En septembre 2011 nous avons crée « Nord-Est » de Torsten Buchsteiner à la Maison des Métallos à Paris. En mars et avril 2012 nous avons joué cette pièce au Théâtre Lucernaire à Paris. Les réactions du public et de la presse nous ont donné l'envie de partager cette expérience théâtrale d'une autre façon. Notre but, c'est de tourner un film cinématographique au lieu de faire une simple captation impropre à transporter une situation théâtrale surprenante où le jeu se déroule dans une salle de spectacle. Pour partager « Nord-Est » et pour pouvoir prolonger cette aventure qui nous tient à cœur, nous avons besoin de votre soutien!

Large_nordest

Présentation détaillée du projet

 

 

 

Quel sujet traite Nord-Est?

« Nord-Est » met en scène la prise d'otage qui s’est produite en 2002 dans un théâtre à Moscou. 42 terroristes furent tués et 129 otages périrent asphyxiés par le gaz.

La pièce est construite autour de trois monologues de veuves : une rebelle tchétchène participant à la prise d'otage, une veuve russe, médecin, attendant à l'extérieur du théâtre sa fille prisonnière à l’intérieur et une femme russe, venue avec sa famille voir la comédie musicale Nord-Est qui se jouait ce jour-là.

Le lieu d'action est une salle de théâtre. L'idée centrale de la mise en scène et d'utiliser le plus possible la situation théâtrale unique : En conséquent la pièce se déroule partout dans la salle.

 

La pièce de théâtre est soutenu par l’ADAMI, ARCADI, la DRAC et SPEDIDAM. Nous avons aussi le soutien de la Maison des Métallos, de l'Association du Théâtre du Chaudron et de l'Institut Goethe.  

 

Maintenant nous avons envie d'en faire un film!

 

Dak_4275bd

 

(Photo: David Krueger)

 

 

Qu'est-ce que la presse en dit?

 

Figaroscope

Coup de cœur:

Le spectacle d'Andreas Westphalen est très impressionnant. (…) Trois comédiennes pour tout jouer. Julie Dumas, Leïla Guérémy et Béatrice Michel sont incroyables de puissance et d'émotion.

La pièce de Torsten Buchsteiner en dit plus sur la violence et l'absurdité du terrorisme que tous les discours lénifiants que l'on peut entendre. Les choses, ici, par le théâtre, sont comprises dans notre chair de spectateur et de citoyen. Impossible d'y échapper. C'est vraiment du grand art.

 

Figaro Magazine:

★★★★ (Excellent)

Torsten Buchsteiner en a tiré un spectacle très impressionnant. Le spectateur, comme celui de Moscou, ressent les choses avec d’autant plus de force qu’il a l’impression d’être pris en otage. Au point qu’on se surprend à chercher la porte de sortie… La mise en scène de Andreas Westphalen joue avec ce sentiment d’oppression. Ce n’est pas pour autant, du théâtre réaliste.

Trois comédiennes seulement pour nous faire vivre cette histoire. Mais quelles comédiennes ! La force de conviction et d’émotion de Julie Dumas, Leïla Guérémy et Béatrice Michel est vraiment formidable.

 

 

Télé-Ciné-Obs - Nouvel Observateur :

Sur un drame bouleversant, une pièce saisissante.

Pas de décor, quelques projecteurs au sol, une ou deux chaises renversées... La mise en scène d'Andreas Westphalen, en écho fidèle au texte, est sans artifices. Le spectacle doit aussi beaucoup aux trois interprètes, bouleversantes (Leïla Guérémy, Julie Dumas et Béatrice Michel), à leur justesse, leur vibrante retenue, leur force et leur fragilité. Et, sitôt entré dans la salle, la tension est palpable. Elle ne retombe pas un seul instant. „Nord-Est“ est un spectacle à l'efficacité redoutable. Un spectacle rare.

 

France Musique:

La mise en scène dépouillée mais précise d’Andreas Westphalen nous plonge au cœur de ce conflit qui depuis 1995 a fait des dizaines de milliers de victimes. C’est vraiment une réflexion passionnante sur la violence extrême, les ravages de la guerre et le terrorisme moderne qui a le mérite d’éviter les écueils manichéisme dans un sens ou dans l’autre sans jamais tomber dans le relativisme non plus.

Autant de sujets dont nous n’avons malheureusement pas fini d’entendre parler, qui sont magnifiquement incarnés par Julie Dumas, Leïla Guérémy et Béatrice Michel.

 

Le Litteraire:

Le spectacle se révèle fort, acéré, semblant à chaque instant rencontrer ses limites, tenant son public en haleine. Seules les voix sont en charge d’expliciter la tension par leur halètement, leur conjonction, leur ébranlement. Le parti-pris de ne rien ajouter, de s’en tenir à cette intimité féminine, brute, sans fard, sans autre élan que l’ultime aspiration qui les anime, était risqué. S’il est réussi, c’est que son thème est suffisamment porteur, et que les trois actrices soutiennent cette épreuve sans fléchir.

 

Théâtre Online:

Coup de cœur

Une véritable invitation à réfléchir aux racines de la violence.

 

 

Dak_4034bd

(Photo: David Krueger)

 

Qu'est ce-qu'est l'idée du film?

L’idée est d’éviter un "filmage" pur et dur de la pièce, mais de profiter de la captation pour rendre la mise en scène beaucoup plus cinématographique. Peu de plans larges, mais au contraire beaucoup de gros plans. Les comédiens seront assez peu sur la scène du théâtre, mais remis en situation, au milieu des sièges, sur les marches, dans les coulisses, au pied du plateau, etc. La caméra ira chercher en gros plan les monologues, les visages, les regards, l’incroyable émotion des trois comédiennes. Le tournage sera réalisé en plan séquence, pour mieux capter l’intensité de chaque monologue. Ce style de tournage soulignera le crescendo et la montée en puissance de la narration. Parfois, la caméra se déplacera lentement, s’approchera doucement, tournera imperceptiblement autour de ces trois femmes.

Tournage en HD numérique 16/9.

(par Arnaud Deschamps, réalisateur)

À quoi servira la collecte ?

 

Dak_4132

 

(Photo: David Krueger)

 

 

Nous avons vraiment besoin de votre participation pour aller avec vous au bout de ce beau projet. Les 2.750 Euros dont nous avons encore besoin vont servir  pour la location du matériel technique (caméra, lumière et son), l'achat d'une disque dur et des cartes mémoires, les costumes, la création des accessoires, le transport et le catering de notre petite équipe pendant les quatre jours de tournage.

 

 

Thumb_logo
Compagnie C.O.C.

2006-07 Norway.today d’Igor Bauersima, mis en scène par Andreas Westphalen. A Agitakt, Manufacture des Abbesses, Le Cube, Festival du Vent (Calvi), Festival Onze Bouge Prix Paris Jeunes Talents 2006 2008 Clandestins/Insectlands dispositif performatif de Pierre-Vincent Chapus. Au Lucernaire Lauréat du Prix Spectacle vivant du festival Ici et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Vazi Andreas ! Izi Izi ! 92izi !
Thumb_default
nous gardons un très bon souvenir de ce spectacle bouleversant Geneviève et Erik Ghesquière
Thumb_default
Andreas, J'ai apprécié la pièce de théâtre et le jeux des actrices. C'est une excellente idée de filmer la pièce de théâtre. Michaël Keita.