Chaque année la municipalité de Taybeh en Cisjordanie fête l'Oktoberfest. Participez au reportage magazine de trois étudiants en journalisme

Large_taybeh_couv2_copie-1424772411

Présentation détaillée du projet

Capture_d__cran_2015-02-24___11.42.42-1424774596

 

_________________________________________________________________

 

Grâce à vous nous avons pu atteindre notre objectif : la somme de 1800€. Merci infiniment à tous ceux qui ont contribué à ce projet! Merci d'y croire autant que nous. Toutefois, comme nous l'expliquons plus bas, notre budget total est beaucoup plus élevé, tous les dons supplémentaires sont donc plus que bienvenus! Grâce aux dons que nous continuons à recevoir nous allons pouvoir couvrir davantage de frais, comme ceux du fixeur (une personne de confiance qui nous accompagnera et nous guidera en Cisjordanie). Son aide sera plus que précieuse pour pouvoir rencontrer des personnes pertinentes et des acteurs de la vie palestinienne. Nous comptons donc sur vous pour continuer à nous aider à financer ce projet de fin d'étude auquel nous croyons énormément. Mille merci.  

__________________________________________________________________

 

"Nous n'avons toujours pas de pays, mais nous avons une bière !" Depuis 10 ans, la brasserie de Taybeh organise son Oktoberfest. 

 

Tout le monde connait l'Oktoberfest de Munich, grande fête annuelle célébrant la bière et rassemblant plusieurs millions de personnes. Mais qui connait l'Oktoberfest de Taybeh?

 

Taybeh est une petite ville de 1.500 personnes, à majorité chrétienne, située en Cisjordanie. Chaque année depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes affluent de toute la Cisjordanie et d'ailleurs pour un événement particulier : l’Oktoberfest de Taybeh. La seule brasserie de Cisjordanie a repris le concept bavarois à la sauce palestinienne. Pendant deux jours, les participants se pressent devant les scènes de concert, de théâtre, les stands de bière (avec ou sans alcool, c’est au choix) et de nourriture locale. Concerts traditionnels ou groupes Hip Hop de Ramallah, l’Oktoberfest de Taybeh est devenue un vrai festival culturel.

 

Deux jours de célébrations pour faire une pause et pour oublier, ne serait-ce qu’un moment, le contexte extrêmement complexe de la région. La brasserie, tenue par une famille chrétienne, est devenue un symbole. Un symbole de l’essor économique de la Cisjordanie, mais aussi de sa diversité culturelle et de sa volonté de vivre normalement

 

 

5305559152_2a9ee9fe58_z-1424451592

 

 

Notre objectif 

 

Nous voulons nous rendre à Taybeh lors des préparatifs de l'Oktoberfest  et vivre cet évènement de l’intérieur, voir à quoi ressemble une Oktoberfest à la palestinienne. Nous souhaitons rester quelques jours ensuite, pour voir comment se matérialise cohabitation et solidarité interreligieuse au quotidien. En tout nous souhaitons rester deux semaines sur place afin de pouvoir prendre le temps de mener à bien ce reportage.

 

Il existe de nos jours très peu (voire aucun, au niveau francophone) de reportages qui traitent du sujet, et qui vont au-delà de la simple description du festival ou de la ville. S'intéresser à ce thème est l’occasion pour nous de traiter une problématique positive de cette région à travers cet événement surprenant. Nous allons donc, au cours de ce reportage, essayer de voir le plus de personnes possible pour nous aider à réaliser un reportage le plus complet possible. Ainsi nous avons prévu de rencontrer des associations, habitants, instances religieuses (à Ramallah), des étudiants et bien entendu les organisateurs et fondateurs de cette Oktoberfest et brasserie de Taybeh, que ce soit en amont ou au cours de notre séjour en Cisjordanie. 

 

Il est aussi important de découvrir quelles sont les critiques ou limites qui émanent de cet évènement. 

Comment cette fête folklorique chrétienne est-elle perçue dans un pays à majorité musulmane ? De quelles façons, ces lieux, ces évènements sont révélateurs des tendances qui se matérialisent dans le pays ? Est-il possible de vivre unis dans une zone qui se déchire depuis plus de 60 ans ?

C’est à toutes ces questions que nous essaierons de répondre à travers notre reportage.

 

L'Oktoberfest de Taybeh en 2007

 

   

Notre projet

 

Ce reportage s'inscrit dans le cadre de notre travail de fin d'études à l'Institut des Hautes Etudes en Communication à Bruxelles. Nous pensons que la découverte de ces lieux, de cette minorité chrétienne, et des problématiques autour de cet événement est nécessaire pour étudier de manière plus large les relations interreligieuses en Palestine.

 

Ce travail, qui s’étendra jusqu’en janvier 2016, nous voulons le partager avec vous. Il ne s’agit pas seulement de nous aider à financer notre projet mais de vivre ensemble son avancée jusqu’à son rendu final. A nos yeux, porter à la connaissance du plus grand nombre notre sujet est essentiel. Notre reportage n'aurait pas le même impact s'il n'intéressait que nous. Nous croyons avec passion à notre sujet, nous sommes persuadés que les palestiniens que nous allons rencontrer ont des choses à nous raconter, des choses que nous voulons partager avec vous.

 

Nous avons décidé de réaliser ce mémoire dans un format magazine, en associant la photo et l’écriture. C’est un choix à la fois pratique, et personnel. En effet, nous sommes tous les trois portés vers ces médias et réaliser ce travail dans ce format nous semble le plus adapté pour produire un travail à notre image et de qualité. Nous sommes persuadés que ce mélange de mots et d’images nous permettra de réaliser ce projet qui nous tient à cœur de la meilleure façon possible. 

 

Avant notre départ, notre objectif est aussi de vous aider à vous imprégner du sujet, de vous faire vivre le projet en continu et enrichir vos connaissances. Nous vous invitons donc à nous suivre sur notre page Facebook et notre compte Twitter qui seront régulièrement mis à jour. Nous proposerons un contenu varié, ponctué des rencontres que nous aurons faites pour préparer notre voyage et cerner les enjeux importants de notre sujet.

 

Nous sommes très excités par le projet et l’idée de nous rendre sur place pour découvrir cette réalité. 

Nous comptons sur votre générosité et votre soutien pour nous aider à concrétiser ce projet qui nous enthousiasme depuis plusieurs mois déjà. 

 

Qui sommes-nous ? 

 

Dsc_0739-1424771209

   

Béatrice, curieuse de tout ce qui l'entoure, aime porter son regard sur les choses à travers la photographie. Elle n'est jamais allée au Proche-Orient et prend ce reportage comme un véritable challenge qui déterminera, elle l'espère, son futur en tant que journaliste.   

 

François, passionné d'histoire, a soif de découvertes et de connaissances. Aller en Cisjordanie, une région qu'il connait mal, sera l'opportunité d'allier passion et intérêt. Il cherchera à retranscrire par l'écrit des rencontres, des histoires, des visions pour découvrir et comprendre.

 

Camille aime voyager par-dessus tout. Ce qu'elle préfère dans le journalisme c'est écrire. Raconter ce qu'elle voit et ce qu'elle entend pour le faire partager à d'autres. De nature très curieuse, le Proche-Orient est une région qui l'a toujours attirée et passionnée.

 

Nos routes se sont croisées à l'IHECS où nous sommes tous les trois en master Presse et Information. Nous aimons l'écriture et le format magazine. Ce sujet, nous y pensons depuis un an déjà. Après des heures de réflexions, de lectures, de remises en question, nous sommes fiers et heureux de mettre ce projet en marche. C'est le premier grand reportage que nous réalisons, avec beaucoup d'émotion ! Pour mener à bien ce projet, nous comptons sur notre complémentarité et notre esprit d'équipe. 

À quoi servira la collecte ?

 

Untitled_infographic__red_-1424773349

 

Notre budget total s’élève à 3 000 € pour deux semaines. Il inclut les billets d’avion, l’hébergement, la nourriture ainsi que les assurances pour chacun d’entre nous. A cela s’ajoute le coût d’un fixeur, une personne qui nous guidera et sera notre traducteur lors de notre voyage. Son aide sera précieuse et indispensable. Nous rajoutons également la prise de participation de Kisskissbankbank.

 

Nous avons besoin de 1 800 € pour que notre projet se concrétise. Nous décidons de prendre en charge nos billets d’avion ainsi que nos assurances car nous croyons en ce projet et nous souhaitons le voir se réaliser.

 

Si nous dépassons la somme demandée cela pourrait participer aux frais de matériel supplémentaires. En revanche, si nous n'atteignons pas notre objectif, chaque kisskissbanker sera remboursé et nous ne toucherons rien.

 

Nous espérons que vous croirez en notre projet autant que nous! Nous vous remercions d'avance pour votre générosité, toute contribution est la bienvenue! N'hésitez pas à partager ce projet à vos proches et à toute personne susceptible d'être intéressée.

 

 

 

Twitt-1424973077

 

                      Facebook                Twitter                    Instagram

 

 

 

 

 

Thumb_capture_d__cran_2015-02-24___12.09.14-1424776179
ihecstaybeh

Camille, François et Béatrice, étudiants en journalisme, trois passionnés qui lancent le premier grand projet de leur jeune carrière.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo Camille pour ce superbe projet de reportage! On a déjà hâte d'en lire, voir et entendre les 1ers éléments! David and co
Thumb_default
Bonne chance pour l'évolution de votre projet! Nadine
Thumb_default
GO GO GO !!!