Michaël Mosset

Paris, France

J'ai commencé la photo pour combler une mémoire défaillante, ça n'a pas marché et je ne me souviens plus très bien pourquoi j'ai continué à prendre des photos. Aujourd'hui adepte de la photographie argentique je remets au goût du jour la pratique de la photographie de rue avec une sreetbox, technique du XIXème siècle qui intègre une chambre noire à l'appareil photographique et permets ainsi de réaliser des portraits de passants en quelques minutes. J'aime aussi observer la vie en société et la documenter, en noir et blanc la plupart du temps.