madgirl

QUI SUIS-JE ? Je suis avant tout comédienne. Alors comment expliquer ce passage à la réalisation? Je n'ai jamais considéré mon métier comme n'ayant qu'une seule dimension. Je suis avant tout artiste et toute forme d'art m'intéresse. L'image est pour moi un moyen d'expression artistique formidable. Je dirai qu'au commencement j'étais une grande cinéphile. Poussée par une amie monteuse je me suis tournée vers l'écriture il y a deux ans. J'ai découvert là un nouveau plaisir, celui de raconter des histoires. Lorsqu'une comédienne arrive sur un plateau, de théâtre ou de cinéma, on lui remet un texte qui sera le socle de son interprétation. Elle n'a pas participé à l'élaboration de ce texte, au choix des mots. Son rôle est de faire de ces mots les siens et d'être au plus près de l'intention de l'auteur. L'écriture m'a permis pour la première fois de choisir les mots, de leur insuffler leur première signification. Au travers de l'écriture se dessine la mise en scène. Les mots prennent des formes humaines et alors apparaissent les personnages qui sont animés de désirs. J'ai souhaité être celle qui observe ces personnages par le trou d'une serrure qui serait l'oeil de la caméra. Mon parcours : Je suis diplômée du CRR de Paris en Contrebasse. J'ai fait partie de la maîtrise de Paris sous la direction de Patrick Marco. En 2008 j'intègre la classe de Cécilia World au Cours Simon. Je pars ensuite à New York pour me former à l'American Academy of Dramatic Arts, j'obtiens un Associate Degree in Performing Art. De retour en France je me forme auprès de la réalisatrice et coach Kim Massee dans le cadre de son stage Acteurs-Réalisateurs-Tecnhiciens Artworks. J'ai joué au théâtre de l'Alhambra à Paris dans la pièce de Ginette Garcin "Le Clan des Veuves", au théâtre Ciné XIII à Paris dans la pièce de Jorge Franco "Saturday Night Sleeping". Aujourd'hui je tourne régulièrement dans des courts métrages et je prête ma voix à des personnages de feuilletons radiophoniques sous la direction de Laurence Courtois pour France Culture. J'ai réalisé en 2015 mon premier court métrage, "De l'autre côté du miroir", qui a été projeté au cinéma Le Méjan à Arles en Février 2016. En Mars 2016, j'ai collaboré avec la comédienne belge Rose Denis à la création d'un court métrage, "Et si les murs pouvaient parler...", pour l'association "Ensemble contre la Gynophobie".