Monsieur K

Paris, France

La légende raconte que je suis né dans le petit village de Mouflon-sur-Yvette (je ne m’en souviens pas). Mon père était monsieur Koenig, homme respectable et respecté, échevin du village, philosophe et éleveur de cochons d’inde. Ma mère, madame Koenig, le soutenait dans son entreprise et épluchait souvent les légumes. Quoi qu’il en soit, mon enfance a été paisible et champêtre, rien de particulier à retenir, si ce n’est que j’ai eu la rougeole et les oreillons. J’ai fait des études. J’ai même fait une étude pour savoir quelles études j’allais étudier. Finalement, j’ai préféré ne rien faire, ayant peur de mal faire. Je suis devenu moi-même un peu philosophe, entrepreneur entreprenant, et je me suis installé dans la capitale afin d’accomplir de grandes choses. Je me suis marié avec une femme ravissante, madame Koenig (à ne pas confondre avec ma mère) qui me donna le plus cadeau de la terre : une fille que je décidai de baptiser Elena du nom d’un cochon d’inde que j’avais beaucoup aimé et Diana d'une princesse que j'avais photographié en 1989 dans la rue du Cherche-midi . Elle faisait de la bicyclette. Je suis donc papa et artiste.Donc un artiste-papa-papa (oui doublement papa).