Soutenez Pain Perdu (ou comment hier n'est déjà plus), proposition théâtrale, poétique et décalée...

Large_ovxrn60-1460102852-1460102900

Présentation détaillée du projet

 

 

De quoi ça cause ?...

 

D’abord, un petit décor se déploie. On entre dans un intérieur coquet, quand même un peu passé, où les bibelots éparses semblent figés sur les murs, sur les meubles et dans le temps. Là, se tiennent deux femmes à l’allure rigide : robes étriquées, bouches pincées, chignons serrés. Elles semblent attendre. Qui ? Quoi ? On ne sait mais elles sont là. Depuis longtemps. Depuis toujours. Poussiéreuses. Elles sont probablement issues de l’autre temps, celui de l’époque révolue dont on rêve encore :

 

                                                                    « Ah ! c’était mieux avant... »

 

 

Img_1874-1460021891

 

 

Avec humour et poésie, ces deux femmes nous plongent dans un univers sensible pour nous faire revivre des souvenirs intimes que chacun connaît, que chacun reconnaît. Le spectateur est alors invité à flâner sur une plage, à écosser les petits pois dans une cuisine qui sent les épices, à patienter dans la file d’attente d’une boucherie… Au fil de leurs récits, on apprend à connaître ces deux personnages fantaisistes. Tout comme elles, on se surprend à vouloir attendre l’impalpable : comme l’impression qu’un événement approche…

 

Va-t-elle enfin se manifester cette rencontre miraculeuse ? Va-t-il enfin poindre ce petit chamboulement qu’on espère depuis trop longtemps ? Car enfin, tout est prétexte à nous rappeler que la vie n’est pas finie mais tout nous rappelle qu’on court à notre perte. Mais on ne s’y méprend guère ! Et avant que de tomber dans l’abîme, on se répète, en boucle, les doux souvenirs du passé. Confondues entre le désir et l’angoisse d’un changement soudain, nos deux protagonistes tentent de se convaincre que rien n’est perdu. Seule, leur mémoire, intacte, devient l’échappatoire qui nous susurre les mots fondus dans l’oubli.

 

 

La Compagnie Jubjotée, c'est quoi, c'est qui ?...

 

                                    "        jubjoter

                                             {jub' - jo - té} verbe

                                             émerger d'un rêve sans savoir

                                             la fin et tenter d'y retourner

                                             pour connaître la suite.         "

 

- Le Baleinié, dictionnaire des tracas de C. Murillo, J-C Leguay & G. OEstermann -

 

 

 

Nvo_logo_final_blanc-1460035444

 

 

A sa sortie du Conservatoire, en 2012, Jennifer Ménard crée sa compagnie.

Une compagnie qui axe d'abord son travail sur l'enfance et l'imaginaire.

Ainsi, Jennifer crée et joue En attendant le Petit Poucet de P. Dorin, pièce qu'elle a mise en scène dans le cadre de son diplôme d'études théâtrales.

En parallèle, elle monte un deuxième texte de Dorin : Ils se marièrent et eurent beaucoup. Pour cela, elle choisi de travailler avec un comédien, un comédien/danseur et un chorégraphe. Car pour elle, créer, c'est aussi réunir les savoir-faire, expérimenter les différentes façons de raconter les histoires et faire rêver.

 

En 2014, le travail prend une nouvelle tournure avec l'arrivée d'un nouveau projet : Pain Perdu (ou comment hier n'est déjà plus).

Cette fois-ci, le spectacle ne s'adresse plus aux enfants.

Une nouvelle forme voit le jour, entièrement imaginée par ses deux initiatrices Jennifer Ménard et Estelle Bezault. Ensemble, elles élaborent une trame, s'inspirant de textes très variés (P. Delerm, J. Fosse, C. Surateau, A. Ernaux, M. Azama...). Tous ont une particularité : ils nous plongent dans un temps plus ou moins lointain et interrogent nos solitudes.

 

Dans les trois créations de la compagnie, les personnages n'ont pas d'arrières pensés, ils sont dans l'instant présent. C'est au comédien d'habiter le plateau et de faire voir l'histoire au spectateur, de créer le lien entre l'histoire écrite par l'auteur et celle que se raconte les spectateurs. Que tout soit en suspension pour que le spectateur se fasse sa propre histoire.

 

La Compagnie Jubjotée est une des compagnies fondatrices du collectif La Grande Régie situé à Tours.

Ce collectif a été créé par six compagnies de théâtre de plateau de Tours.

Différentes dans leurs esthétiques et dans leurs pratiques, elles se retrouvent autour de la défense d'un théâtre résolument contemporain et exigeant artistiquement. Nous défendons un théâtre vecteur de lien social qui suscite le débat, un théâtre "élitaire pour tous", réactualisant les valeurs de l’éducation populaire.

Les trois objectifs principaux de la Grande Régie:

- créer un réseau solidaire entre les compagnies de théâtre se reconnaissant autour des valeurs définies par notre charte

- susciter des propositions collectives en matière de formation artistique, de pédagogie et d’événements culturels

- être un porte-voix des compagnies tourangelles en matière de politiques culturelles en Région Centre Val de Loire.

 

Présentation de l'équipe artistique du projet Pain Perdu (ou comment hier n'est déjà plus

 

Composition, mise en scène et jeu / Jennifer Ménard & Estelle Bezault

Écriture / Estelle Bezault

Costumes / Pauline Germon

Décor / Denis Bezault

Création lumières / Alessandro Vuillermin

 

 

Dates de création...

 

Pain Perdu (ou comment hier n'est déjà plus) verra le jour au printemps 2017.

 

 

 Img_1853-1460021958

 

 

En attendant, vous pourrez suivre les aventures de la création :

 

- du 5 au 9 septembre 2016 à Bourgueil (37)

- du 12 au 17 ou du 19 au 23 septembre 2016 à la Grange Théâtre de Vaugarni (37)

- du 5 au 10 janvier 2017 à la Carrosserie Mesnier de Saint Amand Montrond (18)

 

Ou sur la page Facebook de la Compagnie : https://www.facebook.com/CompagnieJubjotee/?fref=ts

 

 

Un grand merci...

 

à tous ceux qui soutiennent le projet depuis le début de quelque manière que ce soit : (citons en vrac) La Charpente à Amboise, la Cie JM Cano Lopez, la commune de Moussac sur Vienne, la commune de Bourgueil, Bastien Crinon et la Cie Aurachrome Théâtre, le Killoy de Vienne-en-Val, la Grange Théâtre de Vaugarni, la Carrosserie Mesnier de Saint Amand Montrond, Pauline Germon, Frédéric Mur, Nanou, Denis et Dominique Bezault, Eric Martinen, Nicolas Delahaye,  Annick Prudhomme, Blandine Legrand, Francine Bezault, toute l'équipe bénévole de la Compagnie Jubjotée : Siaka Diakité, Fréderic Cheverry, Alexandre Finck, Lésia Maestracci, Bernard et Christine Ménard, les adhérents de la Compagnie Jubjotée, La Grande Régie (Cie 21, Cie des Trois Clous, Cie Möbius Band, Cie Pih Poh, Cie Avant je voulais changer le monde)

 

et à tous ceux qui le soutiendront bientôt !

À quoi servira la collecte ?

 

 

Aujourd'hui, il ne nous reste plus qu'une grande étape pour pouvoir commencer nos répétitions dès septembre dans les meilleures conditions...

 

                                                                     CONSTRUIRE NOTRE DÉCOR

 

En effet, nous avons imaginé un petit décor accordé aux couleurs que nous donnons à l'ensemble et qui ponctue notre univers. Celui-ci représente essentiellement l'intérieur coquet de ces dames.

 

1ère esquisse du décor :

 

D_cor_jpeg-1460040907

 

 

Notre constructeur, Denis Bezault, a déjà élaboré les plans et a défini le coût des matières premières et de la décoration (plaques de bois, chevilles, vis, clous, cartons rigides, papiers peints, cadres, abat-jours, tubes métalliques...)

 

On ne veut pas trop en dévoiler, mais on peut déjà vous dire qu'il y aura notamment un fauteuil (quelque peu spécial...) :

 

 

Plan_d_cor_pp-1460022035

 

En voici les détails:

- 900€ de matériaux brut pour la construction de la base (panneaux en bois et pied, peinture, vis, le tout démontable facilement)

- 300€ pour la décoration (tapisserie, fauteuil, cadres, chaise en formica, malle,

pendules, lampadaires...)

- 160€ coût des contreparties (création + envoi postal)

- 8% frais du site

Soit un total de 1469€

 

Si jamais nous dépassions le montant souhaité, nous mettrions l'argent de côté pour pouvoir louer le petit camion qui nous permettra de transporter notre décor lors des résidences. Aussi, nous pourrons investir dans la diffusion du spectacle (impression d'affiches, du dossier...) et dans l'organisation de nos tournées.

Thumb_logo_couleurs_invers_es_-_copie-1460022780
Cie Jubjotée

Créée fin 2012 par Jennifer Ménard, la Compagnie Jubjotée axe d'abord son travail sur l'enfance et l'imaginaire. Ainsi voient le jour deux spectacles jeune public : "En attendant le Petit Poucet" et "Ils se marièrent et eurent beaucoup" de Philippe Dorin. A travers ces deux premières formes, Jennifer tente de faire surgir les petites choses invisibles... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Ou la la un peu plus et je n'avais pas la chance de participer ! Merci
Thumb_default
J'espère que tu pensera un peu à moi pendant tes déplacements que je finance à mon niveau ah ah. Hâte de voir le spectacle en tout cas. Des bisous (à vous deux
Thumb_default
Wesch Meuf c'est grâce a mwaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!! mdr