Notre parc éco-touristique propose des séjours en symbiose avec la nature. Nous aider à nous financer, c’est soutenir un tourisme durable.

Large_lacs-1446115196-1446115215

Présentation détaillée du projet

Terre des Lacs est un parc éco-touristique.

 

C'est à dire?

C'est un lieu qui propose :

- des activités : descente de canyons, parcours dans les arbres, escalade, équitation, pêche à la truite, pêche à la mouche, VTT, randonnées, randonnées raquette...

- un large panel de types d'hébergement/restauration : single, amoureux, famille, groupe, en nuitée seule, en demi-pension ou en pension complète.

- un restaurant- la Source, surplombant les 2 lacs à pêche.

 

0ù?

Terre des Lacs est situé dans le haut-pays grassois, dans les Alpes-Maritimes, en plein dans le Parc Naturel Régional des Pré-Alpes d'Azur, dans une nature à couper le souffle. Et à une heure en voiture des principales villes de la côte d'Azur (Nice, Antibes, Cannes, Grasse, Fréjus, Draguignan).  

 

535-1447086470

 

En quoi notre parc touristique est-il "éco"?

- Les installations des différentes activités que nous proposons proviennent de matières premières naturelles et ne polluent pas l'environnement : équipement parcours dans les arbres, escalade, canyoning...

- Les clients n'ont pas besoin de leur véhicule lorsqu'ils séjournent en Terre des Lacs. Pratiquement toutes les activités se font au cœur du parc ou à 5 minutes à pied. Pour les descentes de canyon, nous utilisons notre minibus afin de grouper les déplacements, moins polluants ainsi.

- Nous travaillons avec les artisans et commerçants locaux, et, pour les restaurants, nous utilisons autant que possible des produits locaux (fromages et viandes des fermes locales, légumes et fruits..). Le chef nourrit une passion pour la cueillette des champignons, et en saison, il y aura toujours un plat avec chanterelles, morilles ou pommes sauvages, ramassées dans nos forêts. 

- Nous gérons les énergies et les déchets de façon durable. Nous utilisons notamment l'eau de nos lacs pour le nettoyage du matériel, des véhicules, ou pour abreuver les chevaux.  

Ces différentes actions ont été reconnues par l'obtention du label Clé Verte.  

 

Comment est né Terre des Lacs?

C'est avant tout une histoire de famille. En 2000, François Chollet reprend le gite équestre créé par ses parents. Il y développe de nouvelles activités encore inexploitées dans la région de l'Esteron, comme l'escalade et le canyon. En 2012, il rachète avec sa belle-soeur Caroline Genet les lacs à pêche de Saint-Auban et leur snack existant et créé Terre des Lacs.  

 

Kkbbphoto_asso-1447086503

 

Qui sommes-nous?

François, 44 ans, est un "enfant du pays". Arrivé à Saint-Auban à 11 ans, il tombe amoureux du coin et des activités de montagne. Dès 17 ans, il passe (et obtient) les diplômes spécifique : d'abord le BAFA, l'initiateur fédéral d'escalade, et l'équipeur fédéral de voies, puis le BE escalade canyon, et l'aspirant guide, pour finalement être guide de haute montagne depuis 2009. François équipe les voies locales et les entretient, il assure également le contrôle des équipements des canyons locaux. Parallèlement, il est sapeur-pompier volontaire dans les Alpes Maritimes depuis 15 ans et chef d'unité /formateur dans la spécialité GMP (groupe milieu périlleux) et SMO (secours montagne).

Caroline, 41 ans, connaît bien Saint-Auban pour y avoir de nombreuses fois séjourné en famille. Après avoir obtenu un DEA en économie, elle travaille à Paris pendant 15 ans en agence de communication. Lassée de la vie parisienne, elle souhaite retrouver le soleil du sud de la France et une vie plus proche de la nature, au moment ou les lacs à pêche de Saint-Auban sont mis en vente.

 

Travaux réalisés

Lorsque nous avons créé Terre des Lacs, nous avons entrepris les travaux nécessaires à l'accueil de notre public : transformation du snack existant en cabane accueil clientèle pêche, soutènement des berges du petit lac, création d'un escalier à l'accès plus pratique, création d'une terrasse pouvant recevoir jusqu'à 80 couverts, création de jeux d'enfants en bois, création d'une cuisine professionnelle, création d'une mezzanine dans la salle de restauration pour accueillir notre clientèle en cas de pluies ou en basse saison, rénovation du mobilier existant, achat de table en bois pour la terrasse...

Chaque fois que cela a été possible, nous avons réalisé nous-même les travaux, à partir de matériel de récupération (peinture, ponçage, construction terrasse, construction jeux d'enfants, rénovation chaise et tables...)

Pour le reste, nous avons fait appel à des professionnels.

Voici un petit aperçu en image avant, pendant, après.

 

Transformation ancien snack en cabane à pêche et création des escaliers

 

Kkbbphoto_cabane-1446720258

 

 

Pose terrasse

Kkbbphoto_terrasse-1446720329

 

Salle de restauration et cuisine, avant/après

Kkbbphoto_restau-1446720381

 

Signalétique

Kkbbphoto_signa-1446720421

À quoi servira la collecte ?

Lors de la mise en place de notre projet, nous avons financé directement tous les travaux, au lieu d'en étaler le paiement, utilisant ainsi le fond de roulement nécessaire à financer notre société l'hiver.

 

Ci-dessous, un tableau détaillant le montant du projet général.

Montant_projet-1446738242

 

Et ci-dessous, un tableau détaillant les travaux réalisés :

 

Travaux-1446738333

 

A la fin de la deuxième saison d'exploitation, nous n'avions pas le fond de roulement pour financer les 4 mois d'hiver, le montant manquant correspondant au montant des travaux réalisés et réglés en une fois.

Nous avons naturellement fait appel à notre banque, qui nous a constitué une caisse de campagne de 30 000 euros, à rembourser dans l'année, selon paliers fixés par contrat.

Cette caisse a été remboursée comme prévu et l'année suivante, nous avons réitéré l'opération, sans problème également.

Cette année, la politique de la banque est apparemment différente, et elle ne souhaite pas nous accorder à nouveau cette caisse de campagne, malgré 3 bilans en bénéfice (+10 000 euros) sur 4 (l'année 2013 était en déficit de 3000 euros, dû à une mauvaise météo entraînant une baisse de la fréquentation) et malgré nos remboursements des caisses de campagne précédentes selon modalités du contrat. 

 

Nous nous sommes bien entendu retournés vers d'autres banques, qui ne souhaitent pas non plus nous aider, l'emprunt bancaire principal n'étant pas dans leur structure.

Et si nous ne trouvons pas le financement pour combler notre besoin en trésorerie, il ne pas faudra pas plus de 4 mois pour déposer le bilan. 

C'est pourquoi nous nous tournons aujourd'hui vers le crowfunding.

 

La collecte nous permettra en premier lieu de combler notre besoin en trésorerie, et ce, de manière définitive, notre découvert étant remboursé chaque année, si nous partons de 0 nous reviendrons à 0.

 

Nous pourrons alors à nouveau réinvestir dans de petites choses, jusqu'à présent limitées à la stricte nécessité, notre budget étant plus que serré : acheter des coussins pour les bancs des tables souvent jugés trop durs, un rice cooker pour la cuisine et un bain marie. Des petits achats qui forment un cercle vertueux : plus de facilité dans le travail, une équipe plus motivée, des clients plus satisfaits et une clientèle qui grandit.

 

Et si nous dépassons notre collecte initiale, nous pourrons investir dans de plus gros travaux : soutènement des berges du grand lac, et construction d'écolodges suspendues dans les arbres, aux bord des lacs, à l'origine de notre projet.

Thumb_falicon2-1446736438
terredeslacs

François, 44 ans, est un "enfant du pays". Arrivé à Saint-Auban à 11 ans, il tombe amoureux du coin et des activités de montagne. Dès 17 ans, il passe (et obtient) les diplômes spécifique : d'abord le BAFA, l'iniateur fédéral d'escalade, l'équipeur fédéral de voies, puis le BE escalade canyon, et aspirant guide, puis guide de haute montagne depuis 2009.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_falicon2-1446736438
Courage !