LaPhinette

Moi, c'est Delphine, née à Caen en 1977 (au mois de mai). Je fais partie d'une fratrie de 4 enfants, la seconde. Nous avons vécu en Normandie 8 ans pour finir en Ile de France, ou ma maman allait trouver un travail. Au départ, j'ai toujours voulu être institutrice ! Apprendre aux enfants, leurs donner les bases de la connaissance pour les faire grandir et aller vers le Haut c'est ce que je voulais faire. Alors j'ai passé mon Bac, un DEUG en Sciences Humaines et Sociales, puis une Licence d'Histoire. Mais au moment ou je devais bifurquer pour passer le concours eh bien j'ai été prise de doute, tant la société avait évoluée (et pas que dans le bon sens!); je n'avais pas envie de devenir la baby-sitter de gamins mal élevés (pour faire court!) alors j'ai choisi de continuer dans la voie que j'avais prise pour finalement valider une maîtrise d' Histoire et surtout en apprendre plus sur la Résistance en Basse Normandie, à laquelle mon Grand père avait pris part et sur laquelle il restait plus qu'évasif! Je voulais en quelque sorte lui rendre hommage, et pourquoi pas comprendre un peu ! Une fois le sésame en poche il me restait deux options : devenir chercheur, prof d'histoire.... ou alors continuer mes études! Et c'est cette option que j'ai choisi : un D.E.S.S. en Informatique! Nous étions en plein Boom Informatique et Internet à l'époque! Cette formation se déroulait en alternance, ce qui m'a permis de mettre le pied dans une entreprise dans laquelle j'allais rester près de 10 ans! J'adorais cette entreprise, j'adorais tous mes collègues, travailler dans le monde de l'imprimerie était un pur bonheur !! J'ai passé de superbes années à travailler en tant qu'Ingénieur en Informatique, spécialisée dans la relation clients (installation, formation des nouveaux logiciels de la société..etc)! Mais un beau jour de février mais vie a basculé. Un automobiliste a décidé que je prenais trop de place sur la route, avec mon vélo, et m'a envoyé valdinguer dans le fossé adjacent! S'en est suivi 6 mois consécutifs à l'hôpital Lariboisière dont presque un mois en service réanimation...Finalement je me suis réveillée au bout de près d'un mois de calvaire pour ma famille et mes amis. J'ai dû réapprendre à manger, parler, marcher et aussi à reVivre! 1 an et demi après me voilà licenciée car plus adaptée à un travail à temps complet, le Traumatisme crânien ayant créée des lésions irréversibles... Première fois de ma vie que je suis au chômage, que je dois lutter contre mes envies et revenir à une réalités moins douce! Fini l'informatique, me voilà sur un poste à Mi-temps dans une Grande Boite, dans un service logistique proche des clients ou mes atouts informatiques et littéraires sont mis à profit grâce à un chef intelligent! Là encore je suis avec des gens compétents et adorables! La vie recommence à retrouver ses couleurs! Puis comme par hasard, en juillet 2011, je rencontre Christophe, Directeur d'une cuisine dans un Hôpital Privé Parisien. Il change ma vie complétement, écoute ma vie et mes aspirations. Lui , qui a été plus de 10 ans commis, puis chef dans de grands restaurants en Allemagne, Suisse mais aussi dans des routiers en Ile de France, écoute un soir mes délires sur un rêve, Mon rêve. Celui d'une presque adulte qui regrettait pendant ses études de ne pas pouvoir s'assoir dans un café pour reprendre ses notes de travail après des heures de recherches dans des bibliothèques spécialisées ou des archives, de tout simplement trouver un endroit accueillant pour reprendre son souffle après avoir lu un témoignage poignant d'une femme de résistant.. Oui cela m'a manqué ce genre d'endroit, ou le temps s'arrête et ou l'on peut reprendre son souffle et revenir à nos occupations. Dans ce rêve, j'entrais dans ce lieu, aspiré par les murs qui me permettaient de m'évader grâce aux toiles, aux photos d'artistes accrochées, envoutée par la petite musique en live qui m'emportait dans l'univers de l’interprète; je m’asseyais et pouvais enfin souffler avec un bon café chaud (thé ou chocolat!) entre les mains! Ah.. Le Bonheur ! Et là, je prenais conscience des discussions des personnes déjà présentes, des discussions concernant les artistes présents, des discussions sur des sujets de sociétés.... Une vraie vie était installée dans ce lieu, rendant alors tout son sens au terme "VIVRE ENSEMBLE" Il n'a pas fallut longtemps à mon mari pour me convaincre que mon rêve était complétement accessible, que pour lui c'était là l'opportunité aussi pour lui de se concrétiser en tant que gérant d'un établissement mais aussi en tant que créateur de glaces "Particulières'! Alors nous voici en train de prospecter en Haute Normandie, mon mari étant originaire de Fécamp et me vantant les mérites de cette belle ville et ses possibilités!! Nous avons visité des dizaines de lieux, ou le projet aurait été réalisable mais l'ancienne "Salle des Fêtes Malandain" allait faire l'affaire, puisqu'elle nous permettait de créer notre projet tout en le finançant puisque cette salle fonctionnait très bien! Nous voici donc partis en 2014 avec mon fils sous le bras! Bien que nous ayons rencontré par deux fois le maire de la ville (Saint Léonard) qui était nous avait validé le fait que l'idée était faisable; 1an et demi qu'il nous a fallut pour ré-ouvrir la salle des fêtes en tant que salle des fêtes! Permis de construire : on a dû en déposer 3 pour une salle qui existait depuis 35 ans! Et je ne vous parle pas des frais : 1000€ par ci, 1000€ par là : sécurité, handicap, tout y est passé et nos économies aussi! En décembre, nous devions être ouverts mais seul mon second fils est né ! (et heureusement car sans les enfants quelques fois on se demande ce que l'on fait là!). Aujourd'hui nous avons arrêté d'exploiter la salle des fêtes car nous avions quasiment tous les deux weekend, des plaintes de "nos amis les voisins" relayées par la mairie! Et nous avons eu l'heureuse occasion de rencontrer un groupement de fermiers locaux qui nous louent depuis le mois d'Aout dernier le rdc de la salle! De notre coté, nous attendons le 24 décembre pour enfin pouvoir avoir un avis favorable pour l'ouverture prochaine de notre Salon de thé au premier étage! Nous croisons les doigts car cela devient très dur financièrement mais aussi psychologiquement! Tant qu'on continue d'y croire on ne lâchera rien ça c'est sûr!!! :-) Et voilà donc pour la petite histoire et j'espère qu'elle vous aura plu !! En tout cas merci de me lire et de nous aider !!!!!