La coopération vous préoccupe? Coopérer à la diffusion du Spectacle de théâtre " Opération Coop" au Festival de Bukavu (Congo) en Juillet.

Large_image_op_ration_coop-1432846107-1432846130

Présentation détaillée du projet

Nous sommes invités à présenter le spectacle "Opération Coop », une création collective issue d’un atelier de théâtre-action, au Festival de Bukavu dans l'Est du Congo. Suite aux réductions des budgets  des pouvoirs subsidiants belges notamment au niveau de la coopération au développement, nous ne sommes plus certains de pouvoir mener à bien notre projet. Nous faisons appel à vous pour nous soutenir dans de très cours délais et nous permettre de combler une  partie du budget nécessaire.

 

Objectif: Jouer le spectacle dans le cadre du festival de Bukavu "FESTBUK 2015" qui se tiendra du 28 Juillet 2015 au 8 Août.

Nous animerons également sur place des ateliers de théâtre, ainsi que des ateliers d'échanges autour des sujets abordés dans le spectacle.

Une création sonore sera également réalisée pour être diffusée sur place et en Belgique. 

A notre retour une soirée de présentation du projet sur place sera organisée à Bruxelles.

 

 

Qui sommes nous? Le groupe est né d’une volonté de monter un spectacle sur les préjugés qui circulent entre Belges et Congolais, les uns envers les autres. Les 8 acteurs et actrices sont donc tout naturellement d’origine belge et congolaise. La création du spectacle nous amené à centrer le spectacle sur une critique de l'aide humanitaire, l'aide au développement, la coopération. 

 

Le Théâtre-action c'est quoi? Le théâtre-action s'inscrit entièrement dans le champ culturel théâtral. Mais il est dit que cette culture est celle qui reconnaît à chacun rôle critique et créateur, et s'attache à ce que soit prioritaire la parole des gens écartés par le système dominant. Cette capacité de création et de récréation, le théâtre-action la met en oeuvre en valorisant le vécu, l'imaginaire et la force d'analyse de de chacun, et en les inscrivant dans une démarche d'écoute et de création collective pour dépasser les situations individuelles et faire apparaître les mécanismes et les rapports de force et de pouvoir. S'attachant aux luttes qui rendent aux êtres humains leur part d'humanité, il aura pour ambition d'user du théâtre pour aider les acteurs-créateurs à poursuivre leurs réflexions dans leurs actes quotidiens et à pousser les spectateurs à s'associer à la réflexion théâtralisée et à se préoccuper d'en faire un appui pour provoquer les changements nécessaires.

 

Pourquoi jouer le spectacle au Congo?:  C'est une envie présente dans le groupe depuis un certain temps. D’une part, par la composition de la troupe qui est à la fois Belge et Congolaise. D’autre part, part la pertinence d’aborder sur place le sujet traité dans le spectacle qui tant à questionner les objectifs, les images véhiculées et la place qu’occupent aujourd’hui les ONG, l’aide humanitaire, l’aide au développement dans le champ de la coopération au développement. 

 

Dans de nombreuses régions d'Afrique mais dans la Région des Grands Lacs en particulier, est installé depuis des décennies une sorte d’ « assistanat non-gouvernemental » qui semble incontournable. Il existe également dans la population, le sentiment que la Paix, la stabilité du pays viendra d’ailleurs. Nous espérons se faire rencontrer dans la réflexion les acteurs des ONG et les Congolais autour de questions centrales : « Quel rôle peuvent jouer les ONG dans l'histoire du Congo aujourd'hui ? Comment coopérer pour qu’à terme le Congo puisse prendre son destin en main ? ». Il n’y a évidemment pas de réponse « clé sur porte » mais il nous semble pertinent de maintenir la réflexion sur ce sujet.

 

Chaque représentation sera précédée d’un échange avec le public et les comédiens. Le dispositif mis en place durant ces échanges s’inspirera des techniques de l’éducation populaire, ce qui permettra une participation active du public.

 

Par ailleurs des ateliers thématiques plus précis seront également proposés pour approfondir les réflexions et pistes de changements.

« Le sud a-t-il besoin du nord pour se développer ? »

« La coopération, stop ou  encore ? »

« Un relation égalitaire entre le nord et le sud est-elle possible ? »…

 

Image_1-1433591428

 

 

Brève présentation du spectacle en vidéo: Opération COOP - Collectif 1984Collectif1984 - Elles débarquent, sans doute en 4x4, dans un village congolais. Elles vont sauver l'Afrique, elles vont sauver la planète. Le chef du village trouve que c'est bien la coopération parce que ce terme est synonyme de magouille. Mais la pilule de la contraception, celle du tri des déchets, celle de la démocratie...

 

 

 

Motivation d'un des participants:   Je suis journaliste de formation et de profession originaire de la République démocratique du Congo et vivant en Belgique depuis des longues années. Je suis actuellement en dernière année de Master en Ingénierie et action sociales. Avant d’obtenir la nationalité belge, j’étais détenteur du statut Onu de réfugié politique. Je suis bénéficiaire d’une formation en Coopération au développement organisée par la Coopération technique belge. Je suis actif dans des mouvements associatifs. Toute cette partie de mon expérience personnelle m’a permis de comprendre l’importance du projet de théâtre-action intitulé « Opération coop » dans lequel je suis actuellement engagé comme acteur impliqué dans la totalité de la création.

 

Je mesure la pertinence de ce projet par le fait qu’il ouvre un débat sur une des grandes polémiques contemporaines questionnant l’opportunité de la coopération au développement. Pour moi, ouvrir un débat sur une question de société est aussi, et déjà, une bonne façon de proposer un début de solution et de participer au développement. L’idée d’organiser un débat entre le public et les acteurs après chaque présentation m’a fasciné. Car, ceci permet de sensibiliser et de développer la pensée concernant les idées reçues jusque là en matière de coopération au développement. C’est aussi, sur le plan personnel, un enrichissement. Mais dans le débat qui s’établit, depuis la création en passant par la représentation jusqu’aux échanges avec le public après le spectacle, ce projet montre combien la question de la coopération au développement est un sujet qui vaut la peine d’être débattu, sans quoi il serait qu’un ensemble de vains mots.  

 

C’est surtout pour sensibiliser le public et les décideurs à une autre vision de la coopération au développement par un débat libre que je justifie ma participation au projet « Opération coop ». 

Le fait d’étendre ce projet, non seulement dans un pays du Nord (la Belgique), mais aussi dans le Sud au sein du public considéré comme bénéficiaire de l’aide au développement (RDC), est encore plus intéressant pour mesurer l’écart potentiel entre la théorie et la pratique et la perception locale de ce qu’on entend par la coopération et l’aide au développement.

 

Ma conviction est que, si ce projet original est entièrement réalisé, la Coopération au développement en général en tirera un grand profit. K.Carly

 

Image3-1433591536

 

 

Image2-1433591549

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à prendre en charge une partie du budget nécessaire. D'autres pistes de soutiens sont en cours et en attente de réponses.

Le budget total pour le séjour s'élève à environ 18.000 euros: comprenant les transports, les logements sur place, les déplacements, les visas...

L'entièreté de la troupe participe à ce projet de manière bénévole.

 

Pour avoir une idée:

 

Le budget alloué aux transports (Avion Bruxelles/Kigali/Bruxelles) est déjà d'environ  900 € x 8 personnes - 7200 €

Visa : 140€  X 8 - 1120 €

Hébergement: Environ 40 € X 14 jours X 8 personnes - 4480 €

Déplacement sur place : Environ 1200 €

Location de salle: 250 € X 5: 1250 €

Nourriture: 20 € X 14 X 8 - 2240 euros 

 

+ d'autres frais sont encore à envisager avant le départ et sur place.

 

Merci d'avance pour votre coopération 

 

 

Thumb_image_op_ration_coop-1433445044
woutchi

Le Collectif 1984 a, depuis sa fondation en 1979, considéré que, comme artistes et comme comédiens-animateurs, nous ne voulions pas nous contenter d’interpréter le monde mais également d’agir à sa transformation. Le premier levier de transformation, nous l’avons identifié comme étant celui des rapports sociaux immédiats, avec nos proches, ce qui... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Hello toutes et tous, Je souhaite que cette collecte avance bien pour que la représentation de la pièce à Bukavu puisse aboutir. Ce projet dont on parle depuis si longtemps doit marcher, j'espère que chacun fera lien avec vous pour que vous puissiez vivre cette réussite. BISES A VOUS TOUS Marie-Françoise