Participez à un projet d’édition de livre d’artiste. C’est le souffle d’une poésie-couleur qui nous unira !

Large_00019j

Présentation détaillée du projet

C’est dans un premier temps l’histoire d’une rencontre : celle d’un écrivain dont l’aventure multiple (poésies, récits, théâtres, livres historiques et politiques, écrits sur l’art) exerce une forte fascination. Ses engagements contre les injustices, les guerres, toutes formes d’atteintes aux libertés et à la "sensure" font de lui une figure majeure de notre temps... Bernard Noël 

 

_aab2957_2

Bernard Noël à Lodève, juillet 2010, photo Philippe Amrouche

 

 

Avec un peintre passionné de poésie dont le questionnement, les recherches traversent plusieurs identités, plusieurs sols pour rendre à chacun ce qu'il a de commun : l'altérité... Philippe Amrouche.

 

_aab7990

Philippe Amrouche dans son atelier d'Angoulême, 2013, photo Thanit Amrouche

 

 

Puis nous avons tenté de trouver une justesse dans la relation amicale en pensant à la réalisation d'un livre. Et il nous semble que c'est dans ce face-à-face intime poésie-couleur que dépend la qualité du dialogue. Ombres et rumeurs est à ce jour  un livre unique manuscrit par l'auteur, mais  nous voudrions le voir exister et diffuser plus largement.  Il faut préciser que le type de livre que nous imaginons demande de faire appel à des corps de métiers aujourd'hui rares : un papetier, un typographe, une relieuse. Les caractéristiques de l'ouvrage tant espéré vous sont présentées ici dans l'espoir que nous puissions bientôt en apprécier "le touché des yeux", selon la belle formule de l'auteur.

 

 

Réalisation d'un monotype (avant impression)

 

 

Sur le peintre :

 

En parallèle de sa peinture, Philippe Amrouche a collaboré avec de nombreux poètes. Ses derniers ouvrages avec Adonis, Jean-Pierre Faye, Alain Jouffroy, Salah Stétié, Abdellatif Laâbi ou encore Claude Margat ont paru aux Éditions Émérance.

 

Dans ces ouvrages de bibliophilie, il ne cesse de réinventer la relation poésie-peinture et c’est, selon lui, ses amis poètes qui déplacent sa propre conception du travail de peintre. Il répond à leurs échos, à leurs traces, à leurs inflexions, en privilégiant les encres ou monotypes sur papier dont il conduit avec rigueur les tracés, dialoguant aussi bien avec l’Occident, l’Extrême-Orient, l’Orient : il tente de capter par des formes et gestes contemporains simples la fugacité du monde réel. 

 

Par ce jeu d’échos actif, Philippe Amrouche nous livre des variations sur une même partition laissant libre cours à une danse de la vie, une danse de l’encre énergique où le regard pose question sans attendre de réponse. La rencontre dans l’espace du livre de Philippe Amrouche et de ses amis poètes n’a d’autre enjeu que la fascination de l’un pour la pratique de l’autre. Nous suivons ainsi le mouvement de vies complices, le dialogue actif et affectif entre le peintre et ses poètes. Ils interrogent dans une même clameur, leur nécessité de partage vif et tendre... : voir aussi 

 

Sur l'auteur :

 

Remarqué en 1958, dès la parution de son premier livre de poésie, Extraits du corps, Bernard Noël attend neuf années avant de publier son deuxième ouvrage La Face de silence (1967).

 

En 1969, Le Château de Cène lui vaut un procès pour outrage aux bonnes moeurs. 

Poète, romancier, essayiste, critique d’art, son amitié pour les peintres et son goût pour la peinture le conduisent à collaborer à la réalisation de "livres d'artistes". Saluée par Louis Aragon, André Pieyre de Mandiargues et Maurice Blanchot, l'œuvre de Bernard Noël donne à la poésie un rôle capital et unificateur, car elle en détermine l'espace et la nécessité. Son écriture reconnaissable entre toutes, d'une grande exigence "nous convie au partage du dit comme de l'indicible".

"La langue, corps et faculté linguistique, le regard, corps et perception, sont les deux instruments toujours revendiqués par Bernard Noël pour parvenir à une relation authentique au monde, aux autres et à soi-même"... : voir aussi

 

Les sources des l'article ci-dessus sont Wikipédia et la revue littéraire Europe.

 

 

 

 

 

Nous solliciterons donc un acteur complice sans qui l'oeuvre resterait inachevée : le Moulin du Got à Saint Léonard-de-Noblat et son équipe pour leur savoir-faire unique et leurs qualités d'inventions : maîtrise de la fabrication de papiers artisanaux, de la chaîne graphique, de la typographie et de la valorisation des ouvrages. Ce lieu d’échanges artistiques réhabilité dans sa fonction originelle offre la possibilité d’un partage permettant de créer en fonction des exigences de chacun. Loin d’être un lieu à prétention uniquement muséographique, il s’inscrit dans une modernité sans cesse renouvelée en fonction des aspirations des artiste reçus… voir aussi

 

Unknown-1

le Moulin du Got à Saint-Léonard-de-Noblat

 

Unknown-2

le papetier du Moulin du Got à l'oeuvre

 

 Images

 l'atelier de typographie du Moulin du Got 

 

 

Le livre :

 

_aab8581

maquette de notre projet : encres sur papier Arches, couverture de lin et coton du Moulin du Verger, boîtier recouvert de papier du Bouthan

 

_aab8582

l'un des poèmes manuscrit par Bernard Noël

 

Que voyons-nous derrière cette poésie-couleur ?

 

OMBRES ET RUMEURS  est une série de 17 poèmes en 3 parties : sous face, face et sur face.

 

 

En voyant les peintures de Philippe Amrouche, le poète Bernard Noël note en « Sous face » de l'ouvrage Ombres et rumeurs ce qui indissolublement les lie l’un à l’autre : « l’air lave alors le présent dans les yeux ». Premier désir de leur complicité. Mais « face » à ces ombres et rumeurs, le poète et le peintre, loin des herméneutes , savent que « la langue de la vie n’est pas traduite ». Second désir de ce qui demeure indicible dans l’ultime amitié. Puis « sur face »; les ombres et rumeurs se diffractent dans la solitude du peintre et du poète : le mouvement verbal va sans image…

 

Philippe Sergeant

 

"Ombres et rumeurs" ne se veut pas être un livre de poésie illustré par un peintre, il ambitionne d'être le dialogue de l'intime, l'expression de l'un questionnant l'expression de l'autre.

 

 

L'ouvrage aura (dans ses grandes lignes) le tirage suivant :

 

Ombres et rumeurs (accompagné de 8 reproductions) sera tiré à environ 250 exemplaires sur papier Verger dont 30 exemplaires numérotés et signés contenant chacun 1 encre originale. Les poèmes seront typographiés en sélection de plombs mobiles et tirés sur les presses du Moulin du Got. En outre, il sera tiré (feuille à feuille) 30 autres exemplaires de tête sur papier  artisanal contenant chacun 6 encres ou monotypes originaux sur papier de Corée ou de Thaïlande. Les cahiers seront placés sous couverture à rabats de lin et coton du Moulin du Verger. Chaque ouvrage unique de cette dernière édition, numéroté et signé, sera placé dans un boîtier de papier du Bhoutan.

 

 

 

 

Il ne faut pas se méprendre, nous ne cherchons pas à attirer la lumière sur nous. L'édition de "Ombres et rumeurs" devient plutôt un objet que l'on espère à vivre : il doit dire et partager l'existence.

 

Vous solliciter, c'est l'obligation de la modestie.

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte permettra de financer une partie de la fabrication et de l’impression du livre.

 

L'idée est que le revenu des ventes des ouvrages nous serve à l'impression des ouvrages de tête. 

 

Grâce à votre participation, nous espérons aussi présenter l'ouvrage au salon PAGES (salon de bibliophilie contemporaine) à Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          

Thumb_pottrait_aab4636gf
phil1201

Émérance est une jeune structure d'édition de livres créée en 2002 associant poésie et peinture dans des ouvrages à tirages limités. Elle propose de faire se rencontrer l’écriture typographique ou manuscrite et l’image originale (dessin, peinture, gravure, lithographie …) sur des papiers de fabrication artisanale. Le livre dans sa disparition programmée... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonjour J'ai reçu Ombres et rumeurs, j'en suis très content. Bravo aux artistes.
Thumb_default
BRAVO! Très heureuse pour vous!
Thumb_pottrait_aab4636gf
J-8 et encore merci pour vos nombreux soutiens. Merci aux anonymes, comme aux amateurs ou acteurs du monde des arts et lettres. Chaleureusement, Philippe Amrouche