Voyage entre les contrastes de la figure du réfugié.Espoirs contre démissions, y compris les préoccupations et les souvenirs fanés actuelle.

Large_titolo

Présentation détaillée du projet

 

L'intérieur d'un camp de réfugiés où je me trouvais en tant que bénévole a commencé à recueillir les histoires des anciens du domaine, et d'anciens prisonniers politiques.

 

Je voulais savoir quoi c'etait tout perdre, comme ils avaint pu supporter cette charge et accepter l'idée d'un exil permanent.

A travers ces histoires j'espérais transmettre l'empathie envers une condition humaine qui pourraient appartenir à chacun de nous.

En Février 2013, je suis allé au Liban, dans une zone à la frontière avec la Syrie, où chaque jour des milliers de Syriens ont trouver refuge dans une guerre qui a duré trois ans (Mars 2011) et qui a causé la mort et le déplacement massif de plus de la moitié de la population.

Grâce à l'ONG "Terre des Hommes" J'ai pu atteindre Arsaal, une ville qui se trouve dans la vallée de Beqqa, où j'ai recueilli les récits de ceux qui avaient tout quitté en Syrie.

Les histoires sont différentes, mais reliées par un fil unique: l'espoir d'un retour à la maison. Le patienter. Et enfin démission.

En comparant toutes ces expériences de vie, j'ai réalisé à quel point le statut de réfugié peut changer au fil du temps, à la fois mentalement et physiquement.

 

Quitter le pays avec peu de bagages, avec l'illusion d'y retourner dès que possible dans leur propre pays.

Les réfugiés qui vivent de façon permanente leur statut dans le pays d'accueil choisissent souvent l'emplacement du réfugié comme «emploi à plein temps".

Bent par résignation à une vie de subventions et de dons, et privé par l'espoir d'un avenir meilleur pour leurs enfants, en attente d'un retour aux sources dans de nombreux cas ne se produira pas.

 

_dsc1316_dsc1325_dsc1872_copy_dsc1832_dsc1899_copiaDe.

 

 

À quoi servira la collecte ?

_dsc1855-3_dsc0711_dsc1375-3

Le projet comprend la construction d'un reportage photographique et un court métrage en Iran et au Liban.

 

J'ai l'intention de retourner au Liban pour rencontrer les réfugiés syriens dans des endroits différents, et me concentrer sur le travail de recherche sur les effets psychologiques chez les enfants.

 

En Iran, je veux interviewer et photographier les réfugiés afghans qui vivent encore dans le pays, ils se sont echape  de deux guerres de 1879 et de ceux qui restent en cours.

 

Pour ajouter le dernier chapitre du "Occupation : Refugee”, je vais travailler en collaboration avec des ONG locales.

 

Le financement sera utilisé principalement pour rendre ce projet possible, de payer au moins une partie des frais de transport, d'hébergement, au cours de ce voyage de deux mois.

 

Merci pour votre soutien!

 

 

Thumb__dsc8584
annina74

Né à Cagliari en 1974, dès son jeune âge, j'ai développé un vif intérêt dans les images, grâce à la passion de mon père pour la photographie. J'ai fait mes premiers pas dans ce domaine, en Sardaigne, en travaillant comme assistant caméra, puis à Milan, j'ai assisté à un cours de photographie dans la mode. Trasferendomi à Londres en 2000, où ils sont... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Evvai!!!!! Obiettivo raggiunto!!!! Grande Annina go go gooooo!!!! :)
Thumb_default
Vai Annina siamo tutti con te! Complimenti per il progetto…e per le bellissime foto. Speriamo riuscirai a realizzarlo molto presto! Non vediamo l'ora di vedere altre bellissime foto, sicura che regalerai anche sorrisi alle persone che incontrerai nel tuo prossimo viaggio :) Besos MJ&L
Thumb_default
Good luck Anna xx