Cette satire joyeuse et réaliste fait renaître d'illustres personnages, venus exposer leurs visions, avant qu’il ne soit trop tard !

Large_filmw

Présentation détaillée du projet

 

1/ Comment est né ce scénario !

L’idée de ce film fait suite à un reportage que j’ai fait sur Henri GIRAUD, le sosie de Coluche, lors d’un de ses One Man Show, à Bezouce, dans le Gard. C’est lui qui m’a inspiré ce scénario au départ, mi One Man Show, mi-film. C’était lui, avec son accord, qui devait être l’acteur principal. Malheureusement, Henri est très sollicité et son emploi du temps l’empêchait d’avancer davantage dans le projet car, comme moi, Henri a un gros défaut, il est perfectionniste. Avec sa permission, il m’a autorisé à me tourner vers un autre humoriste. Lors d’un autre reportage sur un salon du spectacle, j’ai rencontré, Chris, « 120 kg d’humour ». Il a, lui aussi, été séduit par ce scénario, dans la mesure où je le transformerais pour un autre personnage, finalement, ce sera pour plusieurs. Si au départ, avec Henri, ce film était écrit en hommage à Coluche, il devient, avec Chris, un hommage à plusieurs autres grandes figures comme Raimu, Bourvil, Fernandel, de Funès, Villeret, Serrault, Galabru, Boujenah, Maïté, Zidane, entre autres. Et je ne désespère pas que Coluche vienne se glisser parmi eux à un moment ou à un autre. Ce sera la surprise ! Cette belle histoire pourrait être le sujet d’un autre scénario, non ? Je dédie ce film à tous les artistes qui comme Henri et Chris apportent du baume au cœur au public et dans les foyers. Ce film n’a pas d’autres ambitions. Le tournage est prévu début juin 2014, dans l’environnement immédiat de ma commune, Saint Alexandre, dans le Gard, avec quelques scènes du côté du Mont Ventoux. Max Blanc

 

2/ Synopsis :

Les communes de France et de Navarre sont sinistrées. Tous les commerces et les services publics de proximité ont fermé au détriment de supers, hypers, structures impitoyables de la finance. Sauf dans un recoin du midi, où subsiste, une auberge, tenue par un irréductible et incorruptible tavernier qui refuse de vendre son établissement à n’importe qui pour y faire n’importe quoi et surtout pas de la spéculation. Pour l’aider à tenir tête à tous ces requins de la finance, il a reçu l’aide de ses amis artistes, parfois venus de très loin, pour lui prêter main forte. A travers la partie de belote ou de pétanque, ils évoquent leurs souvenirs, refont le monde et se projettent vers l’avenir. Ce qui donnent, en flash-back, de nombreuses situations délirantes, à pied, à vélo ou en goguette. Les discussions de comptoir vont bon train, ça tire à jet continu. Haro sur le progrès, les inventions et les découvertes comme l'Amérique! Nos illustres et attachants personnages nous exposent leurs visions. Pour sûr, ils ne s'en laisseront pas compter ni plumer. Joués sur le ton de la dérision, ils nous font vivre de grands moments de satire joyeuse et réaliste. "ONPPM" ne devrait laisser personne indifférent sur fond d’une CRISE… de rire !  

Montage_michou

Dernièrement, Max BLANC est revenu au théâtre. Il a remis l'habit du comédien dans une comédie musicale qu'il a écrite et mise en scène. Comme le souligne la presse, la dérision reste son domaine de prédilection.

 

3/ Le casting :

En plus des illustres personnages, cités plus haut, qu’il endossera, Chris, l’acteur principal, aura le grand privilège d’incarner des célébrités sportives et politiques et plein d’autres personnages tout aussi importants, facteur, sportifs, supporters, entraîneur, directeurs, banquiers, piliers de bar, flic, prestidigitateur, étudiant, curé, femme fatale, mégère, transsexuel, docteur, fonctionnaire.., et autres créatures paissant dans un pré, si si ! Il n’est pas épargné, Chris ! On va lui faire perdre son gras à Monsieur 120 kg d’humour !

 

4/ Et vous croyez que ça va faire un film ?

C’est vrai que ça n’existe pas un film avec un seul acteur, il fallait l’inventer, c’est fait. « La valeur d’un film n’attend pas le nombre de ses acteurs ! » Cette nouvelle maxime pourrait être la vôtre, si vous mettez une petite pièce (voire une plus grosse) pour voir. En tous les cas, nous allons faire le maximum pour vous donner raison ! Gabin disait, « Pour faire un bon film il faut 3 choses : 1 - Une bonne histoire, 2 - Une bonne histoire et 3 - Une bonne histoire.

Donc, si vous croyez à notre histoire, ce sera un bon film !

 

5/ Mais c’est pas tout mais c’est pas tout !

Cette aventure va déboucher immédiatement vers un 2ème projet étroitement lié au film. Son adaptation à la scène vivante sous forme d’un One Man Show. D’où un double intérêt de soutenir notre projet. Ce sera difficile de passer à côté de notre histoire. Quand Chris fera son One Man Show, il pourra faire la promo du film et inversement. Tout est prévu !

 

6/ Faites le pour Chris !

Chris, fait son chemin, sans bruit, humblement. 20 ans de carrière déjà, sur de nombreuses scènes françaises. Il n’a pas besoin de ce film pour donner du sens et du poids (120 kg) à son parcours. C’est une grande chance de l’avoir pour ce film. Mais ce serait un autre formidable pari d’insuffler, grâce à votre soutien, un nouvel élan, une autre dimension à son talent. Il le mérite, vraiment. Et ça, ce serait aussi une belle histoire !

 

7/ A vous de jouer !

En fait, ce film compte beaucoup plus d’acteurs que prévu. Nos comptons sur vous, pour être présents, nombreux, au générique, au côté de Chris.

 

8/ Toute l’équipe vous remercie. (en attente de la costumière et de la maquilleuse)

 

Max Blanc : Scénariste et réalisateur  

Atvmax2

 

CHRIS : Humoriste, imitateur, acteur principal

Chris_ba_6

 

Jean Pierre ZAPATA : Régisseur, scénariste, écrivain

Jp_z_dedicace

 

Frédéric LECLOUX : Cadreur, photographe, éclairagiste, preneur de son

Fred_fauteuil_recadr_

 

Laurent Vergnes : Photographe, sonorisateur, chanteur

970290_10201236587179704_1026814514_n

 

Richard Caïman: Photographe, cadreur, webmaster.

205646_1028179552393_9985_n

 

À quoi servira la collecte ?

Réaliser un long métrage d’1h 40, sans budget, tout seul, relève du tour de force pour ne pas dire de la folie. Je sais de quoi je parle. Faire à la fois, cadreur, éclairagiste, scripte, preneur de son, metteur en scène, diriger les acteurs, etc... J’ai donné. Mais le pire, c’est de ne tourner qu’une demi-journée par semaine, le samedi matin, car les amis bénévoles qui avaient gentiment accepté les différents rôles, n’avaient pas d’autres disponibilités communes. Le tournage a duré 7 mois. Entres autres anecdotes, ayant pris du retard, j’ai du faire tourner les filles en tenue légère, en plein hiver, pour une scène d’été. Ce jour là, il neigeotait et on est tous (presque) morts de froid. Fort de cette expérience, il me paraît nécessaire de réunir un budget pour avoir une petite équipe de tournage, (le strict minimum) et de pouvoir disposer de cette équipe et des acteurs pendant toute la durée du tournage. Ces conditions imposent un minimum de rémunération et  puis tout travail mérite salaire !

D’où le sens de la collecte ci-après.

 

1/ Avec 7800€ le tournage se ferait dans de bonnes conditions :

L’équipe de tournage serait composée de 6 personnes qui assureront le cadrage (2 cadreurs), l’éclairage, la prise de son, le maquillage, les costumes, les prises photos et la régie (repérage, intendance, repas, transport..). Le tournage est estimé à 10 jours non-stop, en décors naturels. Les scènes extérieures qui demandent pas mal de déplacements, de matériels et d’accessoires seraient privilégiées en fonction de la météo.

 

2/ Avec 12000€, on assure la post-production :

Un gros morceau. Un montage de qualité s’impose avec de bons mixages, de bons effets, une bonne musique, de bons titres et génériques, une bonne atmosphère et ambiance sonore. Le montage doit sublimer, mettre en valeur, les acteurs et le scénario. Il doit donner le bon rythme, le bon tempo, tout en mettant en valeur les images du tournage. C’est un travail de précision et de patience. Il doit être réalisé par une personne qui a bien compris le scénario et ses subtilités. Il faut compter en moyenne 1 heure 30 de travail pour 1 minute de montage. Pour un film de 1h 30, il faut donc compter 1 bon mois de travail, si tout va bien !

 

3/ Avec 18000€, on assure la promotion et la distribution :

Promotion:

Affiches, pubs, le concours d’un agent, des festivals approchés..

Distribution:

En salle de cinéma : Le film tourné en 2K pourrait être mis aux normes DCP par une structure spécialisée, avec un nombre suffisant de copies.

En DVD : Permettre la duplication et l’emballage en nombre suffisant.

 

Tout est permis les amis, le rêve et pourquoi pas la réalité, grâce à vous et avec vous !  

 

Dos_carte

Thumb_max
ARTECH VISION

Dernièrement, je suis revenu à mes premiers amours, ceux du théâtre. J’ai remis le costume du comédien pour tenir un rôle dans la comédie musicale que j’ai eu plaisir d’écrire et de mettre en scène. Un pur bonheur, une belle aventure partagée avec 15 autres comédiens et chanteurs. J’ai pour idée de l’adapter au cinéma mais pour l’instant, compte tenu de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
pour jpz et pour le film, corinne thouvenot 122 qu st sauveur 30200 venejan bon courage
Thumb_default
CETTE FOIS C'EST BIEN MOI PAS D'ERREUR
Thumb_default
Tout de bon de l'equipe du Bienheureux!