MÉDITERRANER : une exposition fait vivre un verbe

Et si nous conjuguions ensemble un nouveau verbe ?

Visueel van project MÉDITERRANER : une exposition fait vivre un verbe
22
Bijdragen
41 dagen
Resterende
€2.070
Voor €4.000
52 %
Internationale
solidariteit

MÉDITERRANER : une exposition fait vivre un verbe

Comment faire vivre un mot nouveau ? "Méditerraner" est d'abord un verbe inventé en 2018 par une revue d'entretiens sur la création artistique, la revue Tête-à-tête. Aujourd'hui, c'est le titre d'une exposition qui est sur le point d'ouvrir grand ses portes pour inviter chacun à faire l'expérience de ce que ce mot veut dire. Et demain ? Le conjuguerons-nous ensemble? La revue d’art et d’esthétique Tête-à-tête a souhaité interroger la Méditerranée contemporaine en en faisant un verbe, parce qu’il arrive que malgré la richesse de la langue nous ayons besoin de mots nouveaux pour exprimer une idée. Le verbe méditerraner signifie caboter d’une culture à l’autre, ressentir un attachement profond aux rivages méditerranéens, mais encore, migrer, traverser, faire l’expérience conjointe de l’altérité et de la proximité, bricoler des identités mouvantes, toujours plurielles, rendre perméable l’espace même de la frontière, penser le monde comme archipel indépendamment de son ancrage géographique. Méditerraner est un verbe qui porte en lui un désir d’ouverture, de diversité, de mouvement et de pluralité à l’heure où les frontières se durcissent et où, de toute part, des identités de repli sont brandies. Après la publication en 2018 des entretiens qui composent son neuvième numéro, Tête-à-tête a réuni, sous le commissariat de Julie Fabre, six artistes et une philosophe qui toutes et tous, dans leurs travaux, conjuguent ce verbe à leur façon. L'exposition présente les oeuvres d'Ismaïl Bahri, Barbara Cassin, Marco Godinho, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Valérie Jouve et Émeric Lhuisset. Les installations vidéo, les objets, les photographies et les livres, réunis à cette occasion, offrent à ce mot nouveau la possibilité d'un relief sensible. Interrogeant les mémoires vives ou enfouies des guerres et le désastre ininterrompu des naufrages, mais aussi les lieux de passage et de partage, la rumeur des villes, les paysages, les migrations, le voyage des langues, l’exposition Méditerraner propose de faire exister ce mot au delà des pages qui l’ont vu naître. L'exposition est construite comme un espace polyphonique au sein duquel se murmure un verbe qui peu à peu prend corps et qui, peut-être, si chacun l’emporte avec lui et en fait usage, traversera les murs et débordera les frontières. Lieu : La Friche la Belle de Mai, Marseille Dates : du 27 août au 7 novembre 2021 Vernissage : le 27 août de 15h à 22h Entrée libre Infos pratiques : https://www.lafriche.org/evenements/mediterraner/ Partenaires de l’exposition : La Friche la Belle de Mai, Mécènes du Sud Aix-Marseille, MARFRET - Compagnie maritime, les Éditions Rouge Profond et la revue Tête-à-tête, Aix-Marseille Université et le laboratoire de recherche LESA.

Waar dient de collecte voor

Cette exposition est une première expérience pour nous et nous sommes très honorés par la générosité, la confiance et l'enthousiasme que nous accordent les artistes et les partenaires de ce projet depuis le début. Et quelle entrée en matière ! Quelle mise à l'épreuve du réel ! Monter une exposition de cette envergure est un apprentissage de tous les instants. Comme beaucoup, nous avons essuyé les reports successifs dus à la fermeture des lieux de culture depuis le printemps 2020 et cette mise en suspens ne nous a pas permis de compléter un budget de départ extrêmement modeste. Dès la réouverture tant attendue des lieux d'exposition, nous nous sommes attelés à la tâche en redoublant d'énergie pour que ce projet voie le jour et puisse enfin être partagé. L’exposition « Méditerraner » a ouvert ses portes vendredi 27 août et suscite déjà beaucoup d'intérêt. Cependant, votre contribution est encore précieuse pour que nous puissions assumer les nombreux imprévus, les aléas des transports d'oeuvres, les surcoûts divers liés à la phase de montage. Nous avons besoin de votre aide pour que l'exposition continue de se dérouler dans les meilleures conditions, à la fois pour le public, pour les artistes et pour celles et ceux qui continuent de la faire vivre au quotidien. Chaque palier présenté ci-dessous est une étape supplémentaire dans l'aboutissement du projet. La collecte va permettre de : 1. Couvrir les derniers frais relatifs au montage et au démontage de l'exposition : - 1064 € (1 régisseur principal, 1 technicien d'exposition, 4 jours de montage/démontage) - 450 € (Achat de matériel d'accrochage et d'emballage) - 350 € (Impression de feuilles de salle et de documentation à disposition du public) 2. Prendre en charge les coûts de diffusion des oeuvres et les coûts de reproduction des images du catalogue de l'exposition : - 1050 € (Droits de diffusion des oeuvres : forfait de 150 € par artiste) - 517 € (Photographies d'exposition) - 300 € (Droits de reproduction des images, notamment pour le catalogue d'exposition). 3. Offrir la joie d’une reconnaissance pour le travail accompli. Vos contributions permettront de soutenir notre effort collectif, notre investissement dans cette aventure et rétribuer un travail de longue haleine. - 585 € (Frais de séjour ou Per diem : forfait de 45 €/jour/artiste) - 1000 € (2 médiateurs d'exposition pour 74 jours) - Une rétribution libre pour les artistes et le noyau dur de notre petite équipe… Parce que les défis de notre époque engagent chacun d'entre nous et qu'il est primordial de nourrir des imaginaires de solidarité et de partage pour construire un monde plus juste, nous avons besoin de la poésie et du regard des artistes. Nous espérons très bientôt méditerraner à vos côtés à la Friche la Belle de Mai à Marseille et, pourquoi pas, continuer de caboter ensemble vers d'autres horizons !

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil