Du 7 au 30 Juillet au Théâtre le Célimène à 12h30. La Compagnie Has'Art a besoin de votre soutien !

Large_kiss_visuel-1463146189-1463146197

Présentation détaillée du projet

On ne badine pas avec l'A... est une pièce romantique, musicale et chorégraphique adaptée de la pièce d'Alfred de Musset créée en novembre 2015.

 

 

Résumé :

 

Camille et Perdican se déchirent pour ne pas avouer qu’ils s’aiment et vont s’apercevoir qu’on ne joue pas avec les sentiments.

 

Les deux cousins qui ne se sont pas vus depuis leur adolescence se sont chacun fait une idée de l’amour idéal.

 

Camille, recluse dans un couvent a vécu par procuration la vie de Louise, une sœur du couvent dont elle partage la cellule et qui a été dévastée par son ancien mari. Camille s’identifie à celle-ci et le mari volage prend les traits de Perdican.

 

Perdican, lui, découvre la vie, les femmes et l’amour durant ses études de médecine mais il touche aussi les responsabilités liées à l’âge adulte. Effrayé, il cherche à retrouver l’inconséquence de sa jeunesse.

Rosette leur cousine, jeune paysanne, simple et pure devient l’instrument du jeu cruel que se livrent les deux amoureux.

 

Leurs orgueils respectifs entraîneront la mort de leur jeunesse et de leurs illusions personnifiées par Rosette, sacrifiée par ce rituel de passage de l’insouciance à la conscience.

     Ombres2-1462956395

 

Note d’intention

 

La réduction de l’œuvre de Musset à trois personnages exacerbe les sentiments. La vie de Musset à l’époque de l’écriture de la pièce raisonne avec celle de Perdican, Camille et Rosette. En effet après être tombé malade, sa compagne George Sand reste à son chevet et le quitte dès son rétablissement pour le médecin qui l’a soigné.

 

Dans cette romance, l’amour entre Perdican et Camille se tisse comme une toile d’araignée dans laquelle Rosette se retrouve piégée. Elle est traitée comme une symphonie qui verra dans chacun de ses mouvements s’amplifier l’orgueil, la fierté et l’amour.

 

La mise en scène empreinte d’images et d’ombres a pour but de transcrire les tourments des héros et de voyager entre conscient et imaginaire et laissera raisonner le magnifique texte de Musset, ponctué de lettres qui font écho à l’échange épistolaire de Musset et Sand.

 

Le choix musical permet d’une part de représenter et d’amplifier les émotions de Camille, son identité religieuse, ses tourments ses espoirs, et d’autre part d’accompagner les chorégraphies.

 

Les chorégraphies néo-classiques laissent échapper la personnalité de Rosette, sa joie de vivre, sa fraîcheur et sa spontanéité, et permettent de peindre des tableaux harmonieux.

 

Le choix des artistes féminines repose sur le parallèle pouvant être établi entre les personnages et la spécialité de chacune.

 

Camille recluse durant des années dans un monastère où le silence est d’or laisse aller ses sentiments et tourments à travers un « être factice », son instrument. Le violoncelle dont le son est très proche de la voix humaine, exprime à merveille le chant de l’âme.

 

Rosette est jeune, naïve et libre. Elle ne possède pas l’éducation de Perdican et Camille , mais elle vit intensément et laisse son corps exprimer ses sentiments, la danse la représente à merveille.

 

On ne badine pas avec l’A… est une partition à six mains dans laquelle l’amour ne triomphe pas comme on le souhaiterait, mais qui se veut un joli moment poétique.

                     Port_-1462958598

 

Présentation de la compagnie :

 

Créée par Frédéric ONNIS, la compagnie Has’Art axe sa première création sur la pluralité artistique. Ainsi voit le jour en novembre 2015 « On ne badine pas avec l’A… » pièce romantique, musicale et chorégraphique.

A travers cette forme, Frédéric  mêle les disciplines pour amplifier les sentiments des personnages et permettre au spectateur d’avoir diverses possibilités de ressenti, par le magnifique texte de Musset, le chant de l’âme du violoncelle et la grâce des corps par la danse.

Le festival d’Avignon 2016 est la première grande aventure de la compagnie !

 

    Visuel_dp-1462959350

 

Biographies des artistes :

 

Emy-1463151018 

                                      Emilie ROSE, violoncelliste

Emilie Rose a suivi une formation classique en violoncelle et musique de chambre dans les classes de Frédéric Audibert à Nice et de Xavier Gagnepain à Boulogne-Billancourt. Afin de transmettre sa passion, elle se forme au Cefedem Bourgogne où elle obtient son Diplôme d’Etat de professeur de violoncelle en 2010. Elle se spécialise en musique baroque au Conservatoire d'Aix-en-Provence auprès d'Aude Vanackère. 

Enseignante au Conservatoire à Rayonnement Communal de Marignane et au Conservatoire à Rayonnement Intercommunal du Haut Var, elle est également professeur de musique de chambre au stage de Chaillol dans les Hautes Alpes. 

Son goût pour l’éclectisme la conduit à intégrer des projets variés. Elle se consacre au répertoire contemporain au sein de l’Ensemble de violoncelles Nomos et participe à des festivals ou des tournées à l'étranger avec le quatuor de violoncelles Arc en Cello. Elle allie les musiques classiques et jazz avec Philippe Duchemin Trio et le Quatuor Provence dans le projet Swing and Strings. Elle s'associe régulièrement à l’Orchestre Philharmonique du Pays d’Aix.

                                                                                                                    

                                                                                                                    Caro-1463151131

                                  Caroline PELEGRIN, danseuse       

Caroline Pelegrin a suivi une formation en danse classique et contemporaine au conservatoire d’Aix en Provence. En 2006 elle intègre l’école supérieure de danse de Cannes Rosella Hightower, sous la direction de Monique Loudière puis le jeune ballet de Cannes.

Elle danse à l’Opéra National de Nice, sous la direction d’Eric VUAN puis à l’Opéra National du Rhin, sous la direction de Bertrand d’AT où elle danse du répertoire classique comme Giselle, le Lac des Cygnes ou encore la Sylphide.

En juin 2013 elle obtient son diplôme d’Etat de Professeur de danse classique au sein du CAFEDanse à Aix en Provence.

Elle enseigne tout d’abord au conservatoire d’Aix en Provence, ainsi qu’au conservatoire de Toulon.

Depuis 2014 elle enseigne au Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de Saint Maximin et se perfectionne en tant que danseuse dans de nombreux projets.

                                                     Fred-1463151170

                     Frédéric ONNIS, comédien et metteur en scène                                      

Frédéric Onnis a suivi une formation classique au Théâtre OFF à Marseille sous la direction de Frédéric Ortiz. A la fin de celle-ci il explore l’univers du café-théâtre avec René Narval. Sa curiosité le pousse à faire de la danse et plus précisément des claquettes.

Sur scène il joue régulièrement dans la région PACA et au festival d’Avignon pour la cinquième année consécutive en 2016.

Il passe avec aisance des classiques aux comédies jusqu’aux spectacles de rue ; Anouilh, Corneille, Daudet, Feydeau, Goldoni, Hugo, Labiche, Molière, Musset, Obaldia, Pagnol, Shakespeare.

Désireux de partager sa passion il est, en plus de ses activités sur scène, professeur de théâtre au Conservatoire à Rayonnement Intercommunal du Haut Var, à l’Ecole Municipale de Théâtre de Châteauneuf-le-Rouge et metteur en scène de diverses compagnies.

Il se charge depuis de nombreuses années pour le CRI du Haut Var, de créer et coordonner des spectacles pluridisciplinaires réunissant sur scène à chaque fois plus de 100 élèves comédiens, musiciens et danseurs. La Croisée des Arts a ainsi vu naître « A Christmas Carol » d’après Dickens, « Autour du petit Prince » d’après St Exupéry, « Orient Express », « Alice de l’autre côté du rideau » d’après Lewis Caroll, « Les profs se font la malle », «Monsieur de Pourceaugnac » de Molière, « Songe d’une nuit d’hiver » d’après Shakespeare, « La salle des profs », « Peter Pan » d’après Barrie.

En écrivant lui-même les spectacles ou en revisitant des classiques, il exprime sa créativité et son inventivité dans des mises en scènes qu’il aime recherchées, modernes, précises, rythmées et sensibles.

Avec On ne badine pas avec l’A…, il signe sa première mise en scène pour la compagnie professionnelle Has’Art et le festival off d’Avignon, le début d’une grande aventure.

 

Paroles de spectateurs :

 

Beaucoup d’intensité… Moi, j’ai tout simplement pleuré. Pauline  G.44 ans

 

Les sentiments d’Amour dansent avec les mots, avec les notes légères et graves du violoncelle, la légèreté de la danse… Un bien beau spectacle, une belle pièce. L’Amour… on ne badine pas. Félicitations ! Bravo ! Isabelle, Adrien et Juliette F.

 

Quelle merveille ! Bravo, Bravissimo ! Grâce de la danse, émotion du violoncelle, intensité dramatique de la mise en scène… Je suis restée époustouflée. Véronique D.

 

Bravo, une belle énergie se dégage du trio. La justesse des personnages est admirablement mise en valeur par la musique et la danse, qui enrichissent le discours de manière invisible, comme des harmoniques naturelles. Je vous souhaite une belle suite. Laurent T.

 

À quoi servira la collecte ?

La Compagnie Has’Art a décidé de porter avec fierté ce spectacle au festival OFF 2016 !

 

En effet participer au Festival d’Avignon permet d’une part de défendre et de faire vivre notre spectacle et d’autre part de rendre notre travail encore plus crédible en le confrontant à un maximum de public et de professionnels (un million trois cent mille entrées et plus de trois mille programmateurs par an).

C’est un investissement fort pour notre jeune compagnie qui dans un premier temps a financé la création du spectacle.

 

Nous espérons grâce à votre soutien collecter 3 000 € 

 

Cette collecte comprend les frais de notre participation au festival soit :

-Le logement : 1 640 €

-Le transport et la restauration : 500 €

-La communication : 500 €

-Les frais d'inscription au festival Off : 360 € 

 

Bien entendu si votre générosité dépasse nos espérances, nous pourrons :

-Rembourser les frais avancés par la compagnie pour la création du spectacle (frais de résidence et d'investissement).

-Faire évoluer notre spectacle en créant des décors (actuellement épurés pour le format Avignon), de nouveaux costumes et en améliorant la diffusion.

 

La compagnie Has'art vous remercie d'avance pour votre soutien et vous invite à vous rendre sur sa page facebook ! 

 

Thumb_coeur-1463127968
Has'art

Créée par Frédéric ONNIS, la compagnie Has’Art axe sa première création sur la pluralité artistique. Ainsi voit le jour en novembre 2015 « On ne badine pas avec l’A… » pièce romantique, musicale et chorégraphique. A travers cette forme, Frédéric mêle les disciplines pour amplifier les sentiments des personnages et permettre au spectateur d’avoir... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
un nouveau départ mérite bien un coup de pouce ;-)
Thumb_default
Coucou Emy ! Une petite contribution de mes parents! Bisous ma belle!
Thumb_default
Une superbe pièce, à laquelle nous souhaitons longue vie et plein succès en Avignon