Veronika W

Veronika Warkentin est chanteuse, musicienne et compositeur, elle a développé au fil des rencontres un parcours personnel, allant de la danse à la musique en passant par le théâtre. Elle étudie la danse contemporaine avec Alain Germain, puis découvre la danse-théâtre avec Malou Airodo, Dominique Mercy et le Tanz Theater de Pina Bausch. Elle s'initie également à la danse africaine et au flamenco. En 1993, elle rencontre à l'Ecole du Passage Niels Arestrup, John Strasberg, Alexandre Del Perugia, Nadine Georges (Roy Art Theatre), et se forme auprès d'eux au jeu théâtral. Elle travaillera ensuite pendant 5 ans avec la compagnie Patrice Bigel/La Rumeur. Parallèlement, elle crée sa propre compagnie avec un spectacle dansé, A Corps Perdu, et fait appel au compositeur et chef d'orchestre José Ponzone, pour composer la musique de sa pièce. C'est avec lui qu'elle se forme aux musiques d'Europe de l'est : à partir de 2000, elle l'assistera dans la direction du Balkansambl, ensemble vocal de polyphonies des Balkans. Elle travaillera ensuite plus spécifiquement les styles et les techniques vocales d'Europe orientale avec Tzvetanka Varimezova, Brenna Mc Crimmon, Maria Simoglou, Katerina Papadopoulou. Elle rencontre Ustad Sayeeduddin Dagar et découvre le chant sacré Druhpad d'Inde du Nord avec lui, puis avec Arnaud Didierjean. Depuis 2004, elle dirige plusieurs chœurs et anime de nombreux ateliers et stages à travers la France. Son répertoire est celui des polyphonies des Balkans et d’Europe orientale. Elle travaille en collaboration avec le CMTRA (Centre de Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes) de Villeurbanne, les conservatoires de musique de Bourgoin Jallieu et de Grenoble, pour associer orchestres et fanfares des Balkans à son travail polyphonique. Elle a participé à de nombreuses formations : Lutka (2006), Kerabane (2007), Kaluneo (2008), Dyad (2009), Gaimalis (2010). Elle crée Qjev en 2009, qui deviendra Kiev en 2011, pour qui elle compose des chansons. Deux albums éponymes sortirons en 2009 et 2012.