Occitanie : la bataille oubliée

1219. Près de Baziège, des cavaliers se rangent en ordre de bataille, prêts à l'affrontement.

Visueel van project Occitanie : la bataille oubliée
Geslaagd
134
Backers
28/09/2019
Einddatum
€14.069
Voor €6.000
234 %

Occitanie : la bataille oubliée

Synopsis

1219. Près de Baziège, des cavaliers se rangent en ordre de bataille, prêts à l'affrontement.

2019. Huit siècles plus tard, dans ces mêmes champs écrasés par le soleil, des reconstituteurs s'apprêtent à répéter cet exploit guerrier.

Entre commémoration publique d'un événement historique, reconstitution du geste et de la mentalité médiévale grâce à l'archéologie expérimentale et aux sciences humaines, et mémoire populaire ayant marqué les esprits du pays comment expliquer cet événement surprenant ?

Comment percevons-nous notre passé, et comment le transmettons-nous à notre tour ?

Ce documentaire propose une plongée dans le vaste monde de la transmission historique, depuis l'université jusqu'à la vulgarisation. Il tentera également, à l'occasion de la reconstitution de cette bataille médiévale, de cerner les enjeux de la transmission et de la mémoire moderne.

 


**** ATTENTION !
Nous avons dépassé les 6000€, ce n'était que le premier seuil.
Le vrai objectif final est de 12000€ !
N'hésitez pas à faire un don, et à en parler autour de vous ! ****


Qui sommes-nous ?

Saga Films est une association qui a pour but de promouvoir l'histoire à travers l'audiovisuel (films, séries, documentaires, webséries)... mais pas n'importe comment !


L'idée est de favoriser la rencontre des métiers du cinéma et des métiers de l'histoire en mettant en relation les professionnels de ces deux domaines. 

Pourquoi ? Parce que nous avons la conviction qu'il est possible de faire des films crédibles et justes en matière d'historicité ; parce que le respect de l'intelligence du public peut aller de pair avec le divertissement ; parce que l'audiovisuel est une clé pour pousser les gens à s'intéresser à l'histoire et à être curieux !

 


La naissance du projet

En 2013, le Collectif Croisade Albigeoise avait organisé la grande reconstitution de la bataille de Muret. 3000 personnes, dont de nombreux universitaires et responsables culturels de la région Occitanie ont fait le déplacement pour assister à une journée regroupant plusieurs centaines de reconstituteurs. Pour 2019, le Collectif poursuit son chemin :  en septembre, la bataille de Baziège sera également reconstituée.

L'année dernière, Saga Films a été recrutée pour couvrir la répétition de ce grand événement en capturant suffisamment d'images pour en faire un petit film. Nous nous sommes alors posés la question de trouver un meilleur format : pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour interviewer des universitaires sur place et leur demander ce qu'ils en pensent ? Quel est l'intérêt de faire une reconstitution historique ? Quelles sont ses méthodes de recherche et son objectif ? Mais aussi interroger plus largement les idées de mémoire populaire et locale, de commémoration officielle, de reconstitution de la mentalité et du geste passé.

Clément, de Saga Films, en compagnie des organisateurs de la reconstitution "Baziège 1219"
 


A la réalisation

Ugo Bimar, l'auteur, le créateur et le réalisateur de Confessions d'Histoire, sera à la réalisation du documentaire Occitanie, la bataille oubliée !

 


De quoi sera constitué le documentaire ?

Sur la base d'un documentaire dit classique, vous aurez de la docu-fiction, des interviews, ainsi que des mini-reportages. Comment ça va se passer ? Les parties de docu-fiction mettront en scène des personnages historiques, pour comprendre le contexte et la bataille. En parallèle, 13 intervenants très différents seront interviewés : historiens, archéologues, conservateurs, reconstituteurs et responsables culturels de la région. Réunir toutes ces personnes, c'est déjà créer une passerelle entre les différents acteurs de l'Histoire. Sans oublier les mini-reportages : on embarque la caméra pour sillonner la région, à la rencontre de quelques experts croqués sur leur lieu de travail. On peut juste vous dire qu'il y aura une forge, de la musique et même... des arts martiaux ! On espère que ça vous plaira ! 



Suivez le tournage du documentaire !

La première partie du tournage a été réalisée ! Interviews en studio, mini-reportage dans des ateliers de forge... Suivez-nous à travers ces quelques photos ! 

d

Interview de Laure Barthet ! Archéologue, conservateur du Musée Saint Raymond à Toulouse, et aussi reconstitutrice chevronnée !

Le luthier Nicolas Dedieu se prépare à jouer de sa vièle à archet dans l'église Saint Michel, un édifice roman du XIIe siècle.

Le batteur d'armure George Jolliot en pleine fabrication du heaume du Comte de Foix. Une commande spéciale pour la reconstitution de la bataille de Baziège !

Que diriez-vous d'une pause musicale avec la youtubeuse Marguerite Pleintel alias Scherzando !

Petite surprise ! Nous avons fait un tour dans l'atelier Thibaud, deux forgerons spécialisés dans la fabrication d'épées. L'occasion de parler de celles que l'on pouvait trouver entre les mains des combattants présents à Baziège !


 


Foire aux questions !

Nous avons réalisé un live pour répondre à vos questions en compagnie de trois des sept vidéastes participants au documentaire : Ugo Bimar (Confessions d'Histoire), Frédéric Louarn (Herodot'com) et Thibault Hycarius (Histoire Appliquée). La vidéo de ce live est sur notre chaîne Youtube SAGA  alors n'hésitez pas, foncez !
 

Waar dient de collecte voor

Nous avons passé le premier palier des 9000€ ! Mille mercis !
Place au prochain palier !

 

Les 3 paliers de financements

6000€ : avec ça, nous pouvons interviewer tous les intervenants :  location d'un studio, paie de l'équipe technique, et un premier montage des interviews.

 

9000€ : on boucle tous nos mini-reportages : transporter tout le monde aux quatre coins de la région, ça prend du temps... mais ça vaut vraiment le coût !

 

12000€ : génial, on peut tourner les parties de fiction ! On en a besoin pour rémunérer les comédiens, louer des costumes, et recréer tout un décor historique (attention XIIIeme siècle bien sûr) !

 

On peut toujours rêver : dépasser les 12000€ nous permettrait de mieux payer tous les techniciens et participants. Qui serions-nous, en effet, si en voulant promouvoir l'histoire, le cinéma, et leurs métiers, nous ne rémunérions pas correctement nos partenaires issus de ces milieux ?

 


 

Sur simple demande de votre part, nous vous fournirons un reçu fiscal !


En effet, à la fois culturelle et scientifique, la vocation de Saga films est de permettre la rencontre entre historiens universitaires et artistes pour produire et diffuser des documentaires de haute qualité, tant d'un point de vue scientifique que cinématographique. Organisme sans but lucratif, l'association est constituée uniquement de bénévoles et ses activités ne sont financées que par des dons. Saga films a ses racines ancrées en Occitanie mais son ambition est nationale: nous souhaitons partager l'histoire avec tous en diffusant nos documentaires dans toute la France via les canaux de communications les mieux adaptés. Saga films est une association loi 1901 servant l'intérêt général ; l'association est à ce titre éligible au mécénat et peut émettre des reçus fiscaux aux donateurs particuliers.

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil