Philippe Tasquin

Né en 1965, Philippe Tasquin a étudié le solfège et a pratiqué huit ans le violon . Pianiste autodidacte, il compose ses premières chansons à 16 ans . À l’âge de 20 ans , il est programmé aux Francofolies de la Rochelle en 1985 et au Printemps de Bourges en 1987. Il enregistre et réalise plusieurs albums en français et conçoit ses spectacles à chaque fois comme une expérience unique : la comédie musicale « L’assassin connaissait la musique » où il met en scène ses chansons autour des héros de séries télévisées britanniques, le duo « Tasquin contre Trouble », avec le chanteur et accordéoniste Vincent Trouble comme un match de boxe sur un ring, « Les Perdants Magnifiques », sorte de glam-rock clownesque où il s’affuble d’une collerette géante... Sa rencontre avec le guitariste et producteur Pierre Vervloesem débouchera en 2002 sur l’album « What Went Wrong », ovni marqué par la folie de Mr Bungle et l’élégance de John Barry, soit un mariage d’un art rock électrique avec des arrangements orchestraux et sophistiqués . En 1997, il métamorphose son répertoire pour quatuor à cordes et depuis écrit, arrange et orchestre toute sa musique, qu’elle se destine à la scène ou à l’image. Son style musical se teinte souvent de mystère, d’étrangeté et d’inquiétude . Ses multiples rencontres lui permettent à la fois de se réinventer et d’améliorer sa technique qu’il a essentiellement acquise par l’expérience . Ainsi, il mène une collaboration fructueuse avec le metteur en scène Charlie Degotte, qui lui donnera l’occasion de composer pour l’orchestre et de diriger des formations d’une quinzaine de musiciens . En 2005, sur un livret de Degotte, il compose la musique de « Youpi », une forme d’opérette burlesque et contemporaine pour les 175 ans du royaume de Belgique . Il y assure le premier rôle comme comédien et la direction d’orchestre . Depuis 2007, il se produit régulièrement avec son quintette à cordes, où pop opératique, cabaret, musique baroque et musique de film s’accouplent sur la scène de son music-hall dérangé . Tasquin y chante en français, anglais, italien et latin ses symphonies de poche, réconciliant les extrêmes : burlesque et lyrisme, gravité et autodérision, musique savante et musique populaire . En 2009, il rencontre la chanteuse et comédienne Julie Jaroszewski, pour qui il assumera la direction musicale de son spectacle « Grisélidis Réal chante Kurt Weill » . En 2013, Philippe Tasquin et Julie Jaroszewski créent Furia, dont le répertoire est centré autour des chants de lutte et de résistance . Un premier EP de « Protest Songs Symphoniques » est publié  : « Beloved Comrade » Parallèlement, Philippe Tasquin travaille comme compositeur pour des films d’animation, avec entre autres Gerlando Infuso et Alexandre Révérend . En 2014, il compose la musique du film d’animation « Les Pêcheresses », sa troisième collaboration avec le réalisateur Gerlando Infuso .