Avec son butin, Anita fuit sa vie pour une meilleure. Sur sa route, Laura. Hasard? Coïncidence? Aidez-nous à réaliser ce court-métrage!

Large_paire_de_dame_visuel2-1497805641-1497805680

Présentation détaillée du projet

Ce court-métrage de 10 à 15 minutes sera tourné en 5 jours la première semaine du mois d’août 2017. L’ équipe est composée d’une quinzaine de personnes, tous étudiants à la Helb Ilya Prigogine (Inraci). Ce projet nous permettra de tenter notre chance dans divers Festivals dans l’objectif de nous faire  connaître et faire découvrir notre travail à un public plus large.

 

Vous pouvez suivre l'évolution de la production sur notre page facebook et avoir accès à des exclusivités: photos et vidéos sur et hors plateau! Surtout likez, partagez, et parlez-en autour de vous!

 

La réalisatrice

 

Alexandra Vanbeveren. Je suis également étudiante en cinéma. Mes études me permettent de réaliser et de pouvoir recevoir les conseils professionnels de mes professeurs. L’un de mes court-métrages a participé au Festival d’Anderlecht, « Judith ». J’aime mettre en image des portraits de femmes dans leurs divers combats pour exister, savoir qui elles sont et réaliser leurs rêves.

 

 

Pourquoi?

 

Passionnée d’écriture, de réalisation et étudiante en cinéma, j’avais l’envie d’écrire une histoire de femmes. Dans le cadre d’un court-métrage réalisé pour la Helb Ilya Prigogine (Inraci), je voulais que deux de mes amies comédiennes jouent ensemble. Tout de suite s’est créé un bon feeling entre elles. Leur envie de jouer à nouveau ensemble et mon envie d’ écrire pour elles m’ont motivés à écrire ce scénario, « Paire de dames ».

 

Je m’inspire de deux road-movies:

 

« Thelma et Louise » de Ridley Scott, pour l’idée de l’émancipation de la femme

Thelmalouise2-1600x900-c-default-1497685633

 

Deux amies, Thelma et Louise, frustrées par une existence monotone l'une avec son mari, l'autre avec son petit ami, décident de s'offrir un week-end sur les routes magnifiques de l'Arkansas. Premier arrêt, premier saloon, premiers ennuis et tout bascule. Un évènement tragique va changer définitivement le cours de leurs vies.

 

« Nebraska » de Alexander Payne pour son schéma narratif

Nebraska-film-still-011-1497685678

 

Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain, à pied puisqu'il ne peut plus conduire. Un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit. Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée fait une étape forcée dans une petite ville perdue du Nebraska qui s'avère être le lieu où le père a grandi. C'est ici que tout dérape.

 

Et de la pièce « Les fugueuses » de Pierre Palmade

Fugueuses-sur-grand-ecran-l-iwcjzf-1497685756

 

Margot, âgée de 40 ans, décide de fuir le domicile familial le jour des 18 ans de sa fille, fatiguée de ne donner qu'aux autres sans jamais penser à elle. Au bord d'une nationale avec ses valises, elle va faire la rencontre de Claude, 80 ans, qui, elle aussi, a fugué, mais de sa maison de retraite des Glaïeuls, où son fils l'a placée plus ou moins pour s'en débarrasser. D'une rencontre houleuse entre deux femmes de générations différentes mais poursuivant le même but, fuir un enfer pour trouver un idéal, va naître une amitié sincère et semée d'embûches.

 

Les comédiennes et personnages principaux

 

Carine Van Lippevelde

Capture_d_e_cran_2017-06-16_a__21.29.16-1497685877

 

Comédienne principalement sur la région de Liège et de Charleroi. Très appréciée du public, elle est reconnue pour ses rôles comiques dans le théâtre de boulevard et le vaudeville mais également pour ses rôles dramatiques.

Son registre large lui permet notamment de reprendre, en 2013, la pièce d’Eric-Emmanuel Schmitt « Petits crimes conjugaux », « Le Démon de midi » de Michèle Bernier (spectacle qui se joue encore fréquemment) et cette année « Je préfère qu’on reste amis » de Laurent Ruquier au Comédie Centrale de Charleroi du 15 juin au 9 juillet 2017.

Pour ce court-métrage, elle jouera le rôle de Laura. Une femme de caractère qui cache ses faiblesses dernière son optimisme et sa droiture. La spontanéité de cette comédienne et sa capacité à se mettre dans la peau de personnages complexes et évolutifs font d’elle la personne idéale pour le rôle.

 

Samanta Borzi

Capture_d_e_cran_2017-06-05_a__16.13.37-1497685943

 

Auteur du livre « La drogue dans mes veines, mes enfants dans la peau » relatant son combat pour vaincre son addiction aux drogues dures.

Comédienne, elle joue dans le court-métrage « Effet miroir » de Sokol Reka qu’elle a co-écrit avec Maïté Lonne. Samanta apparait dans quelques long-métrage dont, « Moroccan Gigolos » de Ismaël Saidi en 2013. Elle joue également dans «Tueurs» de François Troukens qui sortira à la rentrée ainsi que dans « Le Fidèle » de Michel R. Roskam et dans « Momo » de Sébastien Thiery.

Pour ce court-métrage, elle jouera le rôle d’Anita, l’héroïne. Une femme qui tente de dissimuler ses peurs par sa force de caractère mais sa nervosité et son agressivité la trahissent. Reconnue pour ses rôles psychologiques et dramatiques, Samanta convient parfaitement à ce type de personnage.

 

À quoi servira la collecte ?

Cette campagne va nous permettre de pouvoir financer différents points, les voici:

700 € pour le matériel image qui comprend la location de la caméra, des optiques et l’éclairage, etc

430 € pour la déco

250 € pour la régie

120  € qui comprend les 8% de la somme récoltée reversée à Kisskissbankbank.

 

Thumb_13010863_10208070102663374_7479359549834856319_n-1497689268
alexandravanbeveren

Alexandra Vanbeveren est passionnée de théâtre et de cinéma depuis l’enfance. Ce sont ses grands-parents et ses parents qui lui transmettent cette passion. Très jeune, on l’emmène voir des opérettes. Elle passe du temps près de ses grands-pères qui montent des films de souvenirs de vacances et de leurs petits enfants. Le grand-père paternel est un... Voir la suite