La Petite Voix du Sémaphore

Quimper, France

Catherine Andrault / Quelques repères Catherine Andrault, est née en 1963. Elle est metteuse en scène et comédienne. Elle a fondé La Cie de la Mandragore en 1997 à Chambéry, en Savoie. Auteure, adaptatrice, on se souviendra de quelques spectacles plus marquants tels que : "Faubourg/Maché Montmartre", évocation des années 1890, durant une semaine, dans les rues, cafés et théâtre de Chambéry. "KRim", spectacle minimaliste à l'esthétique japonisante. "Fairy Tale Heart", destiné aux adolescents. "L'Habilleur", adaptation de la pièce de R. Harwood. "Tudor", adaptation de la pièce "Marie Tudor"de Victor Hugo, qui a retenu l'attention du Centre d'Art et Création de Chambéry et fut représentée à l'Espace Malraux, Scène Nationale de Chambéry. Par ailleurs, elle participe à de nombreux projets transversaux, avec Musiques et Danses en Savoie, l' Ecole de Musiques Actuelles et 'Ecole d'Arts Graphiques de Chambéry, diverses associations d'animation en milieu rural et parfois auprès d'autres Cies de théâtre (cf. "Méphisto" et "La vengeance de Milady" / L'Oeil de la Percée) En 2006, elle choisit de partir vivre en Bretagne. Elle fonde La Petite Voix du Sémaphore à Quimper. "Romano Jilo, Coeur de Gitan", spectacle créé en Savoie fait l'objet d'une tournée en Savoie, Bretagne et Pologne. "Contes traditionnels du Japon". Adaptation théâtrale de contes traditionnels et danse Buto. Plusieurs représentations en Bretagne et dans le cadre de l'année Bretagne Japon, au Port-Musée de Douarnenez. Catherine Andrault a la particularité d 'ancrer ses pièces dans une réalité contemporaine, même si elles sont tirées d' oeuvres classiques. D'autre part ses écritures, lorsqu 'elles surgissent nous amènent à réfléchir sur notre époque ou sur un sujet d'actualité Il ne s'agit pas là d' un engagement au sens politique du terme mais de la réaction d'une artiste face à un problème de société particulier. Autre particularité : elle aime "immerger" le public dans un dispositif qui le rapproche de ce que traversent les comédiens. Il ne s'agit pas de mettre mal à l'aise les spectateurs mais de leur faire éprouver au plus près les tourments de personnages fictifs mais bien réels quant à leurs présences hors scène. Ainsi, c'est un théâtre visuel, intime, parfois spectaculaire; où la présence des comédiens est essentielle et travaillée à l'extrême.