Aidez-moi a financer la post-prod de "OJO DE AGUILA" un doc sur le militantisme de mon père en Argentine et l'exil de mes parents en France!

Large_capture_d__cran_2017-12-12___12.37.40-1513094766-1513094822

Présentation détaillée du projet

RESUMÉ:

Voilà 5 ans que je travaille à la réalisation de ce projet de documentaire basé sur le militantisme de mon père en Argentine de 1963 à 1976, qui provoquera l'exil de mes parents vers la France. Le film raconte l’activitisme de mon père au sein des organisations de gauche qui a commencé à l'Université en 1963, son passage à la lutte armée, sa vie en clandestinité, puis le départ de mes parents et leur exil en France.

COMMENT EST NÉ CE PROJET?

J'ai commencé l'écriture de ce projet en 2012 et à l'époque, j'en savais très peu sur le passé de mes parents. C'est en posant des questions à mon père lors d'un voyage en train à Naples (je n'avais sur moi qu'un cahier et un stylo) qu'est né Ojo de águila.

Ses témoignages et son engagement en tant que militant, les conditions dans lesquelles mes parents ont fui le pays (la dictature) m'ont paru si intéressants et poignants que j'ai décidé d'en faire un film.

En 2013, j'ai commencé à l'interviewer chez lui, en France, dans sa maison, dans la voiture etc.. Ces interviews ont duré plusieurs années, (ma mère ayant connu mon père à la fin de cette période a également été interviewée) ce qui m'a permis de reconstruire leurs passé en retranscrivant plus de 25 pages d'interviews! 

C'est à partir de là que j'ai écrit le scénario et quelques années plus tard, en 2016, nous nous sommes rendus à Buenos Aires et nous avons parcouru les lieus dans lesquels il avait milité avec une équipe de tournage très réduite. Cette expérience a énormément apporté au film, le hasard a fait qu'il a rencontré des gens de l'époque et pour la première fois, j'apparais dans mon film, ce qui a apporté une touche encore plus personnelle.

Lors du montage, nous avons donc reconstruit ce puzzle et avons défini la structure définitive du film. Il y a des moments forts en émotion mais aussi beaucoup d'humour, je n'en dirai pas plus...

CONTEXTE TEMPOREL DU FILM:

En Argentine, les années 60 et 70 ont été marquées par plusieurs coups d'états ce qui a provoqué plusieurs soulèvements sociaux tels que le Cordobazo, Rosariazo etc.

La violence de l’Etat a généré une réponse organisée des classes travailleuses et des organisations révolutionnaires. Le film raconte à travers l'expérience de mon père, le rôle qu’ont joué ces organisations.

 

La dernière dictature du géneral Videla a engendré 30.000 disparus et plus de 200.000 exilés, dont mes parents font partie. 

Avant de commencer les interviews, j’ai effectué un travail de recherches approfondi sur la plupart des organisations révolutionnaires connues pendant cette période. Je me suis aussi intéressé de près à l’Histoire argentine pour mieux comprendre le rôle qu’ont joué ces organisations.

LE CONTENU DU FILM:

Le film se compose d'interviews filmées et enregistrées (support audio) entre la France et l'Argentine ainsi que d’archives que j’ai découvert tout au long de la création du projet (voir trailer/bandes-annonces et photos ci-dessus).

En France, le film a été tourné entre janvier 2013 et avril 2015 en région toulousaine, lieu où résident actuellement mes parents.

En Argentine, nous avons tourné dans les rues de Buenos Aires avec mon père, en parcourant les lieus emblématiques liés à son activisme et les endroits qui l'ont marqué dans sa jeunesse.

Dans la dernière partie, mon père raconte comment il a connu ma mère dans la clandestinité et comment ils ont quitté le pays pour le Brésil puis vers la France. Elle a été interviewée en France en 2014 et ces interviews seront également présentes dans mon film.

 

_mg_9389-1497835791

Article de journal de l'époque où paraît le nom de mon père après une action qui servait à financer la lutte armée en 1970

 

Gas_del_estado-1497835631Photo de mon père dans les années 60

 

Capture_d__cran_2017-06-18___14.28.26-1497835871

 Interview à Plaza de Mayo, Buenos Aires, Mars 2016

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à rémunérer un monteur, un ingénieur du son pour le mixage et un étalonneur. 

Salaires en détails:

Le monteur: 1100 Euros

Mixeur-ingé son: 1000 euros

Etalonneuse: 900 euros

Calendrier provisoire: 

Montage terminé depuis le 11/12/2017

De Janvier à Mars 2018: Etalonnage + Montage son + Mixage.

Sortie prévue en Avril 2018.

“Je percevrai l’intégralité de la collecte” et si celle-ci dépasse la somme demandée, je m'engage à rémunérer tous les techniciens qui ont travaillé dans mon film depuis le début de sa création.

Thumb_img_0311-1512400605
Valentin

Fils d'éxilés argentins, j'ai grandi dans le sud de la France. Mes parents ont dû quitter l'Argentine pendant la dictature de Videla en 1981 quand j'avais 2 ans. Après des études de Langues et Civilisations étrangères à Toulouse, j'ai poursuivi des études de cinéma à Buenos Aires de 2006 à 2009 où je me suis spécialisé dans le cadrage. Après mes... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Aúpa vale!!! qué ganas de verlo che!!
Thumb_default
vamos cajaro!
Thumb_default
Simplemente extraordinario !!!