Le Pourquoi Pas ?

Journal en français destiné aux francophones d'Islande afin d'unir les cultures française et islandaise.

Visueel van project Le Pourquoi Pas ?
Geslaagd
40
Backers
27/06/2012
Einddatum
€915
Voor €500
183 %

Le Pourquoi Pas ?

Un journal francophone en Islande? C’est une idée inédite née autour d’une bière lorsque deux membres de l’équipe étaient sur les traces des pêcheurs d’Islande. Le titre fait référence à l’épopée du commandant Charcot, événement qui lie l’histoire de la France et celle de l’Islande. Dans le titre  "Le Pourquoi Pas?" il y a une volonté de défi , d’aller à contre sens et de sortir des sentiers battus, de démontrer enfin que nous, les rédacteurs du journal, sommes des cavalières et cavaliers de l’impossible.

 

Face à la montée croissante du nombre de touristes francophones en Islande (due à la dévaluation de la couronne qui rend la destination plus accessible ainsi qu’à la star mondiale Eyjafjallajökull), il est nécessaire de mettre à la disposition des voyageurs francophones un journal d’information.

Politique - l'élection présidentielle a lieu le 30 juin prochain- , société, culture, sports, tourisme, le journal se veut  "indispensable" aux touristes francophones ainsi qu'aux résidents permanents en Islande.

 

Mensuel de trente-deux pages, en couleur et gratuit, le journal sera distribué dans toute l'Islande. Le premier numéro sort début juillet.

 

 

 

Waar dient de collecte voor

La collecte servira purement et simplement à financer l'impression du journal. Si nous avons presque tout le contenu du journal, nous avons encore besoin d'un coup de pouce concernant son financement. Nous n'avons même pas la prétention de nous rémunérer ou que vous financiez une bière mais seulement l'impression du journal. Celui-ci sera imprimé à 5 000 exemplaires dans l'imprimerie du Morgunblaðið - quotidien national- et si nous obtenons plus, nous imprimerons 10 000 exemplaires. Et si nous obtenons encore plus, vous aurez vraiment payé nos bières!

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil