Aidez-nous à financer notre création et devenez un partenaire privilégié de cette aventure artistique !

Large_kisskisscamilleok-1429350136-1429350142

Présentation détaillée du projet

Note d'intention

 

Ce qui frappe immédiatement dans On ne badine pas avec l’amour, c’est le mélange, dans l’écriture-même, de la légèreté, de l’ironie, de la fraicheur, à la profondeur des sentiments, au lyrisme et au drame. Ce contraste est, pour moi, propice sur le plateau à un mélange des formes théâtrales, musicales et chorégraphiques.

 

Dans mes mises en scène, j’aime le mélange des formes, où la charnalité des corps répond au sens des mots et où le texte s’écoute autrement. Le texte, la danse, la musique, la lumière, tout tend vers l’acte essentiel : redonner le sens. Laisser l’émotion habiter la création et laisser éclater le texte et son essence. Redonner la liberté au corps et aux voix des personnages afin qu’ils donnent toutes leurs complexités et leur secret.

 

Si le lyrisme vient ici sublimer la comédie, cette dernière est présente pour que l’émotion ne monte pas trop vite. On oscille intérieurement entre joie et inquiétude en suivant l’histoire de Camille et de Perdican. 

 

 

Vont-il se trouver ? Vont-ils accepter ce qu’il y a au plus profond d’eux-mêmes ? Baisser les masques de la jalousie, de l’orgueil ou de l’inconstance ?

On ne peut qu’être frappé par la modernité de la thématique : le choix entre l’amour de soi et l’amour de l’autre.

 

Au delà de cette question majeure se pose aussi celles du refus d’aimer pour ne pas souffrir, de la liberté dans le couple, des enjeux de la fidélité et de l’échappatoire aux carcans qu’impose la société.

Car dans On ne badine pas avec l’amour, le drame de chacun vient évidemment de l’orgueil. En voulant à tout crin préserver l’image donnée d’eux-mêmes, les personnages principaux vont à leur perte. Ils manipulent, mentent, détournent et sont bien souvent perdus entre ce qu’ils sont, ce qu’ils disent d’eux mêmes et ce qu’ils cachent. Aujourd’hui, ils écriraient des profil facebook et feraient des «selfies» mais chez Musset, ils se cachent, écoutent aux portes, prévoient des rendez-vous cachés et des lettres secrètes, font de belles tirades mais le drame reste inchangé : à sauver les apparences de soi, on se conduit soi-même à sa perte. 

 

10372143_10152825216819659_3123109221751233611_n-1429348615

Photos : Anne Locquen

 

Comment ?   

 

Sur le plateau, deux acteurs, Jean-Baptiste Verquin (ancien de la troupe du TNS), Camille Geoffroy (metteure en scène, comédienne et danseuse) et une musicienne compositrice et comédienne, Sylvie Dissa (cie Les visseurs de clous)  s'emparent  de ce magnifique texte de 1834, qui livre les grands enjeux humains, l'amour, l'orgueil, la mort.   

Nous jouons les 8 personnages avec audace, énergie et poésie. La modernité et la gravité du trio amoureux Perdican - Camille - Rosette vient contrebalancer le grotesque et la verve satirique des personnages secondaires.   

Dsc_7282-1429348820

 

Dsc_7488-1429025286

 

Dsc_7584-1429348979

Photos : Aurèle Bossan

 

 

Virginie Garcia (danseuse et chorégraphe) a été présente quelques jours pour proposer un travail corporel et esquisser des moments chorégraphiques.  

 

R_p_tition_badine__3_-1429349163

R_p_tition_badine__12_-1429349229

R_sidence_jeudi__14___1600x1200_-1429349264

R_sidence_jeudi__15___1600x1200_-1429349307

 

 

 

La scénographie (de Blandine Vieillot) permet la fluidité des déplacements et aucune machinerie ne nuit à la poésie.    

 

«Mettre en avant la séparation 

«intérieur/extérieur» 

en créant un passage, une trajectoire où les corps peuvent se retrouver ou au contraire se séparer.

Cette ligne, trajectoire dessine l'espace et les déplacements car elle peut également signifier un corridor à franchir pour accéder à l'intérieur (suite de portes à traverser).

Le voilage proposé a 3 aspects différents : strict, dénoué, en contre-jour laissant apparaître la silhouette d'un buisson.

La partie extérieure est tamisée de feuilles éparses.»

 

                                                                                                                                                                            - Blandine Vieillot, scénographe - 

 

Img_0463-1429349508

 

 

 

Img_0484-1429349560

 

Contactsheet-003-1429349596

 

La musique de Sylvie Dissa poussera les voix  à lâcher vers le chant et les corps vers le mouvement pour livrer toujours plus les secrets de leur personnage.

 

 

Diaporama de photos d'Aurélie Bossan et musique (travaille en cours) de Sylvie Dissa.

 

Les costumes et accessoires d'Isabelle Ledit offrent la possibilité de passer très rapidement d'un personnage à un autre, d'aller du clownesque au lyrisme. Ce spectacle peut se jouer en salle ou en plein air, théâtre de verdure par exemple. La scénographie et la technique sont légères.

 

Quand ?    La création est prévue à l'automne 2015 et nous serons en tournée à partir de janvier 2016. 

 

Résidence de création 

En novembre et en février, nous étions au lycée Léonce Vieljeux dans le cadre du dispositif régional "Résidence d'artistes au sein d'établissement scolaire".

En mars, nous étions à la Coursive Scène nationale de la ville de la Rochelle.

En avril, nous serons à la Maison des Etudiants - Espace culture Université de La Rochelle.

En juillet et en septembre, nous serons au Carré Amelot, Espace culturel de la ville de La Rochelle.

 

Où ? Au Carré Amelot - espace culturel de la ville de La Rochelle, à Royan (programmation de la ville de Royan), à la Maison des Etudiants - Espace culture de l'Université de La Rochelle, au lycée Léonce Vieljeux ... et de nombreuses autres dates à venir.

 

L'équipe

 

Camille Geoffroy : metteure en scène et comédienne

Jean-Baptiste Verquin : comédien

Sylvie Dissa : musicienne et comédienne

Virginie Garcia : chorégraphe

Blandine Vieillot : scénographe

Guéwen Maigner : créateur lumières

Isabelle Ledit : costumière

 

 

 

11099791_10153160853609659_359981320_n-1429350080

Images : Anne Locquen  

 

Coproduction : Cie La vie est ailleurs.

Partenaires : La Région Poitou-Charentes, le Conseil Général de la Charente-Maritime, la Communauté d'agglomération Royan-Atlantique, La ville de Royan, le lycée Vieljeux, le Carré Amelot, la Coursive-Scène nationale de la Rochelle, l'Espace-Culture Université de La Rochelle.

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira principalement à financer les matériaux pour le décor et les costumes.

 

Si par chance, la collecte dépassait les 2500€ escomptés, nous pourrions accroître la visibilité et la diffusion de ce spectacle en nous permettant de payer un chargé de diffusion et les matériaux nécessaires à son travail (affiches, dossiers...)

 

Le budget total de cette création est de 30 000 €, la ligne budgétaire la plus importante est évidemment les salaires de l'équipe (comédiens - musiciens, metteur en scène, scénographe, créateur lumières, regard chorégraphique).

 

Nous sommes accompagnés pour ce projet par la Région Poitou-Charentes, la Ville de Royan et attendons l'engagement de la Communauté d'Agglomération Royan-Atlantique. 

 

Votre aide est précieuse.

 

Votre don est déductible fiscalement à hauteur de 66%.

100€ donnés, 66€ déduits, 44€ donnés.

Reçu fiscal délivré sur demande.

 

 

Thumb_1167699_10151859928239558_884755212_n-1428778185
LVEA

Ecouter autrement « Il existe un autre monde mais il est dans celui-ci » Paul Eluard Notre compagnie est implantée à Royan en Charente-Maritime, notre travail est d’explorer de nouvelles terres artistiques, dans des formes hybrides, où la charnalité des corps répond au sens des mots et où le texte s’écoute autrement. Théâtre, danse, musique,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
De tout cœur avec vous! Z'avez l'bonjour d'Alfred...
Thumb_default
Bon courage pour ces derniers jours !
Thumb_default
Félicitations pour votre beau projet, et j'espère que tout se passera comme vous le souhaitez car vous le méritez !