réalisation de deux tapisseries dans des ateliers proches d'aubusson, en prolongement du travail de dessins et de peinture sur le thème "le Paradis Perdu" de John Milton , XVIeme siècle (Angleterre)

Large_tapisserie

Présentation détaillée du projet

Suite à l'exposition "Die Mauer" (le Mur), Neuss2010, Allemagne, à laquelle j'ai participé, j'ai  développé une thématique autour du Mur, de son habillage, son travestissement. L'essentiel des recherches,  faites par moi,  portaient sur les éléments qui le recouvrent:  papier peint, muraux, tapisserie...Et lui donnent une apparence autre que celle que l'on perçoit de prime abord (faux-semblant). A cet effet, une grande partie du travail préliminaire  fut réalisé sur papier marouflé/bois (reporter un support faible sur une support fort, afin de le préserver), ceci, en relation avec les papiers peints panoramiques du 19è siècle,  puis ce fût suivi d'une vraie collection d'affiches de faux papiers peints tirées à tirage unique:"Exclusive"



Ces deux tapisseries, pour lesquelles je fais appel à votre soutien, entrent dans cette préoccupation: habiller le mur,   mais cette fois-ci par un élément mobile: la tapisserie  (je vous rappelle les décors de théâtre, les toiles peintes que l'on roule et emporte, laissant le mur nu , vierge de toute couverture. Elles seront graphiques (noir-blanc) parce que c'est la  forme d'expression choisie la plus proche de l'illustration, de la bande dessinée et que le sujet: "le Paradis Perdu"de John Milton, poète anglais du 16ème siècle s'y prête. Elles sont des éléments indispensables à ma démarche et ne seront visibles qu'une fois l'ensemble du travail lié à celui-ci accompli.


Cette manière de détourner le support afin de l'intégrer dans mon travail, est caractéristique de mes recherches  dont beaucoup sont issues de textes anciens:
"Suite Perse",Firdousi, "Songe de Poliphile",F.Colonna, "Orlando Furioso", l'Arioste dont une écriture plus contemporaine en facilite la compréhension.


Ces fresques en réalité n'en font qu'une; elles illustrent le point de départ des recherches sur le Mur, de son habillage (boiseries); elles se lisent de droite à gauche, mesurent chacune 2,70m de long, réparti en 9 panneaux, le tout faisant 8,10m.

Qui suis-je ?

Né en 1957 à Brest,  Beaux-Arts de Rennes puis Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts , Paris dans l'atelier d'Olivier Debré; première exposition à Paris en 1985 et, depuis sur un rythme ininterrompu, des expositions se sont succédées autant  en France (Paris, Bordeaux, Brest,...)qu'à l'étranger (U.S.A, Allemagne,  Caraïbes, Chine, Italie, Espagne,...)

Les thèmes sont très divers et variés et, jusqu'à présent, n'étaient que prétexte à peindre; depuis environ deux ans, la prise en compte de "la mise-en-scène"  devient prépondérante, le tableau devenant accessoire,  permettant à celle-ci d'exister; 

Le désir de toucher à des domaines jusqu'alors inexplorés , dont la Tapisserie est une résultante, ouvre une nouvelle voie à d'autres formes d'expression (sculpture, art culinaire, tapis, etc.)

 

 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds collectés serviront à  l'entreprise Néolice -STCEPixel-Aubusson-Felletin pour lancer le processus de réalisation des deux tapisseries:

 

 cadrage, travail de l'image, des matières, des essais de tissages, les finitions et la livraison;

 

Le travail devrait prendre environ un mois  pour être réalisé

Thumb_capture
Loïc Madec

réalisation de deux tapisseries (2mx1,60m) à Aubusson dans les ateliers Néolice (le point d'Aubusson numérique); elles rentrent dans le cadre d'une démarche plastique dont le thème est "le Mur" et l'inspiration le"Paradis perdu" de John Milton