La double spirale

« J’avais huit ans quand j’ai vu “La Strada” au cinéma avec ma mère. Les images paraissaient intenses mais l’histoire était difficile à comprendre. Je sentais que ce Zampano n’était pas quelqu’un de bien, et cette petite Gelsomina à qui ressemblait-elle ? Je la connaissais bien sans l’avoir jamais rencontrée. Je me rappelle être rentrée dans ma chambre et en fermant les yeux je murmurais « Zampano, Zampano… » comme si entre nous était né un secret, une histoire que je voulais garder…Depuis ce temps-là j’ai revu le film plusieurs fois et l’enchantement est resté le même. La simplicité et la beauté du personnage de Gelsomina semblaient m’accompagner dans mon propre cheminement. L’adaptation de Pierrette Dupoyet est écrite avec grande sensibilité. Les personnages sont recréés dans une langue riche et poétique évoquant gestes, visages et ressenti silencieux du film. Quel bonheur de pouvoir poursuivre ce chemin commencé dans mon enfance …mais au fait, cette petite Gelsomina à qui ressemble-t-elle ? » Nina Karacosta