Nibelungen, le monde du dessous

Partez pour un voyage entre brume, jungle, et cavernes de laves pétrifiées, au cœur de la Réunion, en aidant à réaliser ce photo-reportage.

Visueel van project Nibelungen, le monde du dessous
Geslaagd
29
Backers
13/03/2019
Einddatum
€1.090
Voor €400
273 %

Nibelungen, le monde du dessous

NB : la collecte continue, pour atteindre un second palier de 1000 € et permettre d'imprimer le magazine en meilleure qualité ! (Lire plus loin pour en savoir plus.)

 


« Tu m'as emmené avec toi. C'est magique. » - Tristan
« Whaou ! Tu m'a fait voyager. Les photos sont magiques, et le texte très prenant. J'avais l'impression d'être à tes cotés, merci d'avoir partagé ça avec moi ! » - Laurent
« Les photos sont magnifiques. Et j'en veux plus. » - Margot
« Je me suis sentie transportée ! » - Aurélie


Loin, très loin dans les montagnes de la Réunion, une gigantesque éruption volcanique a créé, il y a deux mille ans, le plus grand tunnel de lave de l'île. Bien caché, difficilement accessible, quasiment inconnu et inexploré, ce lieu est empreint d'une magie ancienne.

Dans ses galeries, le basalte, en refroidissant, est resté figé en plein mouvement. Il a gardé des formes étranges, forgées par l'ancienne rivière de lave souterraine. Au fil des siècles, à la surface, la végétation a repris lentement ses droits... jusqu'à devenir une véritable jungle qui recouvre tout, et tente d'envahir les souterrains par les effondrements du plafond. Mais seule la brume, omniprésente, diaphane, presque liquide, parvient à s'insinuer jusqu'aux trésors minéraux de ces tréfonds...

« [...] J’ai atteint le point le plus éloigné que j’avais découvert, lors de ma précédente visite. Il s’agit d’un profond puits de lumière entre deux sections souterraines, moins végétalisé qu’ailleurs. Il y pousse tout de même quelques grands arbres dont les cimes atteignent le bord de l’effondrement, vingt mètres plus haut. La première fois que j’étais venue ici, j’avais été ébahie de découvrir qu’une autre section se trouvait sous la première, formant ainsi deux galeries superposées. J’avais déjà observé ce genre d’agencements dans d’autres tunnels de taille normale, mais je n’aurais jamais imaginé qu’ils puissent se former à une échelle dix fois plus grande.

Aujourd’hui, j’ai enfin le temps d’aller explorer la section la plus basse. Pour rajouter au surnaturel, elle est remplie d’une mare de brume stagnante, plus lourde que l’air ambiant... [...]  »
(Extrait du reportage.)


Je m'appelle Diane Rainard, et je suis photographe d'exploration. Dans mon métier, j'ai souvent la chance d'arpenter des lieux extraordinaires. Mais aucun ne m'a jamais autant fasciné que celui-ci, que je découvre peu à peu, en solitaire, au fil de mes visites. J'ai parfois l'impression que ce tunnel de lave est une faille d'entrée vers un autre monde. C'est peut-être ici que vivent les Nibelungen, « ceux de la brume » : les nains des anciennes légendes germaniques, qui récoltaient d'immenses richesses au plus profond de la Terre. 

Par mes photos et mon récit écrit, je vous propose de m'accompagner dans cet endroit fabuleux, sous la forme d'un beau magazine papier de 20 à 28 pages, à pré-commander ici même (dans les contreparties). J'espère que vous prendrez autant de plaisir à le découvrir, que j'en prends à le réaliser.

Ce reportage est le premier d'un grand projet, intitulé Réunion Sauvage, dont le but est de ramener des photos en très haute définition des lieux les plus inaccessibles et les mieux préservés de l'île.

Pour en savoir plus sur moi, vous pouvez lire ma biographie. Et pour ne rien rater des aventures encore plus fabuleuses que je vais bientôt vous proposer, abonnez-vous à la lettre d'informations (newsletter).

Avec ce premier projet d'édition, j'ai deux ambitions :

  • rendre justice à ce lieu et vous faire rêver, en imprimant le reportage sur un magazine au papier de bonne qualité, fabriqué par Blurb,
  • et présenter le travail fini à des revues telles que National Geographic ou Geo, en espérant à terme devenir leur collaboratrice.

 

Mise à jour

L'objectif initial de la collecte a été pulvérisé, en même pas trois jours. Je vous propose donc d'atteindre un deuxième palier, fixé à 1000 €. Ce budget plus conséquent permettra d'imprimer le magazine chez un imprimeur classique, plutôt que chez Blurb, pour obtenir une qualité encore meilleure. (Voir à la fin de cette page.)

À propos des contreparties

Les contreparties sont totalement indépendantes les unes des autres : acheter l'une ne donne pas accès aux contreparties inférieures. Ceci permet à chacun·e de choisir le lot de contreparties qui lui conviennent le mieux. J'ai choisi cette solution pour plus de liberté, et je doute que quelqu'un voudrait avoir à la fois l'eBook et le magazine et la fiole et le poster et... enfin bref, vous m'avez comprise. ^_^

Waar dient de collecte voor

Le travail est déjà bien avancé : la première partie du récit et des photos a été produite, et même mise en page. Les personnes qui ont accepté de faire la relecture de ce premier jet ont été enthousiasmées par le résultat.

Mais ce tunnel de lave est tellement immense, et difficile à parcourir, que je suis loin d'avoir tout exploré. Il me reste beaucoup de merveilles à découvrir... Lors de ma dernière visite, en particulier, j'ai trouvé un passage vers les sections les plus profondes, que je n'ai pas pu franchir car je n'étais pas équipée en conséquence. J'ai tout le matériel et les compétences qu'il me faut pour y retourner et descendre en rappel, mais je n'ai plus de quoi acheter des pellicules pour faire les photos !

En effet, pour obtenir une qualité d'image extraordinaire, je travaille principalement en argentique moyen format.


Les dépenses sont les suivantes :

  • achat des pellicules : 100 €
  • développement + scan de lecture des négatifs : 120 €
  • numérisation en très haute définition des négatifs : 100 €
  • impression d'un magazine : 5 € l'unité (hors port)
  • impression d'un livre : 40 € l'unité (hors port)
  • commissions Kisskissbankbank + Paypal : 10%

Dans tous les cas, quoi qu'il arrive, je terminerai ce reportage un jour ou l'autre ; ce n'est qu'une question de temps. Mais en me donnant un petit coup de pouce, vous ferez en sorte qu'il soit terminé beaucoup plus rapidement, en deux mois seulement.


Si nous parvenons à atteindre le deuxième palier de budget, fixé à 1000€, le magazine sera imprimé chez un imprimeur classique, plutôt que chez Blurb. Ceci permettra d'obtenir une bien meilleure qualité, mais uniquement si le nombre d'exemplaires de départ est plus élevé. Le prix de votre contrepartie ne changera pas, mais vous obtiendrez des bonus supplémentaires : dédicaces, petits tirages, ou autres surprises... Donc si vous voulez ces extras, n'hésitez pas à parler du projet autour de vous, autant que possible ! ;-)
 


Mes sponsors

Merci à ces enseignes, sans qui je n'aurais jamais pu aller aussi loin...

Zéro-3000, matériel d'escalade / canyoning / alpinisme

Décathlon Réunion, vêtements et matériel de sport

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil