Mathilde de Jazzadom

Loro Quartet, c'est la rencontre du violoniste de jazz français Henrik ANDRE et du guitariste brésilien Vitor GARBELOTTO! Un repertoire mêlant Bossa Nova, Choro, morceaux issus du Latin jazz & compositions personnelles. Henrik ANDRE commence le violon à l’âge de 4 ans. Diplômé du CNR de Nancy à 13 ans en formation musicale et à 15 ans en violon, c’est seulement vers l’age de 18 ans qu’il ouvre la porte du Jazz en écoutant d’abord des pianistes (Petrucciani, Oscar Peterson, Bill Evans, Chick Corea, etc…). Puis, il découvre rapidement le tandem de choc formé par Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, représentants du Jazz français depuis 1934 : Henrik se dirige alors naturellement vers ce style musical et apprend surtout en écoutant les maitres de l’époque. Après une longue série de voyages et de concerts (France, Espagne, Allemagne, Suisse, Québec, Mexique, Argentine et Colombie), de belles rencontres musicales et un séjour de 2 ans à Paris ou il perfectionne son jeu dans les innombrables jam sessions de jazz et de jazz manouche, Henrik s’installe à Nantes fin 2013. Il fonde alors le groupe West Hot Club (Les RDV de l’Erdre 2014, Jazz des Rias 2015, Jazz en Ballade 2015…) avec lequel il se produit actuellement. On le retrouve aussi aux côtés des guitaristes Daniel Givone ou Gwen Cahue dans le style Jazz manouche, mais aussi dans d’autres styles musicaux comme le Latin Jazz, la Bossa-Nova ou le Choro avec le guitariste brésilien Vitor Garbelotto. Vitor Garbelotto est un guitariste brésilien polyvalent, déjà reconnu pour ses débuts remarquables en 2011 avec le CD "Radamés Gnattali - Oeuvre Complète pour Guitare Seule". Lauréat du Prix APCA* (Brésil) dans la catégorie Révélation pour ce travail et aussi nominé au Prix de la Musique Brésilienne dans la même catégorie, le guitariste a sorti en 2015 son deuxième album, intitulé "Sarau para Radamés" (Soirée pour Radamés), un hommage à cet important compositeur brésilien, où il montre son côté créatif avec ses arrangements pour guitare seule. Au-delà de la virtuosité musicale et de l’interprétation inspirée, Garbelotto possède une forte caractéristique rythmique, combinaison qui lui a permis de passer facilement de la Musique Classique à la Musique Populaire Brésilienne et au Jazz. Garbelotto a la licence en Musique Populaire et Érudite par l’UNICAMP (Université de Campinas/São Paulo). Il a participé à plusieurs Masterclass avec des guitaristes et des compositeurs importants tels que Leo Brouwer, Fábio Zanon, Jorge Caballero et David Russel. Outre sa carrière solo, il est également arrangeur et fait partie du Quarteto TAU (quatuor de guitares). Primé dans divers concours, il se présente régulièrement aussi bien au Brésil qu’à l’étranger, dans des pays comme le Danemark, la France et l’Italie.
Il a participé aussi au montage de plusieurs opéras au Theatro Municipal de São Paulo (Théâtre Municipale de la ville de São Paulo) : «Falstaff» et «Otello» de Giuseppe Verdi (sous la direction du maestro John Neschling) et de l’opéra «Ainadamar» du compositor Osvaldo Golijov (sous la direction du maestro Rodolfo Fisher). Pour 2017, Garbelotto prepare son prochain album en quartet suite a sa rencontre avec le violoniste de jazz français Henrik Andre.