Aidez à créer, jouissez du "jeu", laissez l'objet, le corps se préter aux mots du mouvement qui vous constitue!

Large_titre_objeu_kisskissb-1434459038-1434459050

Présentation détaillée du projet

                                                             [OBJEU...]

   "Jouir d'un jeu à jeter l'objet, c'est laisser l'objet se prendre au mot du mouvement qui le constitue."                   Francis Ponge.          

 

 

  Si l’Homme s’interrogeait ? Sur son enveloppe, sur sa peau, sur son corps, ne serait-il pas objet ? Ne joue t-il pas constamment de son « Je » ? Un regard, un touché, un geste, un instant… saisi sur des clichés… Miroirs regardés, épouvantés, jouissifs, narcissiques de ses propres « jeux » à l’intérieur de notre propre objet le corps... Aujourd’hui, celui ci devenu un indicateur puissant de son image, de son utilité au plaisir de jouer.

 

 

 Kisskiss2-1434461481

 

 

            Il parait à l’instant l’objet des regards posés, et immortalise l’objet corps dans son identité la plus singulière. 
 Dans cette pièce, l’éroticité de l’écriture, en devient même l’objoie. Celle-ci réalise les concepts de perversité, de narcisse et d’image corps.
« Mon corps, mon jouet, ou plutôt : mon corps, donc mon jouet. Mon objet jou-jou et la mécanique sous-jacente à cet objet : le corps « je » se fait corps « jeu » pour jouer le monde, pour investir la réalité de manière légère, pour s’y sentir plus à l’aise. Le jeu, ici tel qu’en use l’artiste, sa finalité rejoint ce principe de béquillage.  Béquillage pouvant prendre des formes diverses, à commencer par celle-ci, élémentaire: bouger, mouvoir son propre corps. Mais actuellement, il dépasse ce stade de mouvance dite primaire. Ce corps montré, exhibé, désinhibé, grimé pour beaucoup, de tous regards cherchés et projetés. Se voit ici outil de séduction, de plaisir, de transfert, dans une société ouvrant toutes portes à l’ininterdît. (Transformations corporelles, tortures du corps, jouissances de ce dernier, narcissismes surdéveloppés, etc.)  

 

Kisskiss3-1434461743

 

 

 

 

  Les formes du « jeu » engageant le corps au 21e siècle, on le voit, s’avèrent diverses : bouger son corps, l’exposer dans la transe, l’exhiber de manière euphorique sous toutes les coutures et sans nul égard pour la morale ou les convenances, le grimer de mille manières, à mettre en scène la psychologie sur le mode de la charade, etc. Toutes ces formes de « jeu », sans doute, ne visent pas la même « distraction ». 

Dans cette performance, les interprètes se prêtent aux mots de leur corps, aux maux de leur désaccord et aux regards photographiques capturés. Elles se jouent de leurs images corps, de leur corps objet, de la projection donnée et interprétée.  

 

 

Kisskiss4-1434461543

 

 

Conférence / Expo / Danse / Installation / Performance / Théàtre / Photographie / In situ

Durée 60min

 

 

À quoi servira la collecte ?

Cette collecte servira à investir dans la scénographie pour les besoins techniques de la performance. Achat de mannequins, peintures, supports et tirages photographiques, matières et consommables en lien au son et à la lumière.

 

Kisskiss1-1434461794

Thumb_avatar_kisskiss-1434463418
Versa

La compagnie i 2(a) est née le 15 mars 2010 à Poitiers et à pour activité les arts du spectacle vivant. Mathieu Furgé fondateur et chorégraphe de la compagnie est également danseur interprète pour différentes compagnies de danse, comme Accrorap (Kader Attou); Moral Soul, S'Poart, etc.. Il fut également chorégraphe au sein de ses propres pièces et... Voir la suite