rdso.reiter

Raphaël Reiter, multi instrumentiste, compositeur, arrangeur, est né à Nice le 14 févirer 1987. Il a étudié avec les plus grands maîtres, Wynton Marsalis, Glenn Ferris, Steven Mead, Riccardo Del Fra... Avant de finir ses études au CNSM de Paris, Raphaël a joué dans des salles de renom, en classique et en jazz, en ensembles et en soliste. Entre autres, le Royal Albert Hall, Cadogan Hall, Bridgewater Hall,Théatre du Châtelet, Opéra de Dijon, Opéra de Nice et a joué dans des festivals internationaux comme le North Sea Jazz (Pays Bas) Nice Jazz off (France) Tanglewood Music Festival (MA, USA) pour en nommer quelques-uns. « Raphaël danse avec son trombone. Il le rend souple, vivant. Nom de Zeus, comme il sonne ! Ce gaillard a de l’avenir. Il pourra habiller d’or et de velours des chansons avec ou sans paroles. Si on ne se l’arrache pas très vite, c’est que le monde est sourd. C’est simple, poignant, puissant. Ca s’anime, s’active, swingue. Je suivrai Raphaël Reiter avec son trio ou d’autres formations. Depuis que Bob Brookmeyer (1929-2011) nous a quittés, le flambeau du trombone à pistons devait être repris. C’est ce que ce jeune musicien français est en train de faire. Longue vie à lui ! » Guillaume Lagrée (citizen jazz, paperblog) «The music is wonderful, deep in atmosphere yet clear in texture and expressive intent. I was captivated ! He plays like a master and has obviously drawn into his orbit his colleagues of outstanding abilities. Bravo, Bravi tutti !" Pulitzer Prize-winning composer Yehudi Wyner. « Very beautiful sound and lyrical conception of improvisation» Conrad Herwig « Un son magnifique, gras et chaud : comme j'aime » François Théberge « Already plays like a singer sings. Who’s going to be the next « voice» on valve trombone? Maybe Raphael Reiter » Bob Ramsdell. Elise Dabrowski, mezzo soprano , débute la musique à l’âge de 6 ans au CNR de Reims puis poursuit ses études musicales et vocales à la Maîtrise de Radio France à Paris . Elle obtient parallèlement un Premier Prix de contrebasse, de musique de chambre, de déchiffrage instrumental aux Concours Interconservatoires de Paris. Elle est sélectionnée par le Centre d’Art Lyrique de la Méditerranée en 2009/2010 où elle se perfectionne auprès de Sylvia Sass, Elisabeth Vidal, Alain Garichot, Dalton Baldwin, Pierre Barra , Antoine Palloc, Bob Gonela. Elle chante sur scène dans Casse-Noisette de Tchaikovsky avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France ; direction : Aldo Ceccato Salle Pleyel ; Le Roi Roger de Szymanowski avec l'Orchestre National de Radio France ; direction : C. Dutoit Théâtre des Champs-Elysées ; Les Trois Petites Liturgies de la Présence Divine de Messiaen avec l'Orchestre National de Radio France ; direction : D. Dupays (Théâtre des Champs-Elysées) ; L'Enfance du Christ de Berlioz avec l'Orchestre National de Lille ; direction : J.C. Casadessus au Nouveau Siècle ; Les Scènes Villageoises de Bartok avec l'orchestre Philharmonique de Radio France ; direction : J. Laeten-Koening à la Maison de la Radio ; La Symphonie Kaddish de Bernstein avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France ; direction : Yutaka Sado (Salle Pleyel) ; La Troisième Symphonie de Malher avec l'Orchestre Symphonique de Boston ; direction : Seiji Ozawa (Théâtre des Champs-Elysées) . Elle participe à de nombreuses créations contemporaines de Pécou, Lejet, Condé, Ballif, Corregia, Bortoli , Nunez , Dejour pour Radio France . En août 2011, elle est engagée au Festival Junger Künstler de Bayreuth pour chanter des Knaben wunderhorn de Malher . Elle interprète le rôle de la Trinité dans la création de la Résérection de Jonathan Pontier avec l’Orchestre des prix du CNSM de Paris. On la sollicite pour interpréter le rôle de Zefka dans le Journal d’un disparu de Janacek à Paris en 2008. Ses rôles favoris sont Sesto dans la Clemenza di Tito de Mozart, Rosine dans le Barbier de Séville de Rossini, Charlotte dans Werther de Massenet, Conception dans l'Heure Espagnole de Ravel dont elle donne les airs en récital à Shanghai, Tokyo, Hong Kong. Ayant un intérêt particulier pour la musique contemporaine et improvisée , on l'invite à se produire sur les scènes prestigieuses telles que le théâtre des Bouffes du nord à Paris et dans les festivals : les Nuits Blanches à Saint Eustache , le Festival la Voix est libre à Paris , le Festival Présence à Radio France. Elle collabore également en création pour le Théâtre National de Tours et pour la danse contemporaine à Liverpool, Glasgow, Bristol, Tunis, Anvers. Pour France Culture elle enregistre les poèmes de Jean Thibaudault « souvenirs de guerre » . www.elisedabrowski.com