Un petit livre de nouvelles et photos écrit à partir de rencontres avec des femmes en Afghanistan. Venez avec nous ! Pas de journalisme, pas de reportage, mais quelques nouvelles fictives inspirées de ces rencontres et écrites à plusieurs mains. PORTUGUES Livro de bolso com contos e fotografias escrito a varias maos a partir de nossa viagem ao Afeganistao.

Large_istalef_2

Présentation détaillée du projet

NOUVELLES AFGHANES / NOVAS AFEGAS

(leia a versão em portugues abaixo ou no claudiaviu.blogspot.fr )

Production d’un petit livre illustré avec des photos.

Nous sommes un groupe de deux, franco-brésilien, qui part en Afghanistan en août pour y rencontrer des amis et découvrir ce pays qui semble depuis toujours inaccessible. Pas de tourisme en perspective, mais beaucoup de visites et de rencontres. Même si cette région souffre des conflits consécutifs, surtout depuis 1979 avec l'invasion russe, les afghans continuent a prendre leur petit déjeuner, les enfants jouent dans la rue et le paysage naturel reste l'un des plus beau de l’Asie Centrale, au bord de l’Himalaya. Mais nous n’y pensons pas souvent…

Dans ce cadre, se trame depuis l'intervention militaire de 2001 un combat rendu emblématique par le régime des talibans dans les années 90 : celui des femmes. En marge des champs de bataille et du "théâtre des opérations", au cours de ce séjour, nous souhaitons les rencontrer.

 

 

DES FEMMES EN AFGHANISTAN

A Istalef, Alice Plane 2012

   

D'abord des afghanes, de Kaboul ou de la province (nous ne pourrons cependant pas nous rendre dans les provinces du Sud) : celles qui s'adaptent aux bouleversements politiques qui interviennent chaque décennie. Mais aussi des étrangères, parties vivre à Kaboul et confrontées à un système de valeurs qu'elles cherchent tantôt à comprendre, tantôt à combattre. A l'issue de ces échanges, il y un objectif pas du tout ambitieux : redécouvrir la beauté qui existe au delà de la guerre ; et un projet plutôt réaliste : produire un petit livre de nouvelles illustrées. Pas de journalisme, pas de reportage, mais quelques nouvelles fictives inspirées de ces rencontres et écrites à plusieurs mains.    

 

Burqas et muscu. Alice Plane 2012

Proverbe afghan : Le travail d’une femme vaut plus que le discours de cent hommes.

 

 

Pour découvrir le pays nous aurons l'aide d'Alice Plane, jeune auteure et voyageuse française (A l'auberge de l'Orient - Seule sur les routes d'Asie Centrale, ed. Transborréal)  qui vit et travaille à Kaboul depuis novembre 2011, avec laquelle nous irons collecter pendant un mois des belles images et des bonnes nouvelles.

 

Alice, lors de la journée de la femme - Bazar de Bamyian.

 

Notre autre camarade sera Solène Chalvon, qui a rejoint Kaboul avec de drôles d'idées en tête : écrire quelques articles au vitriol pour la presse française, et appliquer sans ambages à Kaboul les méthodes apprises au cours de ses deux ans de permanence au bureau de l'association Ni Putes ni Soumises. Combattre la lâcheté des hommes, donner du courage aux femmes, exiger tout et tout de suite. Témérité, anachronisme ? Pas sûr qu'un peu d'intransigeance et un bon coup de pied là où il faut ne soit pas parfois le meilleur moyen d'arriver à ses fins... 

IL Y AURA AUSSI NOUS DEUX 

 

 

 

Claudia Vilela est architecte-urbaniste et voyageuse brésilienne, passionnée de cuisine, de traditions populaires, de projets collectifs socio-artistiques. Elle diffuse ses textes dans le blog en portugais claudiaviu.blogspot.fr . Au Brésil, elle fait partie de deux collectifs qui developent des experiences d'economie solidaire, de gastronomie deliriocoletivo.me et une équipe de "football social" facebook.com/BAixoBAhia.

 

Claudia dans la cuisine de notre restaurant itinérant

 

 

 

PELEJA: Copa do Mundo de Futebol de Rua - Copelada! Fora Lacerda! | Facebook

Et l'équipe féminine de "football social" dans les rues du Brésil.

 

Antoine Plane, voyageur qui aime écrire et dont le métier de coordinateur d'ateliers internationaux de maîtrise d'œuvre urbaine consiste au quotidien à assembler des idées et de l'énergie. C'est aussi un photographe sur le qui-vive, bien que resté très classique et argentique. En 2007, il a fait sa première exposition des photos, a Rio de Janeiro.

 

Antoine au travail. 

 

EN ROUTE

Notre parcours commence a Kaboul, passe par Mazar, Herat, par la province de Ghazni, . Nous ferons une randonnée par la vallée du Panjshir, les mines d'émeraudes paradoxalement mises à nu par les bombardements soviétiques, qui ont pu ainsi financer la rébellion contre les soviétiques. Cette vallée interminable a tenu bon contre les talibans pendant les heures les plus sombres, la passe finale, qui amène vers les territoires du Nord et de l'Est, par où des milliers de réfugiés ont fui.

A Kaboul nous irons rencontrer les filles de "Young women for change"  un groupe de jeunes activistes féministes qui ont ouvert un cyber café pour femmes dans un quartier populaire.

Pour le livre que nous souhaitons publier, plusieurs nouvelles illustrées en photos, nous imaginons au moins 4 courts récits, en deux langues : français et portugais. Nous espérons aussi - si le succès est au rendez-vous - pouvoir traduire en d'autres langues ces histoires, à commencer par le dari (variante du persan/farsi parlées en Afghanistan). Encore plus loin, peut-être faire un livre-cd à écouter en dari, pour celles et ceux qui ne savent pas lire. Mais c'est une autre histoire, un possible deuxième crowdfunding… 

 

“Hindu Kusch, diante de Doab: O Ford na estrada” , Annemarie Schwarzenbach, Afghanistan 1939.

 

 

Comme référence, nous sommes inspirés par quelques bouquins, comme "Le Photographe" (Emmanuel Guibert, Frédéric Lemercier,  Didier Lefèvre), Aya de Yopougon (Marguerite Abouet et Clément Oubrerie) qui est une bédé elle aussi hautement recommandée, et "Bleu immortel: voyages en Afghanistan" qui réunit des textes et des photographies d'Annemarie Schwarzenbach et de Ella Maillart (voyage réalisé en 1939) et de Nicolas Bouvier (en 1953) autour de l'Afghanistan.

Si vous avez suivi notre histoire jusqu'a là, merci ! Vous serez un super paternaire de notre projet !

*****

EM PORTUGUES

 

Somos um grupo franco-brasileiro que deseja escrever um livro de bolso com contos curtos e fotografias do Afeganistão. Serão inspiradas nos diversos encontros que faremos durante o mês de agosto, durante o qual buscaremos as mulheres que vivem neste país, ainda pouco acessível.

 

Consecutivas guerras ocorrem nesta região desde 1978, entretanto, a população continua tomando seu café da manhã, as crianças brincam na rua e a paisagem natural é uma das mais incríveis da Ásia Central, às bordas do Himalaia. Raramente pensamos no belo, com tantas imagens chocantes da rede Globo que apenas relata a perspectiva dos soldados americanos.

 

MULHERES AFEGAS

O combate que mais nos interessa é o das mulheres, que se tornou ainda mais difícil a partir dos anos 90, com o regime talibã, extremamente repressivo principalmente para elas. As afegãs estão às margens da batalha, invisíveis, mas vivendo no palco das operações de guerra.   O livro que queremos publicar será um relato inspirado nos nossos encontros com essas mulheres. Primeiro as afegãs, de Kaboul e das cidades do interior do país, com exceção do sul, em direção com a fronteira do Paquistão, onde não de pode acessar, por questão de segurança. Também história de mulheres estrangeiras que trabalham e vivem por lá, e que por sua nacionalidade, odem ter outro papel na sociedade.   Não queremos fazer jornalismo ou reportagem, e sim contos que escreveremos a várias mãos e em duas línguas, português e francês.

 

Acreditamos que encontrar pessoas e divulgar o que estão vivendo no país irá contribuir com o processo de pacificação, somando às iniciativas existentes (como a cooperação técnica entre Brasil e Afeganistão de agricultura, a retirada dos soldados franceses em 2013...).   Para nos guiar no país, contaremos com Alice Plane, francesa que vive em Cabul desde novembro, trabalhando com ONGs que desenvolvem programas sociais. Ela é escritora e seu primeiro livro, chamado A l'auberge de l'Orient - Seule sur les routes d'Asie Centrale, ed. Transborréal, conta sua primeira viagem sozinha na Asia Central, também sobre a perspectiva das mulheres. Outra pessoa que encontraremos por lá sera Solene Chalvon, que trabalha na associacao Ni putes ni soumises (nem putas nem submissas) de apoio ao direito das mulheres.   Proverbio afegao:  O trabalho de uma mulher vale mais do que um discurso de cem homens.   Em Cabul encontraremos as jovens do "Young women for change" grupo de ativistas feministas que abriram um cyber café somente para as mulheres num bairro popular. Antes elas eram coibidas nestes lugares, e assim, não acessavam a internet, já que os homens passavam horas em frente ao computador para baixando filmes pornos.   Em outras províncias, passaremos por Mazar, Herat, em Ghazni.

 

Caminharemos durante alguns dias no vale do Panjshir, que foi bombardeado pelo exercito sovietico e por isso, paradoxalmente, as minas de esmeralda foram abertas e puderam financiar a rebeliao contra os russos. Este vale interminavel foi tambem importante no combate contra os talibas e que comunica Norte e o Leste do pais por onde milhares de refugiados conseguiram escapar.

 

Temos alguns livros que nos inspiram, como "Le Photographe" (Emmanuel Guibert, Frédéric Lemercier,  Didier Lefèvre), Aya de Yopougon (Marguerite Abouet e Clément Oubrerie) um livro em quadrinhos que conta belamente histórias da Costa do Marfim, na África, e "Bleu immortel: voyages en Afghanistan" que reúne fotos e relatos de viagens em dois períodos na Ásia Central, incluíndo o Afeganistão Annemarie Schwarzenbach e Ella Maillart (1939) e Nicolas Bouvier (1953).   Para o valor do projeto queremos ter o suficiente para editar e imprimir alguns exemplares do livro, que terá cerca de 50 páginas, cerca de 1000 reais. Não incluímos as passagens e gastos no local, que serão altos, cerca de 10 mil reais.

 

Claro que ficaríamos mais do que satisfeitos se nossa arrecadação ultrapassar o valor pedido. Por isso contamos com você que acredita nesse projeto!

E se você seguiu nossa história até aqui, quer dizer que você é um forte candidato a ser nosso parceiro nessa aventura !

À quoi servira la collecte ?

Les fonds recoltés par kisskissbankbank nous comptons récolter un minimum d’argent pour réaliser une auto-édition du livre, d’environs 50 pages avec des photos et environs 4 nouvelles sur les rencontre avec les femmes afghanes.

300€ pour la réalisation de la maquette du livre

700€ pour l'impression

Si toutefois la cagnotte dépasse nos espérances, elle pourra nous aider a financer les frais de voyage, qui nous coutent minimum 3.500€.

2.000€  Aller/retour à Kaboul pour 2 personnes

150€ Visa

500€ Forfait hébergement

500€ Forfait alimentation

400€ Guide/ interprète Afghan

Et en plus notre travail autant qu'écrivain et photographe -  Ça n’a pas de prix !

Thumb_nouvelles-afghanes
Novas Afegãs

Claudia Vilela & Antoine Plane Claudia est architecte-urbaniste et voyageuse brésilienne, passionnée de cuisine, de traditions populaires, de projets collectifs socio-artistiques. Elle diffuse ses textes dans le blog en portugais http://claudiaviu.blogspot.fr. Au Brésil, elle fait partie de deux collectifs qui developent des experiences d''économie... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Beau voyage, chers Claudia et Antoine, on attend le livre avec impatience, et surtout un récit vivant à Paris, Mexico, ou sur l'eau. Joie d'être le 50ème !
Thumb_default
Antoine, ton voyage me fait rêver. L'Afghanistan est un pays qui me fascine depuis que j'ai lu Les Cavaliers de Kessel. J'ai aussi bossé sur un projet de films qui se passe là-bas. Ramène-nous de belles choses à raconter. Baptiste C.
Thumb_fora
que os caminhos estejam sempre por vir, o sol no horizonte e os braços sempre abertos. Goleira a postos para qualquer defesa!