Sur le chemin de l'espoir

Solidariteit, Documentaire
Visueel van project Sur le chemin de l'espoir
Cross circleMislukt
André EPASSY
Douala
Laatste backers

Er is nog geen backer aan dit project.

0
backers
Friday, January 11, 2013
einddatum
€0
voor €4.200
0 %

Le projet est alors premierement d'emménager la route principale dont dépends trois village dont le mien et en même temps de réaliser un documentaire qui servira à informer et à sensibiliser les pouvoirs publics afin qu'il réagissent vite face à ce problème qui a longtemps été oublié.

Delen

Sur le chemin de l'espoir

    D'après un rapport des Nations Unies, 30 personnes sont mortes et près de 60000 dont 18000 enfants ont été sinistrées dans le Nord et l'Extrême-Nord du Cameroun après les inondations causées par les pluies diluviennes tombées dès le 13 aout 2012.

     En effet, en plus des pluies, le dysfonctionnement de l'évacuateur de crues du fleuve Mayo-Vrick, la construction par un pays voisin d'une  digue le long de du fleuve Logone sont les principales causes de cette catastrophe. 

     Des habitations et cultures ont été détruites ; de nombreux troupeaux de bétails abandonnés. Bref les eaux ont englouti tout ce que possédaient ces Camerounais. Pendant un moment, la culture du sorgho qui fourni plus de 60% des céréales dans ces régions a donné un espoir. Mais l'on a constaté que les semences gardées à cet effet dans les greniers ont été emportées par les eaux. Le spectre de la famine a alors planée.

     C'était sans compter sur  l'intervention des pouvoirs publics ont alors réagit promptement. Et malgré quelques insuffisances on a pu éviter  l'éclosion d'épidémies dues à la malnutrition et au manque de salubrité.

 

1346061659455

 

    Mais ce qu'on a oublié de menstionné dans tout ça c'est qu'il nya pas que le nord du cameroun qui a été touché par les pluies. Plusieurs autres régions et villages du pays subissent à chaque saison des pluies les caprices de dame pluie avec tous les dégats qu'elle apporte. Dégat parmis lesquels l'impraticabilités de certaines routes.

    En effet, plusieurs villages sont coupés de la civilisation dès que les pluies arrivent. Les routes deviennent impraticables, il devient impossible de pour les villageois de sortir de leurs villages pour rejoindre les marchés et  écoulés leurs recoltes ou leurs marchandises et ne peuvent plus pendant plusieurs mois s'approvisionner en produits de premiere nécessité.

    Le projet est alors premierement d'emménager la route principale dont dépends trois villages parmis lequel le mien et en même temps de réaliser un documentaire qui servira à informer et à sensibiliser les pouvoir publics anfin qu'il réagisse vite face à ce problème qui a longtemps été négligé.

 

552311_473657576011978_2024589769_n  

Mon village i guen i Ntchobo est une localité qui dépend administrativement de l'arrondissement d'Obala et est situé à environ 76 km de Yaoundé. Avec deux autres villages nous dépendont d'un axe routier principal qui nous permet d'atteindre le marché, l'hopital de district et tous les autres embranchements qui mènent à la ville. 

 

Le projet consiste alors en attendant à creuser des canniveaux tout au long d l'axe routier principal qui n'est pas goudronné afin de permettre la bonne circulation des eaux de pluies. Emménager superficielement la route en la couvrant de de sable et de gravier pour empêcher la boue de former et de compliquer voir rendre la circulation sur cet axe impossible.

Aussi, nous réaliseront un documentaire pour montrer nos efforts afin de sensibiliser les pouvoirs publics pour qu'il réagissent avec autant déefficacité que dans le Nord du pays.

 

Qui suis je ?

Je suis Andrée EPASSY, Technicien de génie civil. Après un accident de travail j'ai dû prendre une retraite anticipée et je suis alors devenu taximan. Jai 50 ans et je suis passionné de photographie. Je suis un des notables attaché à la chefferie du village où je passe partique tout mes week-end et mes jours de repos.

.V

 

Waar dient de collecte voor

- Mobiliser tous les jeunes et volontaires des trois villages dont dépends l'axe routier

- Creuser ds tranchés sur le chemin

- Niveller,applanir et créer les pentes pour l'écoulement des eaux

- Préparer les bordures, caniveaux et autres gouttières

- Le gravillonnage

- Amenager des abri pour le repos

- Prévoirs la nutition de travailleurs

- Ingénieur du son (prise+mixage) 

- Montage + Étallonnage  - Equipement (H4N, DD, GoPro)  - Frais divers 

   Estimation : Environ 6300 €

 

Plat traditionnel du chef du village

 

Plat_tradi 

 

Lance pierre pour la chasse

 

Lance_pierre 

 

Masque

 

Masque

 

Kies je beloning

Voor €5 en meer

Votre nom intégré dans la page des remerciements

Backers 0

Voor €10 en meer

L'invitation à l'avant-première du documentaire + contrepartie précédente

Backers 0

Voor €20 en meer

5 cartes postales avec votre nom en remerciements + contreparties précédentes

Backers 0

Voor €30 en meer

Le DVD du documentaire + contreparties précédentes

Backers 0

Voor €50 en meer

Le t-shirt du projet + une demie journée en post-production avec le réalisateur du documentaire à Yaoundé + contreparties précédentes

Backers 0

Voor €100 en meer

Un dîner avec l'équipe à l'issue de l'avant-première à Yaoundé + votre nom ou votre logo dans le générique de fin du documentaire en tant que partenaire et sur tous les supports de communication + contreparties précédentes

Backers 0

Voor €200 en meer

Une journée en post-production avec le réalisateur du documentaire à Yaoundé + un lance pierre pour la chase + contreparties précédentes

Backers 0

Voor €300 en meer

Une oeuvre d'art ( masque taillé dans du bois ) + contreparties précédentes

Backers 0

Voor €500 en meer

Un plat traditionnel destiné qu'au chef du village te aux notables + contreparties précedentes

Backers 0
Beschikbaarheid 5/5

Voor €800 en meer

Un fauteuil de notable + contreparties précédentes

Backers 0
Beschikbaarheid 2/2

Een gift doen

Ik geef wat ik wil