AngolaClass

Les 4 étudiantes : Alicia Pellitteri (19 ans) ⇒ Jeune étudiante volontaire, déterminée et ambitieuse, le projet représente beaucoup pour moi. Aider ces enfants est un vrai bonheur ! Mélanie Ecalard (18 ans) ⇒ Jeune femme dynamique, sensible et extravertie, je désire travailler dans l’humanitaire pour protéger les enfants et leurs droits. Ce projet est donc pour moi très enrichissant, humainement et professionnellement parlant. Alix Mutin (18 ans)⇒ Je suis quelqu'un de vivant, généreux et altruiste, c'est pourquoi les enfants ont su me toucher par leur détresse. J'espère que nous réussirons à leur venir en aide. Solène Métral (18 ans) ⇒ Curieuse de découvrir le monde environnant, je suis dynamique et sensible. Les membres d’Angola Class ont su me toucher par leur enthousiasme et leur amour apportés aux enfants angolais. Les membres de l’association : Francisco Kululu Fernando (39 ans)⇒ Je suis entrepreneur et président de l’association, toujours souriant, prêt à aider les autres. J’aime voir le bonheur sur le visage des gens, c’est pour cela que j’ai crée cette association et surtout pour essayer de faire un monde meilleur. Josué André (28 ans) ⇒ Trésorier au sein de l’association, je suis toujours les bras ouverts, prêt à partager. Cette association me tiens vraiment à cœur. Julia Palumbo (27 ans) ⇒Je suis la secrétaire du groupe. Jeune femme active et engagée, je suis impliquée dans le monde solidaire. Toujours positive et pleine de vie. Joel Da Silva (28 ans) ⇒ J’occupe le rôle de conseiller administratif dans l’association. Je suis très actif et partisant dans l’association. Aider les autres me tiens vraiment à cœur. Iverson-Wilson Quiniemgo (27 ans) ⇒ Chargé des relations publics et de la communication au sein de l’association, je suis ouvert d’esprit, gentil et solidaire. Ma phrase fétiche est « Un pour tous, et tous pour un ». Antonio Moniz (31 ans) ⇒ Je suis vice-secrétaire dans l’association. J’habite à Chambéry. Je suis de nature curieux, altruiste et très touché par les actions solidaires. Charpentier de métier, c’est une opportunité de participer à la construction d’un toit pour les enfants de Malanje.