Aidez nous à organiser à Cotonou le 1er festival afrobeat « Fela Day » - Hommage à Fela Anikulapo Kuti : The king of Afrobeat

Large_fela_festival_v2-1443459404-1443459548

Présentation détaillée du projet

Logo_benin_afrobeat_festival_v4-1441702554

 

 

Bonjour et bienvenue sur la page de présentation du projet. Comme vous pouvez le constater nous avons atteint et même dépassé notre objectif de  2000 € grâce à l'aide de nos généreux contributeurs. 

 

Toutefois pourquoi s'arrêter là alors qu'il reste tant à faire ? Nous avions en effet souhaité nous donner un objectif réaliste pour donner sa chance au projet et nous avions pour cela précisé que certaines activités dépendaient des moyens mobilisés. 

 

Nous proposons ainsi de poursuivre la collecte afin de pouvoir réaliser ces activités à savoir : 

 

- Invitation de l'artiste nigérian Lemi Ghariokwu (à l'origine des pochettes des disques de Fela Kuti) pour la présentation de son exposition et l'organisation d'une conférence.

 

- organisation d'une Master Class à l'Institut Français à Cotonou. 

 

- organisation d'un défilé de mode (tradi-moderne) lors du festival.

 

 

 

LE CONTEXTE

 

Le Bénin a occupé une place importante sur la scène de la musique africaine, mettant en lumière des artistes à renommée internationale tels qu’Angélique Kidjo, le Tout Puissant Orchestre Poly-Rythmo ou Neil Oliver.

 

Dès l'indépendance, le pays connait une effervescence musicale qui mêle des musiques du monde entier : highlife ghanéen, afrobeat nigérian, variétés françaises, rock, funk et soul américain, salsa et rumba congolaise. La musique béninoise continuera à puiser sa richesse dans ses racines grâce à une grande variété de tradition ethnomusicologique.

 

Aujourd’hui encore, nombreux sont les orchestres au Bénin qui perpétuent ces traditions. Parmi ceux-ci, certains ont décidé de reprendre le flambeau de l’Afrobeat pour continuer à porter le message adressé au continent africain par Fela Kuti (Isdeen & Metalokan, Dagbo & the International African Jazz, le Gangbé Brass Band).

 

Pourtant, malgré cet engouement pour la musique et la notoriété de Fela Kuti, aucun événement d’ampleur n’a jusqu’alors été dédié à l’Afrobeat au Bénin.

 

Le projet consiste donc à organiser à Cotonou un festival intitulé « Fela Day » - Hommage à Fela Anikulapo Kuti : The king of Afrobeat, au mois de mars 2016. Cet événement servira à la fois à célébrer l’œuvre et la mémoire de Fela Kuti mais également à faire découvrir au public béninois la scène Afrobeat nationale et internationale.

 

 

L'HISTORIQUE DU PROJET

 

Le projet d’organisation du festival « Fela Day » - Hommage à Fela Anikulapo Kuti : The king of Afrobeat, est venu du constat de l’absence de  « Felabration » au Bénin et ce malgré la proximité géographique et culturelle avec le Nigéria, berceau de l’Afrobeat. Précisons qu'il existe des « Felabration » ou « Fela Days » dans une quinzaine de pays en Afrique, Europe et Amérique du Nord.

 

    Fela_day_sss-1441702352

 

Cela est d’autant plus regrettable que l’on compte au Bénin plusieurs orchestres d’Afrobeat ainsi que d’autres artistes qui intègrent ce style musical dans leur répertoire.

 

Après plusieurs mois d’échanges entre l'association « Afrique Patrimoine » et les artistes concernés, il est apparut important de mobiliser les forces en présence pour parvenir à l’organisation d’une telle rencontre.

 

A cette fin un orchestre intitulé « Cotonou Afrobeat Project » maîtrisant le répertoire de Fela Kuti a été mis sur pied. Il a pour objectif de promouvoir le projet à l’occasion de concerts organisés en amont du festival.

 

L'association béninoise  « Bénin Afrobeat Festival » a également été constituée afin d'accompagner le projet en partenariat avec l'association « Afrique Patrimoine ».

 

 

QUI SOMMES NOUS ?

 

Deux associations accompagnent ce projet, l'une en France et la deuxième au Bénin.

 

L'association « Afrique Patrimoine » est une association française, de loi 1901, ayant pour but de veiller à la sauvegarde et d'encourager la restauration, et la valorisation du patrimoine archéologique, historique et culturel africain. Présidée par Tristan Routier, elle est constituée d'un réseau d'élus, de professionnels de la culture et du tourisme culturel. 

 

L'association  « Bénin Afrobeat Festival » est une association béninoise, de loi 1901, dont l'objectif est de promouvoir le développement des arts au Bénin ainsi que les échanges artistiques et culturels avec l’étranger. Présidée par Isdeen Adamon, l'association est constituée d'artistes (de différentes disciplines : musique, arts plastique, danse) et de bénévoles.  

 

Afrique Patrimoine est en charge des aspects administratifs du projet tandis que Bénin Afrobeat Festival s'occupe des aspects logistiques et de la coordination.

 

 

      P1070338-1441702096

        Tristan Routier, président d'Afrique Patrimoine avec Femi Kuti

 

 

                                isdeen

                            Isdeen Adamon, président de Benin Afrobeat Festival

 

 

LES OBJECTIFS

 

Une manifestation grand public

 

L’ambition de ce festival est de réussir à y attirer le grand public, et non de se limiter à organiser une manifestation d’initiés où se retrouveraient uniquement des personnes qui connaissent l’univers de l’Afrobeat.

 

Le lieu identifié pour le festival est l'Institut Français du Bénin (IFB) qui soutient le projet depuis son origine.

 

Etant donné l'enjeu que constitue la mobilisation d'un public large, la communication occupera une place essentielle. En amont de l’organisation du festival, il est prévu des concerts dans différents lieux de Cotonou, très fréquentés du public.

 

Un festival inscrit dans la durée

 

A l’instar des « Fela Days » et « Felabrations » organisés sur le continent africain, en Europe ou en Amérique, l’objectif est d’inscrire cette rencontre dans la durée pour proposer chaque année une journée dédiée à l’Afrobeat et au message de Fela Kuti.

 

Cette expérience a toutes les chances de réussir, comme en atteste l’organisation annuelle au Bénin d’un festival dédié à Bob Marley.

 

A terme, l’objectif serait de nouer un partenariat avec un autre « Fela Day » ou « Felabration » et d’accompagner des échanges entre artistes (par exemple avec celui organisé à Lagos situé seulement à une centaine de kilomètres).

 

Un festival vivant !

 

De nombreux événements sont envisagés pour donner vie à la manifestation ainsi que pour illustrer les liens unissant l’Afrobeat aux autres arts et disciplines :

 

Concerts 

 

Concert de musique traditionnelle (à préciser)

Cotonou Afrobeat Project

Isdeen & Metalokan

Dagbo and the International African Jazz

Gangbe Brass Band

 

Projection de documentaires

 

Le festival proposera, en marge de la scène, deux documentaires qui seront diffusés en boucle sur un écran.

 

Le premier, « Music is the weapon » retrace le parcours de Fela Kuti.

 

Le second documentaire intitulé « The Gbangbé Brass Band » propose de découvrir l’histoire du succès béninois qui a su allier les sonorités du Brass Band nord américain aux rythmiques vodoun du Bénin.

 

Exposition de photographies et/ou  d’affiches d’Albums de Fela Kuti et d’Africa 70’s / d’Egypt 80’s (sous réserve)

L’œuvre de Fela Kuti ne s’illustre pas uniquement par son aspect musical. En effet, de nombreux artistes ont profité de sa montée en puissance pour faire connaitre leur art. C’est le cas de Lemi Ghariokwu qui a réalisé les fameuses pochettes des albums de Fela Kuti & Africa 70’s / Egypt 80’s.

 

 

Restauration / Bar

 

Un bar/maquis proposant des rafraîchissements et de la nourriture sera installé dans l’enceinte du festival. Une partie des bénéfices générés seront versés au profit de l’association « Benin Afrobeat Festival ».

 

Concours (en fonction des sponsors mobilisés)

 

Afin de dynamiser l’interaction avec le public, il est envisagé d’organiser au cours du festival un concours (Blind test Afrobeat, Quiz sur l’Afrobeat). Les gagnants recevront des cadeaux (T-Shirt Fela Day, DVD Fela Day, des Affiches, ou d’autres produits fournis par les différents sponsors).

 

Master Class Afrobeat (en fonction des moyens mobilisés)

 

En marge du festival, il est prévu d’organiser des Master Class permettant à des musiciens et danseurs amateurs de se perfectionner auprès de professionnels. Ces échanges pourraient se dérouler sur une semaine et déboucher sur une représentation, en aval du festival.

 

 

La programmation

 

Pour cette première édition, nous envisageons de programmer plusieurs activités (concerts, projections, expositions) sur une demi-journée. L’objectif est de raconter  l’histoire de l’Afrobeat, à travers des prestations artistiques variées.

Les concerts

Tout d’abord une série de concerts qui se produiront sur la scène principale :

 

· Un concert de musique traditionnelle réalisé par un orchestre béninois. D’une durée de 30 à 45 minutes, cette prestation marquera l’ouverture du festival. Elle permettra de découvrir les fondements rythmiques et harmoniques de l’Afrobeat.

                           

 

 

· Un concert du « Cotonou Afrobeat Project » qui consiste en des reprises des plus grands succès de Fela Kuti : Zombie, Water no get enemy, Suffring & smiling, Lady, Shakara, etc…

                  

 

 

· Un concert de l’orchestre béninois « Isdeen & Metalokan », héritier de Fela Kuti, qui mêle les rythmiques béninoises aux harmoniques propres à l’Afrobeat et au High-life.

                 

 

· Un concert de l’orchestre « Dagbo & the International African Jazz » de Cotonou qui revisite l’Afrobeat à travers ses différentes expressions.

        

 

· Un concert du « Gangbé Brass Band », orchestre imprégné de l’esprit de l’Afrobeat qui a su allier les rythmes séculaires aux  puissantes mélodies Rythm & Blues.

                         

 

NB : L’objectif est de mobiliser des personnalités de la musique béninoise et nigériane qui interviendront tout au long du spectacle.

 

Les autres activités seront :

 

Une série de documentaires sur Fela Kuti, sur l’Afrobeat et les musiques qui ont bénéficié de son influence :

                      Music is the weapon (45 minutes)

                      The Gbangbé Brass Band (45 minutes)

 

 

Exposition :

                      Œuvres de Lemi Ghariokwu : Pochettes des albums de Fela Kuti & Africa 70’s / Egypt 80’s                       (sous réserve)

 

Master Class Afrobeat

 

Bar / Restaurant pour la restauration et les rafraichissements.

 

 

LA COMMUNICATION

 

Le festival va s’appuyer sur une communication transversale, à la fois moderne et traditionnelle.

 

Une campagne de communication a été lancée sur les réseaux sociaux, en particulier sur la page Facebook de l'association « Bénin Afrobeat Festival ». Un site internet a également été créé. Il doit proposer à terme des vidéos de concerts des orchestres participant au projet.

 

En parallèle, l’orchestre Cotonou Afrobeat Project sensibilisera le public sur le projet de festival afin de s’assurer d’une large participation.

 

Le partenariat avec des chaines de télévisions locales et des médias de la presse écrite, contribuera à une bonne visibilité. Enfin, la communication sera également appuyée par l'Institut Français du Bénin.

La participation du milieu associatif garantira également un bon relais médiatique de proximité.

 

Une semaine avant le festival, des charrettes motorisées équipées de mégaphones seront louées afin de parcourir toute la ville de Cotonou et les environs (Abomey-Calavi et Seme-Podji). Elles passeront de la musique Afrobeat en boucle avec une annonce précisant le lieu, l’heure et le prix des tickets.

 

Les tickets seront vendus à un tarif allant de 1500 à 2000 FCFA (le financement du festival ne reposant pas sur la billetterie).

 

Enfin des places seront offertes via certains grands médias pour susciter la curiosité et se faire connaître.

 

 

CONTRAINTES ET SOLUTIONS

 

L’audience : Pour maximiser la fréquentation du festival, il est proposé de l’organiser un jour férié et de communiquer bien en amont (six mois à l’avance minimum) à travers une série de concerts.

 

Le désistement d’artistes : Afin de palier le désistement éventuel d’un ou de plusieurs artistes, il a été décidé une programmation « alternative » avec des orchestres interprétant un répertoire similaire étant présent à Cotonou.

 

L’accès : Il est prévu de choisir un lieu dans le centre de Cotonou avec accès à un Parking moto/voiture.

 

 

CONTREPARTIES

 

Pour remercier les différents contributeurs, nous proposons une série de contreparties correspondant aux différentes bourses.

Pour ceux qui le souhaitent, nous offrons un accès privilégié à l’événement : Pass VIP/Mécène, rencontre avec les artistes, participation à des Master Classes.

 

D’autres contreparties seront proposées : DVD du festival, T-Shirt Fela Day, Affiches, Photos dédicacées des artistes, remerciement sur les réseaux sociaux…

 

Pour mieux connaitre les artistes qui participent au projet 

 

    

 

À quoi servira la collecte ?

L’organisation du festival nécessite un budget conséquent (communication, location du matériel, cachet des artistes, salaires des employés,…). Il est nécessaire de diversifier les recettes, notamment en sollicitant un appui financier ou en nature de la part de partenaires publics et privés. Enfin l'Institut Français du Bénin (IFB) accompagne le projet. Certaines charges pourraient ainsi être prises en charge par l'IFB (cachet de certains artistes, matériel de sonorisation, etc...).

 

Le montant total prévu pour l'organisation du festival s'élève à 5000 € et nous sollicitons un appui de KKBB à hauteur de 2000 € soit 40% du budget total.

 

Les principales charges sont les suivantes :

location du site : 450 €

Cachets des artistes : 2030 €

Transport des artistes : 376 €

Hébergement des artistes : 150 €

Logistique (confection des tickets d'entrée et des badges du personnel d'organisation) : 180 €

Gatering (restauration pour les artistes et les organisateurs) : 436 €

Communication : 872 €

 

Les fonds qui auront été levés grâce à nos généreux mécènes de KKBB serviront à prendre en charge les dépenses suivantes : location du site / transport et hébergement des artistes / Logistique /  communication. 

 

Dans l'éventualité ou la somme récoltée dépasse ce que nous avions initialement prévu, il est envisagé d'inclure d'autres activités pendant ou en marge du festival : 

 

- organisation d'un défilé de mode (tradi/moderne) lors du festival.

- organisation d'une Master Class à l'Institut Français à Cotonou. 

- Invitation de l'artiste nigérian Lemi Ghariokwu (à l'origine des pochettes des disques de Fela Kuti) pour la présentation de son exposition et l'organisation d'une conférence.

Thumb_11078176_727027877396327_5003749129706728614_n-1443454360
Bénin Afrobeat Festival

Ce projet est le fruit d'une collaboration entre des musiciens français et un collectif d'artistes béninois initiée en 2012. Très vite est né l'idée d'organiser le 1er festival « Fela Day » - Hommage à Fela Anikulapo Kuti : The king of Afrobeat, pour répondre à l’absence de « Felabration » au Bénin et ce malgré la proximité géographique et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je vous souhaite à tous une très bonne réussite de ce projet et une très belle fête Dominique
Thumb_11078176_727027877396327_5003749129706728614_n-1443454360
Bonsoir et merci à tous pour votre aide. Cela peut paraître idiot mais cela semble avoir encore plus de sens après ce qu'il vient de se passer. La culture, le dialogue, l'éducation et la science sont des valeurs que nous devons continuer de véhiculer coûte que coûte. Je ne porte certes pas de fusil mais il me reste bien d'autres armes. "Music is the weapon of the futur" comme l'avait si bien dit Fela. Toutes nos pensées vont aux victimes de ces terribles attentats et à leurs proches. Mais aussi à tous les parisiens, tous les français, et tous les amis épris de liberté et de justice. Ne baissons pas les bras car ensemble nous vaincrons. La lutte continue ! Tristan
Thumb_default
Désolé d'avoir tardé à répondre! Tous nos vœux de réussite pour cette première! Nous penserons bien à vous Bizzz Bertrand et Danielle Routier