X

Soutenez « X », le film qui lève le voile sur les milliers d’abandons forcés d’enfants Français destinés à l’adoption.

Project visual X
Failed
59
Contributions
20/02/2019
End date
€2.630
Out of €5.000
53 %

X

<p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/561590/Pitch.Web-1545828081.jpg" width="100%" /></p> <p>Ce documentaire d&eacute;voile l&rsquo;incroyable enqu&ecirc;te d&rsquo;une journaliste qui, en voulant aider un homme abandonn&eacute; &agrave; retrouver sa m&egrave;re, d&eacute;couvre l&rsquo;existence d&rsquo;un gigantesque trafic d&rsquo;enfants Fran&ccedil;ais savamment camoufl&eacute; par les autorit&eacute;s depuis pr&egrave;s d&rsquo;un si&egrave;cle.<br /> &nbsp;</p> <p><iframe allow="autoplay; fullscreen" allowfullscreen="true" frameborder="0" height="281" scrolling="no" src="https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2Fx8BhKI7U7ac%3Ffeature%3Doembed&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3Dx8BhKI7U7ac&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2Fx8BhKI7U7ac%2Fhqdefault.jpg&amp;key=8b7d8dd6504d41af9a77662672aabc2a&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="500"></iframe></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/561594/Le-projet.Web-1545828456.jpg" width="100%" /></p> <p>En 2003, la journaliste Patricia Fagu&eacute; est contact&eacute;e par Bernard, un sexag&eacute;naire abandonn&eacute; &agrave; sa naissance et adopt&eacute; par une famille de puissants industriels fran&ccedil;ais, qui lui demande de l&rsquo;aider &agrave; retrouver sa m&egrave;re, et &agrave; conna&icirc;tre son histoire.</p> <p>Une mission ordinaire pour cette enqu&ecirc;trice, connue en France pour &ecirc;tre l&rsquo;une des plus grandes sp&eacute;cialistes de la recherche des personnes disparues.</p> <p>Bernard a &eacute;t&eacute; adopt&eacute; par l&rsquo;interm&eacute;diaire d&rsquo;une Fondation reconnue d&rsquo;utilit&eacute; publique, la &laquo;&nbsp;Fondation d&rsquo;Heucqueville&nbsp;&raquo;, install&eacute;e dans l&rsquo;un des quartiers les plus chics de Paris. Une &oelig;uvre caritative prestigieuse, &agrave; la pointe du progr&egrave;s m&eacute;dical, dirig&eacute;e par des m&eacute;decins, des magistrats et un futur Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique, Georges Pompidou. Une &oelig;uvre qui organisera l&rsquo;adoption, entre 1935 et 1979, de <strong>plus de 10 000 enfants, tous d&eacute;clar&eacute;s n&eacute;s &laquo;&nbsp;sous X&nbsp;&raquo;</strong>, c&rsquo;est-&agrave;-dire de parents inconnus.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/561679/batiment1938-1545910857.jpg" width="100%" /><br /> Mais la journaliste va se heurter &agrave; <strong>une &eacute;nigme&nbsp;: </strong>il n&rsquo;existe <strong>plus aucune trace </strong>de cet &eacute;tablissement ni de ses archives, dont une petite partie aurait &eacute;t&eacute; confi&eacute;e &agrave; une autre &oelig;uvre reconnue d&rsquo;utilit&eacute; publique, &laquo;&nbsp;L&rsquo;&oelig;uvre de l&rsquo;Adoption en Faveur des Orphelins&nbsp;&raquo;.</p> <p>Et ce n&rsquo;est pas tout&nbsp;: d&rsquo;autres pupilles, adopt&eacute;s par ces deux &oelig;uvres ou d&rsquo;autres toujours en activit&eacute;, font les m&ecirc;mes constatations que Bernard&nbsp;: <strong>les conditions de leur venue sur Terre restent un myst&egrave;re</strong>. Ils sont tous d&eacute;clar&eacute;s n&eacute;s &laquo;&nbsp;sous X&nbsp;&raquo; dans des appartements ou des cliniques priv&eacute;s, la plupart catholiques&nbsp;; ils ont tous &eacute;t&eacute; plac&eacute;s chez leurs parents adoptifs &agrave; l&rsquo;&acirc;ge de quelques jours, bien avant l&#39;expiration du&nbsp;d&eacute;lai l&eacute;gal de 3 mois accord&eacute; &agrave; leur&nbsp;m&egrave;re&nbsp;pour les reprendre&nbsp;; ils ont tous &eacute;t&eacute; <strong>vendus &agrave; leurs parents adoptifs</strong> pour des sommes vertigineuses.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/561680/personnel-fondation-1545910967.png" width="100%" /><br /> En parvenant &agrave; ressusciter le cadavre de la &laquo;&nbsp;Fondation d&rsquo;Heucqueville&nbsp;&raquo; &agrave; force de recherches, Patricia Fagu&eacute; va d&eacute;couvrir que <strong>ses archives ont sciemment &eacute;t&eacute; br&ucirc;l&eacute;es</strong>, comme celles de nombreuses &oelig;uvres d&rsquo;adoptions de l&rsquo;hexagone. Non pas pour &laquo;&nbsp;prot&eacute;ger&nbsp;&raquo; ni &laquo;&nbsp;sauver l&rsquo;honneur&nbsp;&raquo; des m&egrave;res biologiques de ces pupilles - souvent filles-m&egrave;res - mais pour <strong>ne laisser aucune trace des abandons forc&eacute;s et des trafics d&rsquo;enfants</strong> auxquels elle se livrait.</p> <p>Pourquoi alors ces femmes restaient-elles <strong>silencieuses et introuvables</strong>&nbsp;? Les avait-on fait dispara&icirc;tre d&eacute;finitivement, elles aussi&nbsp;? Qu&rsquo;&eacute;taient-elles devenues ? Comment s&rsquo;&eacute;taient-elles retrouv&eacute;es <strong>prises au pi&egrave;ge</strong> par ces maternit&eacute;s et &oelig;uvres catholiques&nbsp;? Pourquoi ne s&rsquo;&eacute;taient-elles jamais manifest&eacute;es&nbsp;?<br /> <br /> <strong>Patricia Fagu&eacute; va partir &agrave; leur recherche</strong> pour comprendre ce qu&rsquo;il s&rsquo;est pass&eacute;, mais surtout pour l<strong>eur rendre leur dignit&eacute;, leur honneur, et leur enfant.</strong><br /> <br /> Au-del&agrave; de la d&eacute;nonciation de ces faits jamais r&eacute;v&eacute;l&eacute;s, c&rsquo;est aussi et surtout un <strong>message d&rsquo;espoir </strong>que ce documentaire veut transmettre&nbsp;en d&eacute;montrant que <strong>tout est possible, y compris de se retrouver et, qui sait, de changer la loi</strong>.<br /> &nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/561597/L_equipe.Web-1545829166.jpg" width="100%" /></p> <p>Elle est compos&eacute;e de deux&nbsp;professionnels passionn&eacute;s, puisqu&rsquo;il s&rsquo;agit du bin&ocirc;me de l&rsquo;&eacute;mission <strong>&laquo;&nbsp;Dans l&rsquo;espoir de se retrouver&nbsp;&raquo;</strong> diffus&eacute;e sur Ch&eacute;rie 25 (8x90&rsquo;).</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/563728/Pat_JojO_Web-1547135198.jpeg" width="100%" /></p> <p>De l&rsquo;&eacute;mission <em>Perdu de Vue</em> diffus&eacute;e sur TF1 (1992-1996) &agrave; la cr&eacute;ation du site web &agrave; succ&egrave;s <em>personnedisparue.com</em>, la journaliste <strong>Patricia Fagu&eacute;</strong> r&eacute;ussit depuis plus de 20 ans &agrave; r&eacute;unir des familles s&eacute;par&eacute;es par les al&eacute;as de la vie. Elle&nbsp;est aujourd&rsquo;hui demand&eacute;e en France et plus largement en Europe pour apporter son expertise dans ce domaine.</p> <div class="k-ResponsiveIframeContainer"><iframe allow="autoplay; fullscreen" allowfullscreen="true" frameborder="0" height="269" scrolling="no" src="https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.dailymotion.com%2Fembed%2Fvideo%2Fx5mcif4&amp;url=https%3A%2F%2Fwww.dailymotion.com%2Fvideo%2Fx5mcif4&amp;image=https%3A%2F%2Fs1-ssl.dmcdn.net%2FjcReK%2Fx240-bx0.jpg&amp;key=8b7d8dd6504d41af9a77662672aabc2a&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=dailymotion" width="480"></iframe></div> <p>Les trois &laquo;&nbsp;13h15&nbsp;&raquo; que France 2 consacre &agrave; Patricia Fagu&eacute; entre 2012 et 2014 rassemblent chacun <strong>plus de 3 millions de t&eacute;l&eacute;spectateurs</strong>.</p> <p>En 2013, Patricia Fagu&eacute; pr&eacute;sente sa propre &eacute;mission sur Ch&eacute;rie 25. A cette occasion, elle rencontre le r&eacute;alisateur <strong>J&eacute;r&ocirc;me Jaffredo</strong>. Pendant un an, ils parcourent les routes du monde entier pour retrouver des disparus et r&eacute;aliser des retrouvailles bouleversantes. &laquo;&nbsp;Dans l&rsquo;espoir de se retrouver<strong>&nbsp;&raquo; </strong>bat chaque mercredi soir des records d&rsquo;audience.</p> <p>&laquo;&nbsp;J&rsquo;ai d&eacute;couvert, sous son m&egrave;tre 83, son amour sinc&egrave;re des gens, son tact pour les aborder, sa pudeur dans l&rsquo;&oelig;illeton de sa cam&eacute;ra. Ces retrouvailles, entre des enfants et leurs parents pour la plupart, l&rsquo;ont boulevers&eacute; et ont chang&eacute; sa vie, comme elles avaient chang&eacute; la mienne ce jour de 1992 o&ugrave; j&rsquo;ai franchi la porte des bureaux de &laquo;&nbsp;Perdu de Vue&nbsp;&raquo;. Je lui avais transmis le virus&nbsp;!&nbsp;&raquo;</p> <p><em>Patricia</em></p> <p>&laquo;&nbsp;Dans notre m&eacute;tier qui est parfois un peu superficiel, c&rsquo;est une mani&egrave;re de continuer &agrave; faire mon travail tout en me sentant utile, en apportant une solution &agrave; des gens en d&eacute;tresse, en donnant du bonheur tout simplement. C&rsquo;est ma priorit&eacute; dans la vie, ma mani&egrave;re de participer &agrave; rendre le monde meilleur. Aujourd&rsquo;hui, nous pensons que rendre ce monde meilleur passe par la d&eacute;nonciation de cette injustice fran&ccedil;aise&nbsp;: l&rsquo;accouchement sous X.&nbsp;&raquo;</p> <p><em>J&eacute;r&ocirc;me</em></p> <p><br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/561598/Realisation.Web-1545829205.jpg" width="100%" /></p> <p>Nous prenons le parti d&rsquo;un <strong>documentaire incarn&eacute;</strong>, racont&eacute; &agrave; la fa&ccedil;on d&rsquo;un <strong>polar</strong>, dans lequel Patricia &laquo;&nbsp;joue&nbsp;&raquo; son propre r&ocirc;le.</p> <p>Elle s&rsquo;effacera pour laisser place aux t&eacute;moins de l&rsquo;histoire&nbsp;: les enfants vol&eacute;s, les m&egrave;res biologiques, les parents adoptifs, les Institutions.</p> <p>Nous optons pour une r&eacute;alisation simple, allant &agrave; l&rsquo;essentiel. L&rsquo;accent sera mis sur les visages des protagonistes&nbsp;: nous voulons y lire leur histoire, leurs blessures et n&rsquo;&ecirc;tre captiv&eacute;s que par leur t&eacute;moignage.<br /> &nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/561600/cineWeb-1545829899.jpg" width="100%" /></p> <p>Ce documentaire n&#39;est pas un film de commande.</p> <p>C&#39;est une r&eacute;alisation <strong>100% ind&eacute;pendante</strong> et nous tenons &agrave; ce qu&rsquo;elle le reste.</p> <p>Le cin&eacute;ma, tout en densifiant la dimension humaine des t&eacute;moignages, reste &agrave; nos yeux le <strong>dernier espace de Libert&eacute;.</strong></p> <p>La Libert&eacute;, c&rsquo;est refuser de se laisser parasiter par des chartes, par des formatages, par des &laquo;&nbsp;enjeux&nbsp;&raquo;. C&rsquo;est raconter cette histoire, cette r&eacute;alit&eacute;, avec notre regard, notre sensibilit&eacute;, nos &eacute;motions.</p>

Allocation of funds

<p>Depuis 15 ans, Patricia n&rsquo;a eu de cesse d&rsquo;enqu&ecirc;ter, &agrave; ses frais, pour retrouver les victimes &ndash; m&egrave;res et enfants &ndash; et les responsables de ce trafic et recueillir leurs t&eacute;moignages.</p> <p>R&eacute;aliser ce film repr&eacute;sente un gros investissement pour elle comme pour J&eacute;r&ocirc;me.</p> <p>La somme que nous allons r&eacute;colter nous est <strong>vitale pour qu&rsquo;il sorte de l&rsquo;ombre</strong>. Elle nous permettra de commencer &agrave; le mettre en images. Pour cela, nous avons besoin en priorit&eacute; de mat&eacute;riel technique (cam&eacute;ras, micros, etc.), et de&nbsp;r&eacute;gie (d&eacute;placements, nourriture et h&eacute;bergements).</p> <p>Si votre g&eacute;n&eacute;rosit&eacute; d&eacute;passe&nbsp;le montant &agrave; atteindre, nous pourrons &eacute;galement commencer la premi&egrave;re phase du montage : le d&eacute;rushage (visionnage et retranscription de l&rsquo;int&eacute;gralit&eacute; de ce qui a &eacute;t&eacute; tourn&eacute;).</p> <p>Nous esp&eacute;rons atteindre cet objectif en ao&ucirc;t 2019.</p> <p>Apr&egrave;s, il nous restera &agrave; compl&eacute;ter et finaliser les interviews, &agrave; lancer la recherche d&#39;archives et &agrave; nous acquitter des droits n&eacute;cessaires &agrave;&nbsp;leur utilisation. Nous pourrons alors envisager la r&eacute;mun&eacute;ration des auteurs et techniciens, le montage et&nbsp;la post-production (mixage, &eacute;talonnage, sous-titrage), avant de pouvoir diffuser le film en salles de cin&eacute;ma et en t&eacute;l&eacute;vision, en DVD et dans les festivals.</p> <p>Mais &ccedil;a, ce sera apr&egrave;s et nous vous en reparlerons.</p> <p>Sur les&nbsp;sommes r&eacute;colt&eacute;es, 8% seront pr&eacute;lev&eacute;s&nbsp;(5% pour les frais administratifs et 3% de frais bancaires).</p> <p>L&#39;int&eacute;gralit&eacute; des fonds sera per&ccedil;ue par Patricia Fagu&eacute;, qui les redistribuera sur les diff&eacute;rents postes.</p>

Rewards

€5

Un grand MERCI !

€10

Une photo de nous dédicacée !

Estimated delivery: October 2019

€20

La diffusion d'un avis de recherche familial offert sur le site www.personnedisparue.com + contreparties précédentes

Estimated delivery: October 2019

€30

Un lien privé pour regarder le film en avant-première + contreparties précédentes

Estimated delivery: October 2019

€50

Un apéro-échange avec nous + contreparties précédentes

Estimated delivery: October 2019

€100

Une invitation à l'avant-première + contreparties précédentes

Estimated delivery: October 2019

€150

Le DVD + contreparties précédentes

Estimated delivery: October 2019

Make a donation

Give what I want