Aidez-nous à financer un nouveau journal qui fête ses six mois de parution et qui obtiendra toutes ses chances de développement grâce à vous

Large_image_drapeau_1_-1421921899

Présentation détaillée du projet

il y a ceux qui lisent.

 

Ceux_qui_lisent-1422807520

 

Ceux qui soutiennent économiquement l’initiative.

 

Soutiennent_kiss-1422807878

 

Ceux qui enrichissent les publications de témoignages ou d’idées.

 

Ceux qui contribuent activement aux corrections, à la diffusion.

 

Et vous ?

Comment choisissez-vous d’agir pour votre journal ?

 

Le 1er numéro est sorti en septembre 2014 à Miramas (Bouches du Rhône), en format papier journal de 8 pages.

Au cours des 5 numéros déjà publiés, nous avons mis en place les bases d’une organisation autour de publications que nous souhaitons accessible à tous :

 

Notre Journal publie les témoignages et chroniques de tout amateur qui souhaite entrer dans un mouvement écrit d’expression positive, en partageant :

 

Un bout de leur vie, une idée, une réalité, une action

 

Nous nous sommes constitués en une heureuse équipe de correcteurs bénévoles, afin d’adapter les productions qui tiennent compte du style de l’auteur, veillent à la source d’information, à la richesse de la langue française, au sens et à la pertinence de chaque phrase, et à la ligne éditoriale.

 

POURQUOI ?

 

Les informations que nous recevons, qu’elles soient transmises par les médias ou bien par notre entourage, ont tendance à être considérées comme étant la vérité. Elles utilisent pour cela nos conditionnements, et notre système de croyances.

La masse des tragédies colportées et la surinformation, nous rendent impuissants, notre cerveau souffre et devient improductif. En filtrant le nombre d’informations et leur charge négative, nous reprenons notre pouvoir d’action qui va se déterminer en fonction de notre sensibilité et de notre proximité.

 

Nous expérimentons à travers Notre Journal, une façon nouvelle de passer l'information en prenant en compte ces observations. Il en découle que la seule information qui semble  être créative et respectueuse de la réalité de chacun est celle-ci :

 

La transmission d'informations issues de nos propres témoignages,

c'est-à-dire la façon singulière avec laquelle nous faisons « notre » une information reçue, une expérience vécue ou un savoir-faire que nous rapportons.

Et pour cela j'ai imaginé les valeurs et la ligne éditoriale de Notre Journal autour de grands thèmes :

 

 

NOS VALEURS :

 

Chaque numéro de Notre Journal se construit au fil des rencontres et se donne la liberté d’évoluer régulièrement par la singularité des lecteurs qui participent. Nous sommes en mouvement.

 

Notre Journal inclut toutes les sensibilités au travers des publications pour démontrer et partager l’idée que nous sommes semblables quels que soient les chemins que nous empruntons.

Nos différences, à travers nos choix et expériences de vie, sont complémentaires.

Nous sommes adaptation et ouverture, en nous laissant remuer par les rencontres et en restant ouverts à l’inattendu.

 

Nous voulons rester éveillés et reprendre contact avec nous-mêmes en partageant nos écrits, nos expériences de vie, nos prises de conscience, notre culture ou bien ce qui nous anime.

 

Nous représentons l’unité des cœurs et des volontés et souhaitons relier les lecteurs et les auteurs autour d’un journal accessible à tous, pour favoriser la créativité et grandir ensemble, pour nous encourager à faire évoluer notre conscience individuelle et celle de notre collectivité.

Nous participons à faire reculer les préjugés et les amalgames, sources d’immobilisme et de peurs qui nous  isolent.

 

Chaque publication exprime une opinion personnelle comme étant une réalité parmi une infinité d’autres réalités, chacune est précieuse. Nos écrits sont une invitation à partager une expérience personnelle sans polémiques ni interprétations et nous sommes responsables au travers de nos témoignages.

 

 

UNE LIGNE ÉDITORIALE RÉSOLUMENT POSITIVE :

 

Nous vous soutiendrons pour écrire au présent et à la première personne, pour mieux transmettre vos émotions, transformer un manque en une création, choisir pour au lieu de contre, veiller au choix de formulations qui élèvent et inspirent, apporter un soin au sens des mots pour faire reculer la désinformation, les généralités et les interprétations.

Chaque volontaire ou personne invité à témoigner est guidé et soutenu pour publier selon la ligne éditoriale de Notre Journal.

 

 

LES THÈMES QUI STRUCTURENT LES PUBLICATIONS

 

Ce sont vos témoignages, des entrevues pour bâtir ensemble un nouveau monde ou gagner en liberté et se sentir plus vivant, un partage de richesses solidaires, et aussi les essais cultureuleuleus (culture décalée).

 

A travers l’écrit et la gymnastique de transcription que nous proposons, il devient possible :

 

Aux lecteurs de trouver une source de témoignage qui offre une façon de recevoir des informations qui nous ressemblent, qui sont sources d’inspiration.

 

Aux auteurs amateurs de faire une expérience de clarification et de partage.

 

 

Le premier défi à relever était de fédérer des lecteurs séduits par la nouveauté du contenu, pour constituer un comité de correcteurs bénévoles, indispensable à la qualité recherchée pour les publications.

 

Ces 5 personnes SONT Notre Journal : Sylvie, Régine, Brigitte, Francis et Bruno me soutiennent dans un travail de corrections et de réflexion.

 

Sylvie Guillemont, Sylvie-1423125867

 

Fonctionnaire territorial à la retraite, membre actif de plusieurs associations à vocation soit caritative soit sociale, publie dans la chronique Histoires de Rues et Cultureuleuleu, membre correcteur de Notre Journal :

« On écrit toujours avec ses mots. Pourtant, je n’écris jamais pour moi. J’écris pour partager mes pensées, mes passions, mes espoirs... Participer à l’écriture de Notre Journal me donne cette liberté. Si vous n’étiez pas là, je parlerais au vent. »

 

Francis Debuissy, Francis-1423125771

 

Membre fondateur de l’association, profession libérale, publie des poèmes et essais Cultureuleuleu :

« Créer un journal est une œuvre difficile et exaltante. Participer à son élaboration, c’est aller vers un monde inconnu, un moyen aussi de partager mes pensées, mes envies et mes passions. C’est une forme de bonheur et c’est pour cela que j’apprécie d’y participer.»

 

Bruno Guiraud, Bruno-1422976644

 

Retraité conducteur de trains, depuis quatre ans, membre actif au sein de plusieurs associations à vocation cultuelle, de défense de l’environnement et de promotion du cyclisme. Membre correcteur de Notre Journal, il est chargé de la diffusion des numéros dans les commerces partenaires :

« Le courage d’une femme et la sincérité de son premier édito. (Se dévoiler ainsi ? Presque impudique.) L’empathie que j’ai ressentie dans l’intention de son œuvre: la connexion s’est établie. Ajoutez la complicité discrète de son papa Francis, qui lui assure une certaine stabilité. Puisque j’ai de la disponibilité, alors je souhaite apporter mon expérience de vie et participer à une tentative journalistique d’ouverture et de réveil des consciences pour nous permettre de mieux nous prendre en charge dans tous les aspects de notre vie. Aussi, participer à Notre Journal, entreprendre une telle œuvre dans une société d’obscurantisme et de violence, c’est un défi à soi-même et un combat collectif, ni plus ni moins que pour la paix et pour la vie. Un vrai moment de partage et de bonheur quoi ! »

 

Brigitte Guiraud, Brigitte3-1422976833

 

Assistante dentaire, elle excelle dans le repérage des fautes de français, membre correcteur :

« Participer à l’édition d’un journal, pour moi qui aime la langue française, si malmenée aujourd’hui, voilà un grand défi que j’accepte de relever, tellement Notre Journal me paraît digne d’exister et de perdurer. »

 

Régine Colin, Regine-1422976752

Informaticienne :

« Salariée d’une société multinationale où l’humain a du mal à trouver sa place ainsi qu’un minimum de reconnaissance. Il est indispensable pour moi d’avoir des activités extraprofessionnelles qui m’aident à me sentir utile socialement parlant. Notre Journal est le projet d’une femme courageuse dont la bonté et l’idéal sont une réelle bouffée d’oxygène dans ce monde moderne en mal de valeurs et j’y adhère car j’aime la langue française, l’ouverture d’esprit et l’information positive. Je remercie ceux qui font Notre Journal et ceux qui vont le faire vivre et souhaite longue vie à Notre Journal. »

À quoi servira la collecte ?

Ni gratuit, ni payant, Notre Journal vit par ceux qui adhèrent et est offert à ceux qui le découvrent.

 

Nous avons besoin de vous :

 

Pour passer de la main à la main l’information dans votre ville et dans votre entourage.

 

Pour faire vivre Notre Journal grâce à vos abonnements, partenariats et dons en contrepartie.

 

A travers la collecte, nous espérons constituer un réseau de plusieurs centaines d’abonnés, à la fois pour financer le projet et pour dynamiser le passage d’informations entre lecteurs et auteurs amateurs.

 

La collecte  servira à couvrir les frais minimum d'éditions de Notre Journal sur l'année 2015 et favoriser de meilleurs moyens (impression, illustrations et images, diffusion, communication) .

 

4500 € = Coût d'impression des 6 numéros publiés en 2015 pour 8 pages dont 4 en noir et blanc et 4 en quadricouleurs, 2000 exemplaires, pliage par nos soins.

 

Avec 5500 € de plus, il sera possible d'améliorer nos moyens d’édition : de huit pages, nous pourrions passer à 10 ou 12 pages, tout en couleur, et augmenter le nombre d’exemplaires.

 

Avec 10.000 € de plus, soit une collecte qui atteint les 20.000 € = C'est la création d'un emploi, le mien, qui me permettra avec sérénité de développer l'organisation et la coordination en plus de la réalisation des maquettes :

- Mise en place d'un réseau d’abonnés dynamique ( systèmes de communication  et création d'événements autour des bouclages et sorties de numéros pour se rencontrer et faire participer)

- Amélioration du réseau de diffusion (mieux cibler les commerces, étendre géographiquement les lieux publics de diffusion, envoyer le journal par courrier à nos abonnés lointains)

- Affiner l'efficacité de travail rythmé par les parutions, coordination des publications orales ou écrites reçues, entrevues, développement administratif, recherche de partenaires privés.

 

La collecte permettra de mettre en place sereinement notre deuxième défi sur 2015 toujours sans publicité, qui est d’amener Notre Journal à un niveau de partage suffisant pour son développement et son autonomie.

 

 

Thumb_visage_nj_kiss_kiss-1421933887
notrejournal

Je m'appelle Isabelle, j'ai 40 ans et suis la fondatrice de Notre Journal. Avec mon père, nous avons créé l'association du même nom dont un des objets est d'assurer l'activité économique d'édition et de diffusion du périodique. Autodidacte, j'apprends efficacement sur le terrain et dans le concret et auprès des personnes que je rencontre. D'un... Voir la suite