Une histoire d'anticipation, aux allures de "Hiroshima mon amour" et de "1984" a besoin de votre aide pour venir au monde.

Large_couvertkisskiss-1440619652-1440619665

Présentation détaillée du projet

Joce2015presentation-1440618949

 

Je me présente, Os de lin. En réalité je m'appelle Jocelyn Carpentier et je ne désire pas me cacher derrière un pseudonyme. C'est seulement que la personne en moi qui crée est différente de celle qui vit dans l'espace-temps d'une région du Québec. Lui donner un nom propre est  une question de justice et de reconnaissance.

 

Comme vous pouvez vous en rendre compte par la photo plus haut, je ne suis plus très jeune et en conséquence, j'ai un relativement long parcours de vie sous les pieds, derrière la tête et dans mon cœur. Je suis issu d'une famille d'ouvriers du textile. Je suis de cette époque où au Québec, toutes les familles devaient posséder au moins un religieux en son sein. Vu que l'on me  considérait comme "intelligent", j'ai été désigné d'office pour occuper cette place dans la mienne. Mais à l'adolescence, révolte tranquille : je deviens athée. Puis mon aventure humaine commença : de la théologie je passai à la philosophie, ensuite la littérature, enfin, les arts plastiques et l'architecture. Mais toujours en porte-à-faux avec les mondes qui m'entouraient. Toujours assez solitaire. C'est ainsi que le roman graphique est devenu mon médium de prédilection pour exprimer une certaine réalité qui me ressemble. Créer seul pour communiquer avec l'intimité d'êtres seuls. D'ailleurs, j'ai réalisé un roman graphique en deux volets dont le titre est : "Seulidarités".

 

"Ô Shimamoura" est mon sixième roman graphique. Chacun de ces derniers a sa propre personnalité, est complètement original tant sur le plan de la forme que du propos. Vous pourrez vous en rendre compte en visitant le site de ma maison d'autoédition, les "Éditions en douce". Dans "Ô Shimamoura", Os de lin a été amené à aborder, sous forme d'allégorie, le sujet de l'incertitude viscérale qui hante notre inconscient collectif quant à la destinée du genre humain, voire de la vie, sachant maintenant que nous ne serons pas éternels, que le soleil nous anéantira longtemps avant qu'il ne s'effondre sur lui-même.

 

Le titre est une sorte d'anagramme de "Hiroshima mon amour". Ces trois derniers mots ont imprégné mon imagination depuis ma première adolescence, représentant une sorte de tabou, mêlant la guerre à l'érotisme osé. Évidemment, dans mon milieu, ce film était à l'index et jamais je ne l'ai visionné. Seul le titre m'a marqué. En préparation de ce nouveau travail, je l'ai enfin visionné. J'ai lu le scénario de Marguerite Duras. Je suis tombé sous le charme à la fois de sa finesse et de ses angoisses. Ce fut l'inspiration initiale de "Ô Shimamoura". S'amalgamèrent ensuite "1984", "Dali", "Pollock" et la propre psyché de Os de lin.

 

Forger une histoire qui combine l'incertitude, les angoisses, le chaos de notre fin et les agencements de la vie, des sociétés, qui nous gouvernent,  telle a été la mission que s'est donnée Os de lin en élaborant "Ô Shimamoura".

 

00couvert-1440512436

 

Roman graphique - 170 pages - 8,5"x8,5" (21,59cmx21,59cm) - Reliure allemande - 79 pages couleurs - 91 pages noir&blanc.

 

«Ô Shimamoura» est un roman graphique d’anticipation. Les événements qui s’y déroulent, se situent à une époque indéterminée du futur humain. Il est le récit et l’illustration d’une catastrophe planétaire générée par une recherche scientifique qui a soudainement dérapé. L‘une des particularités du phénomène est qu’on ne peut en déterminer les effets ni sur la vie, ni sur la matière. Lorsqu’il sévit à un endroit, toutes les communications sont coupées et personne n’en revient pour témoigner.  On ne peut l’expliquer et encore moins l’endiguer. Dans une dilatation concentrique à Shimamoura, un petit village japonais, le fléau s’étend inexorablement à toutes les régions de la planète. Sa vitesse de propagation est fulgurante : on s’attend à ce qu’il englobe la Terre en-deçà d’une dizaine de jours. L’Humanité entière subit les affres d’une angoisse profonde, l’angoisse du vide, de l’indéterminé.

 

Dans ce livre, en plus de prendre connaissance des réactions de différents intervenants dans les régions encore épargnées, nous accompagnons un couple confiné dans leur chambre et un trio d’astronautes dans une capsule spatiale tout près de la Terre, qui comprend le fils du couple. C’est dans leur intimité que nous partageons cette attente qui leur devient insoutenable, oppressante, sapant du même coup leur ascétisme, induit par la société de l’époque. Peut-être si près de la fin, de la mort, ils se doivent de vivre une vie, tout simplement.

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

C'est la première fois que j'utilise le sociofinancement pour payer la sortie d'un roman graphique. J'ai déjà bénéficié d'une subvention non-récurrente pour la publication de l'un de mes travaux. Pour les autres, ce fut l'affaire d'avance de fonds personnels. Ces derniers ont cependant atteint leur limite: je paie encore pour le dernier livre publié en 2013. Il faut dire que pour ce projet j'ai adopté une stratégie de diffusion qui s'est avérée inadéquate dans les circonstances. C'est la raison pour laquelle je me tourne vers le "crowdfunding" dont je n'ai connu l'existence que tout récemment. Cela me permettra aussi d'établir plus de rigueur et de temps dans cette phase cruciale du travail de création, soit son partage.

 

La présente collecte servira à l'impression et la diffusion du roman graphique en 80 exemplaires :

 

Impression : 1488,00$CAD (1 030,07 Euros);

 

TPS (taxe fédérale) : 74,40$CAD (51,50 Euros);

 

TVQ (taxe québécoise) :  148,43$CAD (102,75 Euros);

 

Dépôts légaux (deux paliers de gouvernement), coûts d'envoi :  40,00$CAD (27,69 Euros);

 

KissKissBankBank 8% :  140,07$CAD (96,96 Euros);

 

Paypal 3% : 56,73$CAD (39,27 Euros).

 

Total (arrondi) :  1 950$CAD (1 350 Euros)

 

Comme vous pouvez le constater, je ne demande aucune rémunération pour mon travail de création. Mon but premier et ultime, est de le partager.

 

Si je dépasse mon objectif de financement, le surplus servira à augmenter le tirage.

Thumb_iconeidentification-1440520640
Os de lin

Alors voici mon parcours de vie, tout simplement, dans un ordre plus ou moins chronologique: responsable d'un terrain de tennis | milicien | préposé aux bénéficiaires dans un hôpital psychiatrique | vendangeur | garçon de ferme | enseignant | homme de ménage| cofondateur d’un café communautaire | animateur culturel | coordonnateur de corvées populaires |... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_iconeidentification-1440520640
Voici le message que ma fille a écrit sur son journal Facebook. Je le trouve touchant pour moi. "Mon père est un excellent cuisiner mais il n'écrit pas de livres de recettes. Il écrit des romans graphiques. Des histoires qui sortent de l'imaginaire d'un homme à part, et des visuels en 3d créées par son auteur. Ses oeuvres sont uniques, le fruit d'un travail d'artiste autodidacte du haut de sa montagne en Beauce. Son 6e roman, c'est le fruit de deux ans de travail assidu. 2 ans de vie consacrés à créer cette histoire qu'il veut publier aujourd'hui. Il a lancé au début du mois une campagne d'autofinancement pour publier son dernier roman graphique. Il a besoin de 1950$, il lui reste 750$ à recueillir. Il n'aurait probablement pas besoin de s'auto-financer s'il écrivait des livres de cuisine, mais il écrit des romans qui entremêlent poésie et science fiction. Un genre qu'on retrouve rarement chez les gros libraires quoi... Si vous aimeriez avoir un exemplaire de ce livre qui sort des sentiers battus, c'est votre chance émoticône wink ou si vous connaissez des passionnés de poésie, de science fiction, de bandes dessinées ou d'arts graphiques, partagez son oeuvre! On a jusqu'à la fin du mois pour prendre part au financement!"
Thumb_default
Bonne continuité,,,,
Thumb_default
J'ai visionné les 17 échantillons d'images disponibles en HD et j'ai aimé ton travail. Certaines images sont surprenantes, car elles parviennent à tromper notre intuition (ex: l'image 16 avec les poissons au ciel et les oiseaux sous terre), d'autres contemplatives. J'espère que tu arriveras à atteindre ton objectif de financement. Bonne chance!