Nelly Mutatay

Paris, France

D'aussi loin que je me souvienne j’ai toujours été passionnée par la mode. J’ai démarré dans la vente et après quelques années passées sur le terrain, rattrapée par ma passion et l’envie de voir ce qui se passait en coulisses, j’ai décidé de reprendre mes études et de me spécialiser dans le marketing de la mode. 
Après une longue formation au sein de Mod’Spé Paris, institut supérieur spécialisé de la mode, un master 2 en poche et une expérience renforcée entre autres par la participation active au développement de deux marques naissantes, que j’ai décidé de lancer la marque SEVEN STILL. J’ai choisi d’habiller les hommes car la mode masculine connaît un changement dans certaines de ses règles, ce qui est intéressant et challengeant. Les hommes osent plus de choses dans leurs tenues vestimentaires, et c’est également au travers du vêtement qu’ils souhaitent manifester leur personnalité, leur différence. Bien que SEVEN STILL soit avant tout destiné aux hommes, je voulais y mettre un peu de ma personne. Ayant moi-même assez souvent eu le sentiment d’être enfermée dans des cases ou «étiquetée», j’avais envie d’une marque qui dise, «je suis ce que je suis, et je ne me conforme pas aux diktats de la société», en véhiculant la notion de liberté. J’ai eu de la chance, Pascale, la styliste, forte de son expérience notamment dans le prêt-à-porter haut de gamme, a tout de suite compris ce que je voulais, et a su l’interpréter dans les vêtements. Le passage du croquis au produit physique a suscité de nombreuses émotions.
 Tout d’abord, le stress quant au choix des modèles, comment être sure qu’ils vont plaire au plus grand nombre! 
Ensuite la course entre de nombreux fournisseurs pour le choix des matières.
 Je voulais des matières de qualité mais aussi des vêtements confortables et esthétiques. Un vêtement agréable au toucher qu’on a envie de porter.
 Le va et vient constant avec l’usine afin de surveiller le bon déroulement de la réalisation des prototypes a aussi été très éprouvant mais très intéressant. Et quand je parle de va et vient je ne parle pas uniquement d’échanges mails, je me suis moi même rendue en Bulgarie plusieurs fois.
 Il ne faut pas oublier que souvent ils travaillent avec des grandes marques (No Nationality, Kult ou Iro...), et en tant que jeune créateur, on n’est pas forcément une priorité.
 Heureusement j’étais accompagnée et aidée par Biliana Dimova, une amie Bulgare, elle-même couturière et styliste, qui connait bien l’usine choisie en Bulgarie. La décision de fabriquer là-bas était à la fois motivée par les coûts et le savoir-faire de qualité qu’ils proposent. A l’avenir j’aimerai pouvoir étoffer le vestiaire pour proposer une garde robe complète aux hommes, et permettre à la marque d’être disponible dans un maximum de points de vente. La finalité étant de pouvoir peut être ouvrir un jour une boutique SEVEN STILL. Faire ce métier représente avant tout la réalisation d’un rêve que je porte en moi depuis toujours. C’est pour moi une chance de pouvoir faire ce que j’aime, et c’est enrichissant. On apprend tous les jours et on fait de très belles rencontres. J’ai eu la chance d’avoir Felicia Sisco pour photographier ma 1ère collection. Nelly Lessert qui s'est occupée du maquillage/coiffure et 7 superbes apollons amateurs et bénévoles. Mes amis Nancy Lessert, qui a évolué pendant 15 ans dans l'entertainment m’aide sur le marketing, la pub, le web et la coordination et Richard Lecocq qui est consultant, community manager, digital expert et rédacteur en chef notamment pour Legacy Recordings et Invincible Magazine, nous aide sur les textes et le futur blog. Il est vrai que ce n’est pas facile tous les jours, mais j’ai la chance d’être entourée de personnes qui m’aident et me soutiennent au quotidien. C’est très important et je les en remercie infiniment.