La route des possibles

Donner à voir les possibles, lutter contre les exclusions et abolir les frontières. Eolo s'emploi à dépasser les préjugés, soutenez nous !

Visueel van project La route des possibles
Mislukt
2
Backers
06/12/2018
Einddatum
€70
Voor €1.500
5 %

La route des possibles

Depuis 18 ans la compagnie Eolo s'emploi à lutter contre les exclusions par l'art, inventoriant des possibles au cours de ses ateliers et les valorisant à l'intérieur de ses créations professionnel, que ce soit à l'amphithéâtre de Lyon, au théâtre de Tassin la Demi Lune, salle Laurent Terzief à l'ENSATT et en 2019 au théâtre de l'Elysée.

 

EOLO

L'Association EOLO est un espace d’arts pour tous où la danse se conjugue avec le théâtre, où la personne porteuse de handicap se lie avec la personne ordinaire, mêlant leurs mots et leurs gestes pour s’inscrire dans la même démarche, dans la même cité. Notre conviction est bien que l’Art permet d’abolir les différences et de dépasser les préjugés. A travers ses créations, ses actions culturelles et ses ateliers avec des publics mixtes, EOLO depuis 18 ans défend les pratiques artistiques pour tous avec des exigences de qualité et une dimension professionnelle au service de la création. Loin des pratiques occupationnelles, nous défendons l'idée que l'exigence créative doit permettre un travail avec tous, sur la durée et en «profondeur».

A l'image de nos publics, les artistes d' EOLO viennent de culture et d'origine différentes et savent le faire partager.

Un livre

Nous avons ainsi publié un ouvrage collectif  L'art à la rencontre de l'autre pour partager nos convictions. L’action de l’association EOLO, là où elle intervient, tend à mutualiser les ressources des personnes valides ou non valides. La problématique du handicap n’est pas prise en tant que telle mais englobée dans une vision plus large de l’exclusion des pratiques culturelles et du lien social à développer pour des personnes qui vivent dans la même commune et se croisent en ignorant les ressources de chacun, ce qui donne souvent lieu à la peur de l’autre et au rejet.

Ainsi, les projets phares :

 

LES VOYAGES D'ULYSSE

Le projet commencera dans chaque lieu par le récit du long voyage d’Ulysse fait par un comédien accompagné d’un musicien  pour fédérer les groupes. 

Les participants détermineront ensemble l’histoire qu’ils veulent développer et improviseront autour de cette thématique.

Le projet "Teranga, Les voyages d'Ulysse" se propose de faire travailler ensemble 4 lieux accueillant des personnes en situation de vulnérabilité avec 4 lieux accueillant des personnes ordinaires, en partenariat avec le théâtre de l’Atrium et l’association Eolo.

Son objectif est de changer le regard porté sur le handicap en faisant émerger le potentiel créatif de chacun. Il s’agit de décloisonner les espaces pour apprendre à vivre ensemble avec nos différences.

L’IME Teranga et l’école privée Saint Claude, la résidence plurielle et le Lycée Blaise Pascal, le Gem et le collège Jean Jacques Rousseau, une classe d’ école publique et la classe de primo arrivants déclineront et s’approprieront les escales d’Ulysse lors de son voyage de retour, chacun à leur façon… L’île du cyclope, les sirènes, Eole le roi du vent, la tempête… chaque lieu choisira son récit et le déclinera sur un mode artistique, accompagné de 2 artistes.

Ainsi du public au privé, du monde ordinaire  au monde  « extraordinaire » au sens où l’entend Claude Chalaguier, de la rue au théâtre, de l’exclusion à l’inclusion, nous souhaitons tisser un lien entre ces personnes qui vivent dans la même cité et ne se connaissent pas.

Hassan Guaid et Martine Meirieu

 

CHAISE

Edward Bond -Traduction Michel Vittoz - Arche Editeur

Au théâtre de l'Elysée du 16 au 19 janvier 2019

Je me souviens en Tunisie, chez ma grand mère, sous l'aire de la dictature Ben Ali, que nous devions fermer les fenêtres dès que nous parlions politique.

Je me souviens que la fenêtre se fermait à la moindre allusion.

Je me souviens d'une fenêtre close pour un rire de trop.

 

Ce texte est une mise en garde, mais aussi un condensé d'humanité : Alice se débat pour rester humaine quoi qu'il lui en coute, elle va jusqu'à briser l'ordre social. Elle éprouve encore de l'empathie pour les autres : une prisonnière, un enfant abandonné. J’ai aussi été touché par le personnage de Billy, grand enfant qui s'invente, s'imagine un monde extérieur. Ce qui est magnifique, c'est de voir la fulgurance de son imagination, son désir de liberté, ses rêves, son  envie de grandir...

Sur scène, nous verrons donc l'opposition entre le monde extérieur réel, inquiétant et le monde extérieur imaginé par Billy. Son monde se lira à travers des dessins et vidéos non figuratives sous forme d’ombres, de grésillements.

Cela débute dans le cocon protecteur de l'appartement d'Alice. On y voit un mur de papier recouvert des dessins de Billy. Alice qui observe la rue par une fenêtre, non figurée. On doit sentir un univers protecteur mais menacé par l'extérieur. Le son et la vidéo viendront alourdir, compenser la légèreté d'une fresque coloré qui est l'univers graphique de Billy. L'intérieur c'est aussi l'imaginaire explosif de Billy, son voyage dans un espace métaphorique de son envie de grandir. A l'extérieur cependant nous sentirons  le vide, la froideur, l'anonymat, la violence et le drame qui en découle, qui feront irruption pour contaminer l'appartement d'Alice et de Billy.

Je souhaite donner à voir et à entendre la monstruosité de cette univers où l’objet est plus important que l’humain. Je me propose d’en montrer le comique cruel tout en soulignant les dérives du totalitarisme et l’oppression qui génère une folie ordinaire. 

Qui est le plus fou le système ou celui qui le subit ?

Comment être humain dans un monde inhumain ?

Mehdi Belhaouane

 

INTEGRATION LOCALE

La création du spectacle "Chaise"  sera repris au théâtre de l'Elysée du 16 au 19 janvier 2019  avec des personnes en situation d'exclusion sur scène car la volonté du théâtre est de développer cette dimension interactive et de faciliter l'intégration des personnes en situation de handicap.

Leur participation permet aussi de nourrir le spectacle car elles se heurtent au quotidien à la question de l'enfermement. Elles interpréteront la foule oppressante à l'extérieur de l'appartement, qui croisera Alice sur le chemin de l'arrêt de bus ou se trouve le militaire et la prisonnière. Nous trouverons encore ce chœur lors de la dernière scène, ou, un des participant jouera le rôle de l'étranger. 

Nous mènerons donc en amont un atelier en partenariat avec la résidence plurielle de l'Adapei, lieu d'acceuil pour des personnes en situation de handicap à Tassin la Demi Lune avec qui nous développons un partenariat autour de nos créations depuis 4 ans afin que les participants puissent appréhender leur rôle dans les meilleurs conditions et que les comédiens se nourrissent de leur apport.

 

ODYSSEES ORDINAIRES

Le projet permet l'accès à un espace culturel de proximité à des personnes exclues de la culture répondant au désir de l'ENSATT, lieu d'exigence culturel, de s'ouvrir à son territoire, le cinquième arrondissement. En lien avec cette volonté, Eolo souhaite proposer à des étudiants de partager ces moments, dans l’idée de l’ouverture au monde dans laquelle s’inscrit leur cursus, et de leur donner l’opportunité de « faire société », c’est à dire de s’inscrire dans la cité où ils vivent avec les gens qu’ils croisent au quotidien, différents et semblables à la fois.

Le projet "Odyssées ordinaires" poursuit l'exploration de l' Odyssée qu'Eolo a entamé avec "Penelopes". Il se propose de créer un spectacle autour des Îles imaginaires  qu'Ulysse aurait pu parcourir,fruit des improvisations mélangées des étudiants de l' Ensatt et des migrants. La mixité avec les étudiants de l' Ensatt garantit l'ouverture au territoire où les personnes sont accueillis  les uns et les autres.
Dans un premier temps le travail se propose d' imaginer avec un groupe de migrants,des étudiants de l' Ensatt ,comédiens et auteurs et des benévoles et animateurs des centres sociaux qui assurent le suivi institutionnel, des récits de voyage d'Ulysse. Dans un deuxième temps ce collectage donnera lieu à une restitution lors de la journée des planches lycéennes à l' Ensatt,pour la troisième année consécutive.
Enfin les  textes recueillis enrichiront sous forme de choeur le spectacle "Ithaque"de Botho Strauss donné en 2019 au théâtre de l' Atrium à Tassin.

Martine Meirieu et Hassan Guad

 

Partenaires d'Eolo :

Opéra de Lyon

Théâtre de Tassin

Drac

Région Auvergne Rhône Alpes

Grand Lyon

Ensatt

 

 

Waar dient de collecte voor

L'association EOLO percevra l’intégralité de la collecte

Pour mener à bien les futures actions, créations et ateliers autour des des spectacles "Chaise" d'après Edward Bond et "Les voyages d'Ulysse" d'après le texte "Ithaque" de Botho Strauss nous avons besoin de votre soutien. Il nous permettra de multiplier nos ateliers de médiations culturelles.

Nous aurons donc avec ces 1500 euros la possibilité de mener 30 heures d'ateliers avec un budget de 50 euro par heure, réparties sur l'ensemble de nos projets.

Pourquoi les développer ?

Pour les voyages d'Ulysse, notre création de nourrira de l'imaginaire des participants, dont certain seront à nos cotés sur scène.

Dans le cadre de la reprise de "Chaise", votre soutien nous permettra de faire des répétitions avec les personnes en situation de handicap qui étaient sur scène à Tassin la Demi Lune.

Les dons à Eolo vous donne droit à une réduction d'impôt de 66 % du montant. Précisez nous, si vous voulez un reçu.

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil