Eric et Vali

Vali Photographe. De formation paramédicale, j'ai découvert la photo en 2007 en Inde. Mon regard se porte vers des reportages sociaux réalisés en Asie et en France. Ma spécialisation en photojournalisme en 2010 à L’Emi-CFD me permet de devenir bénévole collaboratrice avec La Cimade. Ce qui me permet de réaliser des reportages photos en utilisant l’outil POM (petite œuvre multimédia) associant l’image son. Ce, pour sensibiliser l’opinion sur des sujets tels que : le statut et les conditions de vie des réfugiés, des migrants en France et dans les DOM- TOM mais aussi l’accueil des immigrés, la double violence des femmes,... Le dernier en date est le reportage sur les mineurs isolés de Mayotte avec une Petite Oeuvre Multimédia de 20’ "Dis-leur, quand ma mère a été expulsée." Diffusée du 12 au 28 novembre 2012 pendant le festival Migrant’scene : Paris, Région et Outre-Mer. Pour des infos sur le festival : http://www.migrantscene.org/minisites/migrantscene En 2011 Lauréate du prix POM+F avec «J’ai vécu et réussi». (http://vimeo.com/17152461) Sélectionnée à la Bourse du Talent#45 avec « Juste au corps». (http://vimeo.com/14459405) Nominée et invitée d'honneur au Festival Les nuits Photographiques avec les POM "J'ai vécu et réussi" et "Juste au corps" En 2009 Finaliste du Prix International de photojournalisme (Prix Tremplin). http://www.tremplinphoto.net/ Mais mieux que tous les mots, vous pouvez aller voir deux liens : https://vimeo.com/user4367375 www.lightstalkers.org/vali Eric, preneur de son. Professeur des écoles de formation, reconverti en menuisier, j'ai découvert récemment le monde du reportage et l'univers de la prise de son, avec Vali. Bénévole et militant (depuis une dizaine d'années) dans différentes associations à vocation sociale, le documentaire "Dis-leur", réalisé en juin 2012, a été pour moi une découverte. Le moyen de communiquer sur une situation critique, dramatique et surtout ne pas prendre sans donner en retour. Avec ce projet kisskissbankbank, "aider" Djam's à notre mesure. Avoir cet échange où Djam's reste le moteur. Nous sommes des passeurs. C'est cela qui est beau. Alors merci à vous pour votre soutien !