En soutenant Palmipède, vous devenez les acteurs principaux du premier magazine imprimé traitant du Bodysurf.

Large_couv

Présentation détaillée du projet

Couv

 

Quoi ?

 

Bodysurfeurs de tous les pays unissez-vous ! Pour reprendre la célèbre phrase de Marx, nous avons besoin de vous pour mettre au jour le premier magazine « print » ayant pour unique sujet la culture et le monde du Bodysurf.

En créant le magazine Palmipède nous ne souhaitons pas ajouter notre nom à la longue ligne des magazines dédiés au surf, le bodysurf n’est pas un dérivé du surf pour les jours ou les vagues sont pourries. Nous avons choisi de montrer le bodysurf comme il est réellement, en dehors de toute considération de paraitre, de mode et de consumérisme, nous ne souhaitons pas être le genre de magazine qui vous fait rêver d’acheter un nouveau boardshort pour sa belle couleur ou parce qu’il est à la mode, nous voulons avant tout vous faire voyager à travers des portraits, des voyages, à travers l’esprit que véhicule le bodysurf encore aujourd’hui. En donnant, par exemple, la parole à tous ceux qui vivent le bodysurf au quotidien et qui gardent la culture du bodysurf vivante et rayonnante.

 

 

Qui ?

 

Paul Legrix

Graphiste, bodysurfeur, France.

 

Né en Bretagne sud non loin de Quiberon, ou j’ai passé les 18 premières années de ma vie.  Après un passage par les bancs de l’école supérieure d’art de Bretagne (à Lorient et à Brest) j’ai quitté la Bretagne, les reefs, la côte sauvage et ses eaux froides pour les rues pavées de Nantes et l’une de ses écoles d’arts graphiques. Après trois années intenses entre les spots capricieux de Loire-Atlantique, l’île de Nantes et sa culture, on m’offre la possibilité de terminer ma formation par un stage dans l’agence de communication graphique de Thibaut Paruite à Anglet (Svpply-Studio) et ainsi travailler pour des clients tels que Beachbrother magazine, Sosh, Pride Bodyboard, Qraft surfboard ... où je me passionne pour l’édition et sa mise en page.

 

Une équivalence en maîtrise d’art graphique en préparation je me lance dans la création de mon propre projet éditorial sur le Bodysurf, activité que je pratique depuis maintenant de nombreuses années. Et qui prend de plus en plus le pas sur mes sessions de surf. Cette connaissance du bodysurf, de l’édition et mon amour pour la mer me permet aujourd’hui, de proposer, un objet qui, je l’espère, fera sens et comblera le manque de rapport au papier que peuvent ressentir les bodysurfeurs privés de média dédié. En parallèle, je travaille en tant que Graphiste indépendant, j’essaye de nourrir mes créations entre typographies, mises en pages et cultures graphiques. Je vis actuellement à Biarritz.

 

Ont participé au premier numéro de Palmipède Magazine : Erin Feinblatt, Hugo Verlomme, Mathieu Hemon, Thomas Lodin, Guillaume Coché, Fred David, Thomas Vanmellum, Team BlackSheep,  Alexandre Forget, Pierre Legrix, Armelle Rau.

 

Double6.7

 

Double10.11

 

Comment ?

 

La charte graphique du magazine se veut simple, épurée, mais aussi moderne.

Construite à partir d’une grille de 12 colonnes, de nombreuses variations graphiques y sont possibles, et apportent une certaine dynamique au fur et à mesure que la lecture avance. Chaque grande partie étant délimitée par une annonce de partie, composée d’une photographie au ras de l’eau et du titre de la section, ainsi une respiration se crée « on sort la tête de l’eau » pour prendre une respiration et replonger dans la lecture comme l’on plongerait dans l’eau à la vue d’une série de vagues.

Chaque sujet est aussi annoncé par une double page photographique accompagnée d’un chapeau et d’un travail typographique soignée du titre de l’article.  

Une pagination moderne en raccord avec la mise en page du magazine nous indique ou nous nous trouvons dans le magazine.

À noter la présence d’exergues en 12 pts en Français et en Anglais qui

Dynamisent encore un peu plus la lecture du magazine.

 

Des marges de 11mm ont étaient créé pour apporter de l’air à la construction des différentes pages, et ainsi avoir un blanc tournant homogène et agréable pour le lecteur.

Nous essayons de laisser une grande place aux photographies de nos contributeurs, la photographie y est parlante, elle apporte un ton une atmosphère au récit.

Chaque sujet est écrit en Anglais et en Français, et composé en deux blocs de textes l’un en italique grisé (Français) l’autre étant en noir sans italique (Anglais), grâce à ces blocs distincts la lecture se fait aisément sans perturber le lecteur.

Nous avons voulu une mise en page, simple, moderne et dynamique qui symbolise au mieux la culture du Bodysurf en perpétuel mouvement, qui reste vivante au fil du temps.

La typographie utilisée pour la couverture est une Museo Slab, une typographie moderne avec empâtement qui lui apporte une solidité et une présence non négligeable pour un titre.

Les grands titres, paginations, et exergues sont en Muséo sans, une typographie créée par Jos Buivenga qui partage la même forme de base de lettres que la Museo Slab. Le faible contraste dans les épaisseurs de traits donne à ce sans empattement un caractère géométrique. Solide et parfaitement lisible, la Museo Sans ne s’adapte non seulement très bien à la Museo slab, mais peut aussi s’utiliser à des tailles de texte et d’affichage bien différents. Comme la Museo Slab, la Museo Sans dispose de cinq épaisseurs de traits et des graisses italiques correspondantes.

 

Le corps de texte quant à lui utilise la typographie Avenir. L’avenir a été conçu par Adrian Frutiger en 1988 et s’inspire de la police Futura, mais s’en distingue par l’utilisation de lignes verticales plus épaisses qu’à l’horizontale, et la lettre «o» qui forme un cercle parfait. Elle est plus lisible et plus moderne. Simple et agréable à lire, elle ne fatigue pas l’œil du lecteur.

Elle est actuellement utilisée par Apple pour leur système d’exploitation IOS.7 de leurs iPhone.

Le magazine possède 96 pages, dans un format agréable de 195x235mm et relié en dos carré collé avec des colles plus respectueuses de l’environnement (plus d’eau, moins de produits chimiques).

Imprimé en France par une imprimerie du Pays Basque respectueuse de l’environnement avec des Encres végétales sur du papier recyclé mat de 140gr pour l’intérieur, et un papier avec effet soft touch de 300gr pour la couverture.

Nous effectuons une commande de 500 exemplaires pour le premier numéro du magazine.

Nous essayerons au maximum de minimiser notre impact sur l’environnement lors des différentes impressions du magazine en travaillant avec un imprimeur local et respectueux, et à partir de matière première recyclée ou issue du végétal.

Nous envoyons le magazine Palmipède à travers le monde en favorisant les circuits les moins polluants possible, en évitant par exemple les trajets en avions lorsqu’ils ne sont pas nécessaires. Nous préférons voir notre magazine arriver plus tard chez le lecteur (en 48h à la place de 24h) plutôt que de le voir faire des trajets ridicules en avion.

Chaque magazine sera envoyé dans une enveloppe en Kraft issu de papier recyclé ou de forêts durablement gérées. 

 

Pour les trajets hors Europe ou qui nécessiteront le transport par Avion nous sommes encore à la recherche d’une compensation verte adéquate.

 

Doublefred

 

Doublefred2

 

Partenariats.

 

Nous passons tous nos temps libres dans l’eau, notre passion et la base maîtresse de notre vie tournent autour de la mer et de la nature c’est pour cela que nous voulons minimiser notre impact sur l’environnement au maximum ainsi nous essayons d’être plus respectueux  lors de l’impression du magazine comme lors de son envoi.   Nous nous engageons aussi à offrir à chaque parution de Palmipède deux encarts publicitaires à des associations qui luttent pour la protection de l’environnement. Pour ce premier numéro, Surfrider fondation Europe ainsi que 1% for the planet France ont répondu à notre appel et nous en sommes très fier.

 

Surfrider Fondation Europe est une association à but non lucratif (loi 1901), ayant « pour but la défense, la sauvegarde, la mise en valeur et la gestion durable de l’océan, du littoral, des vagues et de la population qui en jouit ».

Nous espérons par la suite pouvoir instaurer un partenariat avec le 1% pour la planète France et ainsi devenir un de leur partenaire média.

 

Doublethomasv

 

Doublestraight

 

Doubleerin

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Combien ?

 

Nous avons besoin de 5000 euros.

 

- 3000 € d’impression pour 500 exemplaires du magazine.

 

- 1000 € de frais d’envois via la poste à travers le monde.

 

- 500 € de supports de communication imprimés (flyers, autocollants, t-shirts …)

 

500 € de frais annexes (soirée de lancement, hébergement site internet, coût du Kisskissbankbank)

 

 

Le lecteur :

 

Un coût pour le lecteur de 7€ par magazine.

Nous ne lui faisons pas payer les frais de port.

Nous offrons aussi des exemplaires aux contributeurs du magazine et aux partenaires.

 

Doubleours

 

Doublethomasl

 

Doublehugo

 

Contrepartie ?

 

5 € = Remerciement en tant que bienfaiteur sur le Facebook du Magazine, un autocollant Palmipède, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

10 € = Remerciement en tant que bienfaiteur sur le Facebook du Magazine, un exemplaire du magazine, un autocollant Palmipède, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

20 € = Remerciement en tant que bienfaiteur sur le Site du Magazine, un exemplaire du magazine, 4 autocollants Palmipède, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

30 € = Remerciement en tant que bienfaiteur sur le Site du Magazine, un exemplaire du magazine, 4 autocollants Palmipède, un tirage 21x29,7 sur papier recyclé d’une photo du magazine, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

50 € = Remerciement en tant que bienfaiteur sur le Site du Magazine, un exemplaire du magazine, 4 autocollants Palmipède, un tirage A3 signé par le photographe sur papier recyclé d’une photo du magazine, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

80 € = Remerciement en tant que bienfaiteur sur le Site du Magazine, un exemplaire du magazine, 4 autocollants Palmipède, un tirage A3 et A4 signés par le photographe sur papier recyclé d’une photo du magazine, un t-shirt palmipède, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

100 € = Remerciement en tant que bienfaiteur dans l’ours du Magazine et sur le site, un exemplaire du magazine, 5 autocollants Palmipède, un tirage A3 et A4 signé par le photographe sur papier recyclé d’une photo du magazine, un t-shirt Palmipède, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

150 € = Remerciement en tant que bienfaiteur dans l’ours du Magazine et sur le site, un exemplaire du magazine, 5 autocollants Palmipède, deux tirages A3 et un A4 signés par le photographe sur papier recyclé d’une photo du magazine, un t-shirt Palmipède, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

200 € = Remerciement en tant que bienfaiteur dans l’ours du Magazine et sur le site, un exemplaire du magazine, 5 autocollants Palmipède, deux tirages A3 et un A4 signés numérotés par le photographe sur papier recyclé d’une photo du magazine, un t-shirt Palmipède, une trucker cap Palmipède, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

500 € = Remerciement en tant que bienfaiteur dans l’ours du Magazine et sur le site, un exemplaire du magazine, 5 autocollants Palmipède, deux tirages A3 et un A4 signés numérotés par le photographe sur papier recyclé d’une photo du magazine, un t-shirt Palmipède, une trucker cap Palmipède, une paire de palmes à votre taille, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

 

800 € = Remerciement en tant que bienfaiteur dans l’ours du Magazine et sur le site, deux exemplaires du magazine, 5 autocollants Palmipède, deux tirages A3 et un A4 signé numérotés par le photographe sur papier recyclé  d’une photo du magazine, un t-shirt Palmipède, une trucker cap Palmipède, une hand plane et une paire de palmes à votre taille, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

1000 € = Remerciement en tant que contributeurs dans l’ours du Magazine, deux exemplaires du magazine, 5 autocollants Palmipède, deux tirages A3 et un A4 signés, numérotés encadrés par le photographe sur papier recyclé d’une photo du magazine, un t-shirt Palmipède, une trucker cap Palmipède, une hand plane et une paire de palmes à votre taille, un shooting photo aqua de votre session bodysurf dans le Pays Basque, invitation à la soirée de lancement du magazine.

 

2000 € = Remerciement en tant que contributeurs dans l’ours du Magazine dans tous les numéros de Palmipède, deux exemplaires du magazine, 5 autocollants Palmipède, deux tirages A3 et deux A4 signés, numérotés encadrés par le photographe sur papier recyclé 90gr d’une photo du magazine, un t-shirt Palmipède, une trucker cap Palmipède, une hand plane et une paire de palmes à votre taille, un shooting photo aquatique de votre session bodysurf dans le Pays Basque avec les membres de Palmipède magazine, invitation à la soirée de lancement du magazine, repas + hébergement compris.

Thumb_tumblr_mi0p1b97oj1rq70wbo1_1280
Palmipède Magazine

Né en Bretagne sud non loin de Quiberon, ou j’ai passé les 18 premières années de ma vie. Après un passage par les bancs de l’école supérieure d’art de Bretagne (à Lorient et à Brest) j’ai quitté la Bretagne, les reefs, la côte sauvage et ses eaux froides pour les rues pavées de Nantes et l’une de ses écoles d’arts graphiques. Après trois années... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Oui, il y a de la place pour un magazine de Bodysurf ! Pour le fun : http://www.topito.com/top-10-des-magazines-qui-existent-vraiment-mais-que-personne-ne-lit-jespere-du-moins
Thumb_default
I hope there's some Australian content! Hope you get the backing. Good luck.
Thumb_default
J'espère que le magazine Palmipède sera imprimé, en tout cas très bonne idée de développer un magazine avec comme axe le bodysurf, BRAVO ! :) Bonne continuation, un passionné de ce plus beau sport ! Guillaume VERSPIEREN - BODYSURF GV (Website)