Donnez moi un petit coup de main a financé mon équipements en vue d’accéder au ski Handisport de haut niveau

Large_victor_kkbb_couv-1433576485-1433576504

Présentation détaillée du projet

Toute ma vie, depuis que je suis né le 14 mai 1991, j’ai vécu dans le contexte du ski alpin. Ma mère est alors, monitrice de ski à Saint pierre de Chartreuse ou mon père gère le domaine des remontées mécaniques. Entre ma vie sur les pistes, les cours de ski et, plus tard, le club des sports, j’arrive, à 10 ans avec une bonne assurance sur mes skis. La vie professionnelle de mes parents m’entraine alors à Valfréjus en Maurienne, ou nous allons vivre pendant 6 ans. Mon esprit « free ride » s’y développe, je découvre le hors piste avec mon père et les bosses avec les copains. Puis, nouveau changement de décor et la famille se retrouve dans le Dévoluy. En parallèle, je termine mon CAP de serrurier métallier, en alternance, mais je sais déjà que ma vie sera en montagne et dans le ski.

 

En 2009, j’intègre l’équipe des remontées mécaniques du Dévoluy et en 2010, je réussis tous mes examens de pisteurs secouriste. Je rentre alors au service des pistes avec la conviction que j’ai trouvé ma voie.

 

83891253eb9493ce641a77f2c3e1034f2268af770ee6cf6949814681714a2ff846a58eee-1433418612

 

Juin 2013 : accident de la route, je ne me souviens de rien, pourtant  : coma, traumatisme crânien, hémiplégie, plexus brachiale…  quand je commence à comprendre, je sais que ma vie d’avant est terminée. Le plexus brachiale me prive de mon bras gauche, les muscles de l’épaule et du coude sont déconnectés de mon réseau nerveux.

 

Février 2014 : mes parents m’entrainent sur les pistes de Valcenis, ou ils travaillent, j’ai peur sur les téléportés, j’ai peur en skiant, je n’ai plus d’équilibre, je n’ai plus le gout ….

Les événements s’imposent à moi avec une violence qui me terrorise : que vais-je devenir ? Je ne peux plus retrouver ma vie d’avant, je n’ai plus ma place dans le ski : professionnellement c’est exclus et pour le plaisir, je ne peux plus suivre mes amis dans les Snow Park  ou en hors piste. Le ski n’est plus  pour moi.

Changer de vie….Mon frère qui est commercial chez SIDAS( matériel de ski, entre autres) me parle d’une école pour m’orienter vers un Bac pro de vente de matériel de sport, le CNPC, je m’y inscris et obtiens cet examen en mai 2015. En novembre 2014, alors que tous autour de moi, commencent à parler de la saison d’hiver à venir, j’ai un coup de cafard. Ma mère m’entraine à un rassemblement de l’équipe de France handiski Chambéry, qui vient présenter son palmarès aux JO de Sotchi.  Elle voudrai que j’  intègre le club de Grenoble mais je suis anéanti par tous ces fauteuils roulants… je ne veux pas me reconnaitre comme handicapé, je ne veux pas faire parti de ce groupe. Pourtant, une semaine après, j’appelle ma mère et lui demande de faire les démarches pour m’inscrire. Je suis comme eux et je ne peux maintenant, que faire du ski avec eux.

En janvier 2015, je participe à ma 1ere course à Chamrousse, je termine 3eme en géant, c’est une course comptant pour la coupe de France, je suis euphorique, les gens qui m’entourent sont d’une gentillesse extraordinaire, tous les participants, handicapés comme moi, ou plus ou moins, sont des gens drôles, attachants et joyeux. Cette saison avec eux est du pur plaisir. En plus, tous mes autres résultats m’amènent à penser que je vais pouvoir peut être rentrer dans l’équipe de France Espoir, cela devient MON objectif.

 

A l’issu de ces championnats, la fédération me propose de suivre les entrainements du pole détection afin d'intégrer l'équipe espoir afin d’améliorer mes performances. J’ai envi de me battre, j’ai envi d’y arriver et de faire plaisir à ceux qui m’ont donné ma chance.

 

Img_9346-1433418759

 

Parallèlement, je viens de passer un examen pour essayer d’intégrer un BAC +3 de commercial au CESNI à Technolac (73). Cette formation est un sport études qui me permettrait d’avoir une scolarité hors de la période d’hiver afin de continuer mes entrainements de ski en saison.

 

Mes résultats dans ma catégorie en 2015 :

Coupe de France Chamrousse : 3e

Coupe de France Combloux : Super G, 3e

Coupe de France Grand Bornand : Slalom disqualifié

Coupe de France St François Longchamp : Slalom 5e, Géant  4e

Championnats de France Les Rousses (Lamoura) : Médaille de bronze en Super Géant et au combiné

Classement général Coupe de France 2015 : 5e

 

Img_9371-1433419240

 

 

À quoi servira la collecte ?

Mes objectifs :

 

Progresser dans la compétition : faire évoluer mon niveau en slalom et m’adapter à mon handicap. Me « forger » un moral et un physique pour accéder au ski de haut niveau, intégrer l’équipe de France Espoir et même plus dans les années à venir, en obtenant des points sur le circuit international

 

Votre aide :

 

Pour cette première saison, ma famille et mes amis m’ont aidé à réunir du matériel pour participer aux courses : prêts, dons et achats.

Pour continuer dans ces compétions de haut niveau, je dois m’équiper suivant des normes très précises qui me sont données par la Fédération Française de Ski : 

3 paires de skis 3x800€, une paire de chaussures 600€, un casque et une combinaison avec les protections qui vont bien 500€ ainsi qu'un kit de préparation pour une efficacité maximum.

 

L’ensemble de ce matériel représente un investissement d’environ 4000€, les suppléments serviront a financé  la saison prochaine.

Thumb_1238881_10201802973813932_1581757307_n-1433419819
Victor Pila

Vous me connaissez ? Inutile de vous en dire plus, je suis de ceux que l'on oublie pas facilement !!!! Pourquoi ? Je vais l'expliquer à ceux qui ne me connaissent pas .... Enfant de la montagne, je vis dans une famille ou se mêle le ski, la moto, la musique, les sorties avec les amis, les rencontres, les grandes tablées ... bref, ça tombe bien car je... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ A quoi serviront les dons ?

C'est pour m'aider à faire l'acquisition des trois paires de skis qui me sont indispensables pour chaque catégorie de course : Slalom, Géant et Super Géant. Une paire de chaussures plus adaptée à la compétition et diverses protections pour mon bras.

+ Qui prend en charge les déplacements sur les courses et les hébergements éventuels ?

Pour les courses nationales je dois m'organiser et financer les déplacements moi même. Si j’accède au Team Espoir je serai alors aidé par la fédération Handi Sport.

+ C'est quoi au juste le handiski ?

C'est le ski sous toutes ses formes (alpin, fond ...) pour des personnes handicapées classées en fonction de leurs handicaps. il y a les skieurs debout, les skieurs assis, les mal voyants, les sourds muets ...les performances sportives sont ajustées par un coefficient en fonction du handicap.
Moi je suis LW6/8-1, bref, il me manque un bras.

+ C'est quoi au juste le handiski ?

C'est le ski sous toutes ses formes (alpin, fond ...) pour des personnes handicapées classées en fonction de leurs handicaps. il y a les skieurs debout, les skieurs assis, les mal voyants, les sourds muets ...les performances sportives sont ajustées par un coefficient en fonction du handicap.
Moi je suis LW6/8-1, bref, il me manque un bras.

Derniers commentaires

Thumb_default
Avec le soutien de la Société KASSBHORER. Tour en Savoie.
Thumb_default
Avec l'aide du petit CASINO de St Pierre de Chartreuse
Thumb_default
De la part d'Agnes Cloitre