Le documentaire Outdated Tourism est un voyage dans le temps à travers la Tchécoslovaquie socialiste, un voyage en 14 étapes, en suivant à la lettre les propositions touristiques d’une vieille campagne publicitaire socialiste à la gare centrale de Kosice, seconde plus grande ville du pays à l’est de la Slovaquie actuelle.

Large_image-kisskiss

The project

 

 

 

Outdated tourism : Le projet


Pour en savoir plus : consultez le site internet du projet et télécharger le dossier complet du projet en pdf : www.outdatedtourism.com ou consultez le site de l'association porteuse du projet : www.alterasso.com

 

Outdated tourism est né à Košice, en République Slovaque, lors d’un voyage de plusieurs semaines en septembre 2011. Arrivée à la gare centrale de Košice, j’ai remarqué ces étonnantes photographies, jaunies et abîmées par le temps. Plusieurs d’entre elles étaient presque effacées, voire invisibles. Chaque photographie était accompagnée d’un court texte composé de caractères orange sur fond bleu. Ondrej Nosal, jeune artiste slovaque, adepte des performances sonores, m’a alors expliquée l’histoire de ces images. Il s’agissait en réalité d’une vieille campagne publicitaire socialiste dont l’objectif résidait dans la promotion du mode de vie proposé par le socialisme. Le socialisme en Tchécoslovaquie était présenté dans les panneaux publicitaires comme un modèle en termes de loisirs, de détente et de bien-être avant la chute du régime et la séparation définitive en deux états distincts de la République tchèque et de la République slovaque en 1993.

 

Ces panneaux publicitaires presque transparents à côté des grandes affiches colorées de notre époque sont les traces d’un autre temps, d’une autre conception du monde. Si les photographies tendent à disparaître avec le temps ; les lieux eux-mêmes ont parfois disparu, ou ont été complètement transformés voire même totalement oubliés. C’est le cas de Dargov, le mémorial de la victoire, cet immense monument en bordure d’une route nationale, est aujourd’hui accessible uniquement en voiture. Le chauffeur du bus qui nous conduisait au village suivant, lui même appelé Dargov, a accepté de nous déposer en face du monument même si aucune station de bus ne permettait de marquer l’arrêt. Il est étonnant de retrouver sur cette campagne publicitaire de plus de vingt ans, un lieu aujourd’hui sans grande importance, tout au plus une aire de repos pour voyageurs de la route. Lors du premier séjour en Slovaquie, un carnet de voyage a été réalisé dans plusieurs lieux proposés par les affiches publicitaires et accompagné de photographies dont certaines sont visibles dans la suite du dossier.

 

Outdated tourism serait un voyage au cœur de ces lieux, au nombre de 14. Ils sont pour les anciens, source de nombreux souvenirs, de nombreuses histoires et pour d’autres ; les plus jeunes, victimes d’indifférence ou simplement victimes du temps qui abîme, efface ou modifie les choses. Après le carnet de voyage, la réalisation d’un film documentaire présenté à la fois sur internet sous la forme d’un site internet interactif et lors de projections ponctuelles organisées avec nos partenaires est la forme que nous avons choisi pour présenter cet étonnant voyage au cœur d’un tourisme d’un autre temps. Le point central du projet documentaire réside dans la confrontation entre deux époques, deux systèmes politiques, deux générations qui ont connu une conception de l’Europe différente.

 

Il s’agit réellement de réfléchir sur un certain héritage européen et d’enregistrer les témoignages de ceux qui ont connu l’époque d’une Europe divisée, partagée entre deux conceptions. Encore aujourd’hui, les traces du socialisme en Slovaquie et dans bien d’autres pays marquent les paysages mais surtout cohabitent avec un nouveau système politique longtemps ennemi du premier.

 

C’est donc dans la confrontation que le documentaire sera pensé. Le projet n’est pas seulement porté sur le passé mais bien sur la situation actuelle du pays : il s’agit de partir à la rencontre des gens qui connaissent ces lieux, les ont connu ou vivent près d’eux sans vraiment les connaître et de leur donner la parole. Le documentaire se veut être un témoignage européen nécessaire pour comprendre à la fois l’histoire d’un pays et sa situation actuelle mais aussi, l’histoire d’une Europe. La place accordée aux personnes âgées sera fondamentale, c’est eux qui possèdent la mémoire des lieux explorés lors du voyage et c’est leurs précieux témoignages que nous devons capturer et confronter avec une réalité bien différente.

 

 

 

 

 

Photographie des panneaux à la gare centrale de Košice, Slovaquie.

 

 

Liste des lieux proposés dans le programme touristique socialiste :

 


1- Pamätník Víťazstva (Dargov)


2 - Turniansky hrad

 

3 - Izra

 

4 - Nové sídlisko v Košiciach

 

5 - Zelený dvor

 

6 - Pionierska železnica v lesoparku Čermeľ

 

7 - Alpinka

 

8 - Lesný areál zdravia v lesoparku Čermeľ

 

9 - Bankov

 

10 - Bukovec

 

11 - Košická Belá

 

12 - Čaňa

 

13 - Zádielska dolina

 

14 – Herľany

 

 

 

 

 

 

 

 

Izra : une des étapes proposée par le programme touristique socialiste.

 

 

 

 

Nové sídlisko v Košiciach - V Košiciach Nad Jazerom

 

 

 

Turniansky hrad

 

 

Dargov, septembre 2011, extrait du carnet de voyage :

 

 

« Pas de bus. On a demandé au chauffeur de s’arrêter devant le monument. Pour repartir on a dû marcher jusqu’au village voisin pour reprendre un bus dans l’autre sens, en direction de Košice. Le village s’appelle Dargov comme le monument. Si ce monument est indiqué à la gare centrale de Košice, sur une vieille affiche socialiste de plus de 20 ans c’est bien parce qu’il célèbre la victoire de l’armée soviétique sur les allemands en janvier 1945. Le lieu est désert. L’aspect touristique a complètement disparu, une route nationale sépare le lieu en deux parties distinctes. D’un côté les machines de guerre et de l’autre le monument en lui même. Nous sommes comme des touristes du passé, suivant les indications données à la gare centrale il y a plus de 20 ans, explorant une histoire passée encore pourtant bien présente. »

 


 


 

 

Qui suis-je ?

 

Les auteurs :

 

La touriste / Réalisatrice

Marina Ledrein

 

 

 

 

Obsédée par la peinture, par la vidéo puis par l’art de l’animation, c’est après un voyage d’un an à Prague en République tchèque et de nombreux allers-retours Prague-Košice que Marina est maintenant obsédée par la Slovaquie, son histoire, ses habitants, ses paysages et plus encore.

 

De formation théorique et pratique en Arts plastiques, elle aime particulièrement la forme documentaire, déjà rencontrée dans son parcours par deux fois, avec un premier projet vidéo sur les maisons de retraite, mais elle aime surtout expérimenter et jouer avec les outils dont elle dispose et risque de confronter le documentaire à quelques expérimentations franco-slovaques.

 

Touriste 2 / assistante réalisatrice

 

 

Marine Nouhaud

 

 

 

Douée d’un sens de l’organisation hors norme, toujours armée de ses post-it ou autres outils, Marine s’investit dans les projets qu’on lui confie comme personne. Passionnée par le cinéma contemporain, elle travaille régulièrement sur les tournages et s’attelle aujourd’hui à l’écriture d’un mémoire sur le corps au cinéma chez David Lynch. Pleine de vie, son sourire et sa motivation sauront mener le projet le plus loin possible. Marine a rendu visite à Košice et ses habitants une fois en juin 2011.

 

Le guide : Ondz

 

 

 

 

Acoustique Maniaque, Ondrej Nosal alias Ondz est responsable d’une dictature sonore et d’un terrorisme musical qui étend aujourd’hui son impact de la Slovaquie à Paris.

 

Quand il n’est pas avec son soundsystem sur le dos, transformant la réalité comme dans un film, il capture dans ses vidéos des situations entre absurdité et réalité sociale.

 

En charge du son en général pendant le tournage, il sera avant tout le guide touristique de cet étonnant voyage dans le temps en Slovaquie, alternant présentation des lieux, rencontres avec les habitants, et performances sonores.

 

Why fund it?

 

Les principaux postes de dépense du projet Outdated tourism :

Voici comment l’équipe d’Outdated tourism souhaite utiliser les dons :


 

  • Location et achat de matériel audio : 500 euros

  • Location et achat de matériel vidéo : 500 euros

  • Transport : 480 euros

  • Logement pendant la durée du tournage (2 mois) pour deux personnes (les deux touristes) : 520 euros

  •  

     

    KissKissBankBank fonctionnant sur le principe du tout ou rien, l’objectif indiqué de 2000euros ne représente que 40% du budget total du projet. Tous vos dons sont donc très précieux !

     

    Thumb_004
    Marina L

    Jeune plasticienne et vidéaste, Marina Ledrein travaille et vit à Paris. Après un séjour d’études de presque deux ans à Prague en République tchèque, c’est à Amiens qu’elle termine ses études d’Arts plastiques en Master. Suite à son retour en France, elle rencontre un chercheur en imagerie médicale avec lequel, sa pratique prend une nouvelle tournure. A... See more

    Newest comments

    Thumb_default
    Et trop sympa de proposer de vous faire tatouer !!!
    Thumb_default
    Je voulais vous soutenir, mais impossible d'effectuer mon paiement, il paraîtrait que je ne suis pas la titulaire de la carte bancaire, pourtant, c'est bien moi, et ça marche d'habitude ! Bref, vous avez un bon voyage en perspective, c'est dommage que vous soyez loin du montant, j'espère que vous partirez quand même.
    Thumb_004
    Merci aux 4 premiers kissbankers! :) Marina