Ysa Bel

Petite fille de Lydie Desprechins / Storck, la première femme journaliste culturelle en Belgique qui travaillait au quotidien La Libre Belgique, j'ai très vite voué un culte à ce que l'on appelle communément l'Art, et cela ne m'a plus lâché! Ma grand mère Lydie avait acheté fin des années 60 une petite maison à 5km de la ville d'Uzès. C'est là que j'ai passé tous mes étés, de l'enfance à l'âge adulte. Cette région, est devenue pour moi, le symbole de la plénitude. Je lui dois tout, mes souvenirs d'enfance, ma passion pour le théâtre et la musique, mes premiers essais de peinture à l'huile, ma fascination pour la photo et pour le cinéma. C'est là que mon âme à grandi, une âme d'artiste à la conquête de la vie. Combien de soirées à Avignon, de concerts à Orange, d'expositions à Arles, de Nuits musicales à Uzès, tant d'émotions qui ont tracé ma route pour un voyage si passionnant. J'ai été moi même journaliste culturelle, filiation oblige, puis producteur aussi, puis créateur, puis enseignante, puis... , puis je reviens aux sources, je reviens rendre à cette magnifique région juste un peu de ce qu'elle m'a donné, l'Art de l'émotion, et l'émotion de l'Art. BelUzès c'est un peu comme un enfant que l'on a sur le tard, un cadeau de la vie que l'on regarde avec un amour infini plein de tendresse, un enfant que l'on chérit plus que tout au monde...