As & Pat

Bergerac, France

Nos 2 biographies respectives ! ••• PATRICIA GIROU ••• En 1987, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe pédagogique du Lycée Expérimental Maritime d’Oléron pour enseigner l’anglais. J’y ai découvert le plaisir de transmettre, de motiver et de donner envie. Malgré tout, des problèmes de divergence avec mes supérieurs sur la pédagogie appliquée me poussent à démissionner au bout de 2 ans et je quitte l’éducation nationale. La nécessité d’assurer mon quotidien me pousse à rejoindre l’industrie pharmaceutique comme déléguée médicale. J’y découvre un monde dur et compétitif, j’essaie de regarder les côtés positifs : salaire confortable, avantages en nature importants. Mais au fil du temps je commence à ressentir un vrai malaise, mes illusions s’envolent, je découvre l’envers du décor, je ne suis plus qu’une machine à faire prescrire des médicaments, je commence à le vivre de plus en plus mal. Je me tourne vers le yoga afin d’essayer d’atténuer les conséquences du stress de cette nouvelle vie sur ma santé. Je commence à beaucoup pratiquer, je pars en Inde à de multiples reprises pour me ressourcer dans ces lieux de paix que sont les ashrams. Les passerelles bien fragilisées entre ma vie professionnelle et personnelle s’écroulent les unes après les autres. Je décide d’aller plus loin et intègre une Ecole de yoga : La fédération Française de Yoga traditionnel. Je m’ouvre à cette merveilleuse discipline, si riche et avec laquelle je commence à m’épanouir physiquement, les maux de dos disparaissent, et psychiquement, mon esprit s’apaise et ma respiration s’allonge. Transmettre un savoir ou guider l’autre ont toujours été mes moteurs de vie, aussi bien dans l’enseignement que dans mon métier de déléguée médicale (pour ce dernier, au-delà du discours à tenir, ma relation à l’autre et ces nombreux face-faces me nourrissaient quand même)…. Au fil du temps je commence à mesurer l’extraordinaire pouvoir de cette discipline qu’est le Yoga, elle m’a permis de me recentrer et de m’ancrer profondément dans de belles valeurs. Je découvre une partie de moi dont j’ignorais l’existence, j’ai trouvé ma voie. La société pour laquelle je travaille doit réduire la voilure et met en place un plan social. Je fais partie de ceux qui deviennent redondants. Même s’il y a bien longtemps que je manifestais mon insatisfaction, ma réaction a été assez violente : difficile d’accepter de se retrouver vulnérable sans travail fixe. Beaucoup d’ambivalence : d’une part je rêvais de quitter ce monde professionnel, et d’autre part, j’ai la peur de l’inconnu. Le calme revient petit à petit. Je prends ce temps qui m’est offert pour aller en Inde passer un diplôme de Yoga thérapie à l’Institut de Recherches en Yoga (http://www.paramyoga.org). Je travaille avec des médecins ayurvédiques dans une approche de la santé qui correspond bien à mes véritables valeurs. Je suis à ma place ! Je commence à mesurer l’ampleur et la puissance de ce travail sur le corps par le biais de postures et aussi par celui du souffle : grande découverte !! De retour à Bergerac, je commence à donner des cours, à guider et faire découvrir le yoga, notamment à des seniors qui n’ont jamais pratiqué. Depuis 3 ans, nous nous retrouvons régulièrement (pour plus d’infos : http://yogaquitaine.com/cours-yoga.php#senior) Coïncidence ? J’ai travaillé 20 ans dans le domaine de la pneumologie et les connaissances anatomiques que j’ai acquises m’ont aidée à aller en profondeur et aujourd’hui cette science du souffle est à la base de mon enseignement. A presque 54 ans, je réalise que j’ai acquis une somme de compétences dans la transmission, dans le partage des connaissances et dans la maîtrise de la langue anglaise qui m’aident à assoir mon activité avec beaucoup de sérieux et de conviction. Il serait bien prétentieux de ma part de parler de mission, mais pourtant je me sens vraiment à ma place essayant d’aider l’autre en lui faisant découvrir son souffle, son corps et en le rendant acteur de sa santé. Aujourd’hui je suis installée en co-working avec Anne Sophie dans un bel immeuble 18ème en plein cœur du centre historique de Bergerac. Une grande pièce spacieuse, baignée de lumière nous sert de salle de pratique et de salle de lumière. Nous croisons nos activités et ainsi est né le projet que nous soumettons aujourd’hui. AS a assisté à de nombreuses séances de yoga avec ces seniors, des liens se sont aussi crées avec elle, la confiance s’est installée et quand je mesure l’apport du yoga dans la vie de ces personnes, l’envie et la volonté de faire connaître et de susciter des envies me porte littéralement. Ce qui m’anime : Aller à la rencontre des autres, au coin de la rue ou au bout du monde. Le voyage reste pour moi un puissant moteur de vie, j’ai fait de nombreux voyages en Inde qui reste mon pays de cœur, aussi au moyen et proche orient. J’ai été plus marquée par mon voyage en Israël et dans les Territoires occupés que par l’Inde ! L’année dernière je suis allée en Iran, pays pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur. Et j’y retourne cet été. Aller me rendre compte par moi-même de la vie des gens qui vivent dans ces pays, souvent mal connus et victimes de la mauvaise réputation de leur gouvernement, m’intéresse beaucoup. Il y a une distorsion énorme entre ce que nous livrent les médias et la réalité sur le terrain…..J’ai découvert un peuple merveilleux, courtois, accueillant, généreux, malgré la dictature sous laquelle il vit. Au final c’est une belle leçon d’humanité ! Je pratique le Couch Surfing avec beaucoup de joie, celle de recevoir et celle d’être reçue. Je suis bénévole dans la télé web de Bergerac, dans une ligne éditoriale où tout est permis, j’y ai appris à manier une caméra, à interviewer, à monter ( encore beaucoup à apprendre)…. ••• ANNE-SOPHIE MAUFFRE ••• www.transhumaines.com ••• Pour moi, la vie est un lien entre les personnes. Ma vocation est de mettre en avant les oubliés de notre société, et de rendre visibles les personnes occultées par les media. Avec du temps et de la créativité, j'aime capter l'étincelle de vie, même dans les situations difficiles. Plus que photographe, je me définis comme une raconteuse d'histoires. Mon éthique n'est pas de faire du spectaculaire, mais de faire des rencontres vraies, et puis rendre compte de la vie quotidienne des hommes. Fidèle, franche, impulsive mais honnête et loyale, je fonctionne aux "coups de coeur" dans mon métier. J'ai toujours eu beaucoup de chance d'être constamment soutenue dans mes projets en suscitant par hasard la sympathie de gens qui ont envie de m'aider. Comment en suis-je arrivée à la photographie ? En août 1999, je pars sur un coup de tête rejoindre une équipe de secouristes à Gölcük, après le tremblement de terre. J'y rencontre des enfants sortis des décombres, et naturellement, nous jouons au ballon ensemble. Des années plus tard, munie d'une photographie d'eux sur les marches du lycée aménagé en abri, je pars à leur recherche et je les retrouve... en débutant un tour du monde en solitaire... Suivre mon instinct, rencontrer, voir, témoigner... Le métier de photographe s'impose alors à moi. Ma formation initiale à l'École Estienne en Édition, Arts et Industries Graphiques, suivie de 10 ans en tant que chef de fabrication à Prisma Presse me permettent d'être libre et indépendante techniquement dans l'exercice de mon métier. Aujourd'hui, je me suis installée à Bergerac, avec mon mari et mes deux petits garçons. C'est du plaisir de construire des projets avec Patricia dans notre espace de coworking. Patricia est native de Bergerac, et a beaucoup de qualités humaines. J'aime son parcours atypique. Nos réseaux sont complémentaires. Je souhaite continuer à entreprendre des projets qui ont du sens. Merci de votre intérêt porté à ce projet, et bonne journée à vous !