VonvonCOO

Yves :J'ai toujours su que je voulais être confiseur. C'est pourquoi j'ai logiquement commencé par obtenir un diplôme d'école de commerce avec une majeure en audit financier. A partir de là, la voie royale vers la confiserie: cabinet d'audit, diverses expériences en directions financières (dont une de deux ans au Bénin) avant LA question existentielle de la génération Y parvenue péniblement à la trentaine: que vais-je faire de ma vie? comment retrouver du sens? Ma réponse fut la famille et l'artisanat de bouche. Nous nous sommes formés puis nous avons lancé le projet. Une première année à tâtonner et brûler des casseroles mais nous pouvons fièrement dire aujourd'hui: nous sommes confiseurs.