Juste avant la compagnie se lance dans une adaptation contemporaine de Macbeth de Shakespeare !

Large_slide1-1452709502-1452709520

Présentation détaillée du projet

 

Six acteurs professionnels, un musicien compositeur - batteur - rappeur. C'est avec une équipe resserrée que nous nous ré-attaquons à Macbeth de Shakespeare. Pour cette adaptation contemporaine du mythe, le Théâtre du Nord (CDN de Lille) nous offre une résidence de création de près d'un mois et son soutien! C'est une étape importante pour la compagnie !

 

NOTRE MACBETH

 

                     Unknown-1452701485 Orson Welles, Macbeth, (1948)

 

"Nous sommes nous encore jeunes dans l'acte" n'est pas tout à fait le Macbeth de Shakespeare. Dans notre fable à nous, il n'y a ni armures ni châteaux, ni épées, ni chevaux, il n'y a même pas vraiment de sorcières... Nous avons tenté de nous rapprocher de Macbeth, de nous l’approprier. De comprendre en quoi les personnages sont proches de nous, et la fable toujours à même de questionner notre société.  

 

rapprocher Macbeth de notre époque

 

Si le décor et les costumes ont changé, le pouvoir, l'ambition et la question des moyens employés pour gravir les échelons sociaux sont plus que jamais au coeur de nos obsessions inconscientes... Aujourd'hui, Macbeth est un jeune loup un peu énervé, un peu impatient, à qui on a dit qu’il pouvait être le chef.  Il y pensait à peine. On le lui a répété. Il y a cru. Il nous fait penser à cet archétype féroce de la jeunesse doré. Un Patrick Bateman ou un loup de Wall street. Dans le monde de Macbeth, lupus homini lupus. Sous l’écorce de la bienséance couve une violence considérable. Il faut écraser - et écraser vite - pour ne pas être écrasé.

Images-4-1452703360

"J'ai toutes les caractéristiques d'un être humain, la chair, le sang, la peau, les cheveux. Mais je ne ressens jamais d'émotion perceptible, si ce n'est l'avidité et le dégoût. Quelque chose d'horrible s'est passé en moi, et je ne sais pas pourquoi. Mes nuits sanglantes ont envahi mes jours. Je me sens au bord de la frénésie meurtrière. J'ai l'impression que ma santé mentale est sur le point de basculer."

Patrick Bateman - American Psycho

 

Macbeth-adolescent

 

Le titre du spectacle est une citation de Macbeth à la fin de l'Acte III. C'est également le point de départ de notre adaptation. Il nous paraît intéressant de lire cette pièce du point de vue de la jeunesse. Macbeth est victime d'une ambition trop grande pour lui, de son indécision et de sa précipitation dans le crime. Il est à la fois enthousiaste, plein de feu, et fragile, indécis. Des troubles presque adolescents que nous pouvons comprendre, nous, au seuil de l'âge adulte. En racontant l'histoire de Macbeth nous tentons d'utiliser nos expériences comme des outils d'interprétation.

 

Une histoire de clan

 

Macbeth, au fil de la pièce, devient fou, rongé par la perte de sens du monde et par la trahison qu'il a commis. Dans le mythe Macbeth, la loyauté et la fidélité sont des valeurs cardinales. Nous pouvons comprendre la valeur de ces liens et la profanation que peut constituer la trahison de son chef en transposant ces liens féodaux dans ceux qui lient une bande d'amis de longue date. C'est donc en travaillant sur la bande, le clan, l'appartenance à un groupe, la jalousie et l'amitié que nous pouvons nous rapprocher des problématiques féodales décrites par Shakespeare.

 

13993688-1452706140

Trois souvenirs de ma jeunesse, Arnaud Desplechin, 2015

 

 

rapprocher Macbeth des spectateurs

 

En 2006, Arpad Schilling avait monté Hamlet en quadri-frontal avec trois acteurs. Il se servait des spectateurs présents pour incarner les figures absentes. Les trois acteurs interprétaient tous les rôles principaux, prouvant qu'il n'y a pas besoin de grandes machineries pour porter le texte de Shakespeare. Nous nous inspirons de sa démarche dont on peut voir quelques images ici :  https://www.youtube.com/watch?v=CX5bj2HFK-g

 

Nous jouerons ce texte en quadrifrontal. Les spectateurs seront assis tout autour de la scène et, immergés dans ce récit du passé conté au présent, ils seront sans cesse pris à témoins et à parti. Macbeth, encerclé par les regards des acteurs et des spectateurs, tel « un ours qui a la meute à combattre » n’aura pas d’échappatoire possible...

 

 

L'EQUIPE ET LES PARTENAIRES

 

TEXTE / WILLIAM SHAKESPEARE

TRADUCTION / ANDRE MARKOWICZ

ADAPTATION ET MISE EN SCENE / LISA GUEZ

SCENOGRAPHIE : PAUL CHARLOT ET OLIVIER GRIEU

COSTUMES/ BENJAMIN MOREAU

SON ET PERFORMANCE MUSICALE / ILIES MAHBOUB

 

AVEC / ULYSSE BOSSHARD, BAPTISTE DEZERCES, ARTHUR GUILLOT, VALENTINE KRASNOCHOK, MATHILDE PANIS, IANNIS HAILLET

 

DUREE ESTIMEE DU SPECTACLE : 1 H 50

 

Ce spectacle est une production de Juste avant la compagnie

 

PARTENAIRES :

 

Théâtre du Nord/ résidence de création

Les Fossés rouges / résidence de création

Ecole du nord / résidence de création

Collectif Curry Vavart-Le Marchal / résidence de création

Ecole Normale Supérieure / résidence de création

 

remerciements à : Olivier Grieu pour le temps passé sur la baignoire, Xavier Duthu pour les conseils lumières, Paul Charlot pour les conseils lumières et la scénographie, Clément Mercier pour Fréteval, le teaser et toutes les bonnes choses, Isa Mercure pour la bienveillance et le stockage du décor, Louis-Marie Hippolyte pour le temps passé sur le son, André Markowicz pour son texte, son soutien, ses lumières et ses sages conseils, Benjamin Moreau sans qui rien n'aurait ressemblé à rien, Cyril Viallon pour ses conseils chorégraphiques et sa folie, Mayorek pour les illustrations, Marie-Pierre et toute sa famille pour l'hébergement à Lille, Thierry Pariente pour ses conseils stratégiques, Victor Guillemot pour son temps et les magnifiques photos, toute l'équipe du théâtre et de l'Ecole du nord pour leur accueil. Bien d'autres merci sont encore à venir... 

 

JUSTE AVANT LA COMPAGNIE

211 AVENUE MAURICE THOREZ / 94200

IVRY-SUR-SEINE

 

Tél : 06 29 87 37 12 (Lisa Guez) ou 06 51 70 61 16 (Baptiste Dezerces)

justeavantlacompagnie@hotmail.fr

www.justeavantlacompagnie.com

 

103__1_sur_1_-1451158087

PHOTO DE REPETITION AU THEATRE DU NORD/ VICTOR GUILLEMOT

 

105__1_sur_1_-1451158023

PHOTOS DE REPETITION AU THEATRE DU NORD/ VICTOR GUILLEMOT

 

 

NOTRE TEASER, réalisé par les Fossés rouges

 

https://vimeo.com/139684588

 

 

Extrait  du texte, traduction André Markowicz :

 

 

« Répondez-moi, dussiez-vous rendre libres

Les vents furieux à l’assaut des Eglises,

Dût le ferment des vagues écumeuses

Engloutir toute trace de navires

Dût le blé vert être jeté à terre,

Les arbres se trouver déracinés

Les châteaux s’écrouler sur ceux qu’ils logent

Dussent les pyramides, les palais,

S’effondrer de la tête aux fondations 

Répondez moi pour ce que je demande!"

 

116__1_sur_1_-1451158156

 

PHOTO DE REPETITION AU THEATRE DU NORD/ VICTOR GUILLEMOT

À quoi servira la collecte ?

Le projet Macbeth a besoin de vous !

 

En attendant de recevoir des subventions, nous avons besoin d'aide pour financer les accessoires, les décors, les costumes, payer les salles, défrayer les trajets pour la troupe, se loger lors d'une résidence... Vos dons nous permettront de créer ce spectacle dans de bonnes conditions et de mettre le moins de frein possible à notre imaginaire débridé !

 

A quoi serviront vos dons ? 

 

Tout d'abord à payer les trajets et les frais liés aux résidences, faire en sorte que l'équipe artistique qui travaille bénévolement sur ce spectacle n'ait aucun frais à engager.  Pour toutes les résidences qui ont déjà eu lieu et qui sont prévues, ces frais de transport s'élèvent d'ores et déjà à 500 euros et d'autres sont encore à prévoir. 500 euros est donc l'objectif minimum que visons via kisskissbankbank et correspond aux frais déjà engagés!

 

Ensuite, nous voulons que ce spectacle soit itinérant, nous voulons sortir des théâtres, investir des lieux improbables, en intérieur et en extérieur, dans lesquels le public puisse être disposé tout autour de la scène. Pour cela il nous faut construire nos propres lumières, que nous transporterons avec nous, ce qui nous permettra de monter notre théâtre partout où ce sera possible! Nous avons avec nous un constructeur génial, Paul Charlot, qui relève le défi d'éclairer ce quadri-frontal, mais il nous faut acheter du matériel (au minimum 300 euros de lumières).

 

La baignoire est un élément phare de notre scénographie. Nous aimerions la customiser, il faut qu'elle puisse se transformer en bateau/tombe/char d'assaut. Nous avons un constructeur fantastique en la personne d'Olivier Grieu. Le prix des matériaux achetés pour la construction (bois, métal, vis, roulettes) s'élève à 200 euros.

 

10394621_10154428318720494_2878976334550402610_n-1452707717

MACBETH / MISE EN SCENE PAR JUSTE AVANT LA COMPAGNIE EN 2014/ MONTFERRIER-SUR-LEZ

 

Pour les costumes, nous voulons privilégier une esthétique contemporaine. Les costumes sont la clé de notre transposition. Les personnages sont issus d'un milieu de pouvoir privilégié dont la tenue se doit d'être recherchée et sophistiquée. Nous souhaiterions donc avoir un budget de 600 euros pour les costumes et accessoires  des six acteurs

 

 

50850c9a027e12dcb5322797fd4edc42_large-1452790950Leonoardo di Caprio, Le Loup de Wallstreet, Scorsese (2014)

 

Et puis, nous avons un musicien sur scène, batteur, rappeur, DJ, bruiteur. Nous avons besoin de matériel pour mettre au mieux en valeur notre collaboration, notamment des enceintes à peu près à 200 euros

 

 Votre générosité sera plus que bienvenue pour mener à bien notre entreprise!

 

Un grand merci !

 

JUSTE AVANT LA COMPAGNIE

 

 

 

Thumb_juste_avant_la_compagnie
Juste avant la Compagnie

Juste avant la Compagnie est une association loi 1901 fondée en septembre 2010 par Lisa Guez, Baptiste Dezerces et Gabriel Galand à l'issue des représentations à l'École Normale Supérieure de leur premier spectacle : La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, spectacle joué d'abord dans des cadres universitaires mais qui sera vite repris... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
On a hâte de voir cette mise en scène prometteuse et de vous cet acte..... jeune. Bonne recherche. Anne DREAU
Thumb_default
Tous mes encouragements pour ce projet.
Thumb_default
mathilde les basques te soutiennent