Orphée aux Enfers de Jacques OFFENBACH Opéra bouffe en 3 actes d'après la version de 1858

Large_visuel

Présentation détaillée du projet

Orphée aux Enfers de Jacques OFFENBACH Opéra bouffe en 3 actes d'après la version de 1858

 

      L'Association SCENES en PERSPECTIVE a été fondée en juin 2012, par une poignée de passionnés d'art lyrique et de patrimoine. Elle a pour objectif principal d'apporter une aide à la formation des jeunes chanteurs, élèves (ou anciens élèves) des Conservatoires de la Région de Bretagne et tout particulièrement du Département des Côtes d'Armor. Cette aide se manifeste sous forme de «stages d'application»,de longue durée (de six à huit mois de travail), pendant les fins de semaine ou durant les vacances scolaires.

 

Dsc0090601

 

      Ces stages permettent aux jeunes de participer à une entreprise commune de réalisation d'un ouvrage lyrique avec toutes ses composantes : chant, jeu théâtral et mise en scène, costumes, décors, lumières...et bien sûr l'accompagnement d'un orchestre ou d'un ensemble instrumental selon les œuvres, ce qui constitue pour la plupart une véritable découverte passionnante, préparatoire à la vie professionnelle pour certains, permettant un épanouissement artistique de haut niveau pour les autres. Ces sessions sont rigoureusement gratuites pour les participants,  malgré un encadrement de professionnels chevronnés et bénévoles, ce qui est plutôt rare. C'est donc une formation complémentaire de l'enseignement, dispensé par nos Conservatoires bretons, en lien étroit avec leurs professeurs (chant, théâtre, danse...), dont l'utilité sociale paraît évidente, sans nuire à personne et surtout pas aux professionnels du spectacle.

 

Dsc0115201     L'an dernier Scènes en perspective a  présenté l'opéra baroque anglais «Didon et Enée» en langue originale, pour 2 représentations à Saint-Brieuc et à Quessoy.

 

Cette année le programme permettra de donner l'opéra-bouffe de Jacques Offenbach «Orphée aux Enfers» dans la version originale de 1858, dont l'orchestration et le livret ont été adaptés aux possibilités des interprètes. Quatre représentations sont prévues à Saint-Brieuc (14 Décembre), Moncontour (21 Décembre), Quintin (19 Janvier 2014) et Uzel/Oust (8 Février 2014).    L'Association travaille principalement avec le Conservatoire de Saint-Brieuc et celui du Trégor à Lannion, mais aussi les Conservatoires de Brest et Vannes/Pontivy, ainsi qu'avec le Pont Supérieur d'Enseignement Musical de Rennes/Nantes, notamment pour la Direction des choeurs et de l'orchestre. Celui-ci sera constitué de jeunes musiciens du Conservatoire de Saint-Brieuc et de l'Orchestre du Trégor, sous la direction de Pauline Rességuier.

 

Dsc0115401

 

                                                                    ORPHEE AUX ENFERS

 

OPERA-BOUFFE en trois actes d'après la version de 1858

 

ACTE I – La mort d'Eurydice

 

Dans la campagne de Thèbes (transposée près de Saint-Brieuc), l'Opinion Publique (Institut de Sondages) vient annoncer devant le peuple qu'elle veille à la fidélité des couples et à leur morale. Orphée, professeur de violon au Conservatoire, surprend Eurydice en train de déposer des fleurs sur le seuil de la cabane d'Aristée, le berger-apiculteur, pour lequel elle soupire en secret et sans doute davantage...Orphée est lui-même épris d'une jolie nymphe...Bref, le couple ne va pas fort ! Une dispute éclate... Orphée impose de jouer son dernier concerto, ce qui  augmente la colère d'Eurydice. Elle part chercher son berger. Après un intermède orchestral, Aristée paraît, chante un hymne à la nature pendant qu'Eurydice le trouve enfin pour le prévenir des dangers qu'ils courent... Eurydice est mordue par un serpent au moment ou elle traverse le champ de blés, qui la sépare de son amant. Celui-ci nous apprend bien vite qu'il n'est autre que Pluton déguisé et qu'il manipule tout depuis le début. Il entraîne Eurydice dans les profondeurs infernales. Orphée ne savoure que peu de temps sa délivrance car l'Opinion Publique surgit pour rappeler à l'ordre ce mari indigne. Notre héros se met en route pour l'Olympe, contraint et forcé...

 

ACTE II – L'Olympe

 

     Parmi les nuages, les dieux ronflent sous la houlette de Morphée...Vénus, Cupidon et Mars rentrent discrètement de leurs virées nocturnes, qu'on devine agitées...lorsqu'une sonnerie retentit annonçant le retour de chasse (?) de Diane et le réveil général ! Junon, épouse légitime de Jupiter le soupçonne d'avoir enlevé Eurydice, mais Mercure, messager des Dieux vient annoncer que Pluton est l'auteur du forfait, ce qui rassure Junon...provisoirement !      Pluton ne tarde pas à visiter son «supérieur hiérarchique». Son arrivée avec de succulents produits de Bretagne donne le signal de la révolte des Dieux et de tout le personnel, lassée d'une nourriture trop sucrée, d'un azur toujours bleu...ce qu'on sentait venir depuis un moment ! Cela tombe à pic pour Pluton, qui prend la tête de la révolte. La troupe divine en profite pour accabler son chef de moqueries et sarcasmes sur ses propres aventures humaines et galantes...      Mercure provoque un coup de théâtre en annonçant l'arrivée d'Orphée et de l'Opinion Publique, qui demandent audience au Maître des Dieux. Branle-bas de combat ponctué d'escarmouches entre Pluton et Jupiter pour garder la préséance ! Orphée réclame (sous la contrainte...) qu'on lui rende sa femme. Jupiter (qui a son plan...) condamne Pluton à s'exécuter et décide d'aller lui-même aux Enfers, pour surveiller la bonne application de son décret ! Tout l'Olympe, qui pressent une merveilleuse occasion de s'amuser, défile devant Jupiter pour descendre aussi aux Enfers !! Jupiter finit par céder et l'acte s'achève dans un choeur de gloire au Maître du Ciel, dans l'allégresse générale sauf pour... Orphée, qui ne comprend pas que «le bon droit triomphe» !!

 

ACTE III – Les Enfers

 

Nous sommes dans le boudoir de Pluton (son «loft» !) ou la prisonnière Eurydice s'ennuie terriblement en raison... de promesses non tenues ! Les déclarations d'amour de John Styx, défunt roi de Béotie, qu'on lui a donné comme geôlier, l'ennuient terriblement et elle l'éconduit sans ménagement. Survient Pluton faisant les honneurs de son royaume à Jupiter. Les deux grands Dieux s'affrontent pour la conquête d'Eurydice...sous les yeux innocents de John Styx. Profitant d'un moment d'inattention, Jupiter découvre le cachot d'Eurydice et glisse sa carte sous la porte ! C'est le moment que choisit Cupidon pour venir au secours de son père et lui permette de séduire Eurydice sous la forme...d'une mouche !! Cupidon libère Eurydice, non sans avoir envoyé ses baisers d'amour à la cantonnade...     Eurydice paraît puis Jupiter... S'ensuit l'hilarante scène de la Mouche, permettant à Jupiter de séduire la «faible mortelle» et de lui promettre monts et merveilles...Ils se décident de se retrouver incognito, laissant la place à Pluton, fort inquiet car il a tout compris, flanqué de son John John...toujours aussi efficace ! Le tableau s'achève, laissant en suspens l'issue du...drame qui se joue !!      Le dernier tableau s'ouvre sur l'entrée de Bacchus, le plus joyeux des Dieux de retour d'une escapade aux..Antilles ! Tous les dieux et habitants de l'Enfer se réjouissent, car chaque retour de Bacchus est une promesse de...bacchanale !! Même Eurydice (déguisée en Bacchante) doit s'exécuter et célébrer le Roi du Vin ! Mais Jupiter s'impatiente et reprend l'initiative pour enlever sa conquête le plus vite possible...Il convoque donc la Danse pour nourrir ses desseins, d'abord un Menuet très académique puis la Danse infernale (Galop) lui permettant pense-t-il, d'enlever Eurydice sans éveiller les soupçons...Pluton, plein de rancoeur, s'interpose car il a encore tout compris...trop tard !     Nouveau coup de théâtre avec l'arrivée, une fois de plus bien inopportune, de l'Opinion Publique traînant le malheureux Orphée, plus mort que vif, avec son violon... Jupiter rend Eurydice à son mari sous une condition bien particulière (soufflée par Cupidon), qu'il ne se retourne pas avant d'avoir atteint le Styx (porte des Enfers). Orphée, serré par l'Opinion Publique est sur le point de réussir ce qui oblige Jupiter à déclencher la Foudre pour le contraindre au parjure ! Eurydice deviendra donc une vraie bacchante, à la grande joie de Bacchus...mais aussi de Jupiter, qui a ses entrées chez son bien aimé collègue !!

 

Ainsi s'achève cette œuvre joyeuse, premier grand chef d'oeuvre d'Offenbach, truffée de sous-entendus et de clins d'oeil, non seulement à la Mythologie, qu'elle détourne allègrement, mais aussi d'allusions aux Puissants de toutes les époques et à ses collègues musiciens l'ayant précédé  ou contemporains. A vous de les découvrir !... Bonne soirée.

 

Dsc0115901

 

 

 

La quasi totalité des interprètes chanteurs ont moins de 25 ans et n'ont jamais participé à la mise en oeuvre d'un opéra complet avec tous ses aspects : mise en scène, décors et costumes, accessoires, lumières, présence d'un orchestre,  ; c'est un véritable travail de troupe (40 personnes), avec une équipe d'encadrement professionnelle et bénévole, fédérant plusieurs conservatoires de Bretagne : c'est unique en France !!

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira au financement des aspects techniques du projet - décors - costumes - location salles, éclairage..

Thumb_logo
Scènes en Perspective

L'Association SCENES en PERSPECTIVE a été fondée en juin 2012, par une poignée de passionnés d'art lyrique et de patrimoine. Elle a pour objectif principal d'apporter une aide à la formation des jeunes chanteurs, élèves (ou anciens élèves) des Conservatoires de la Région de Bretagne et tout particulièrement du Département des Côtes d'Armor. Cette aide se... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance, et bonne réussite à votre projet.