"Paroles de Roumains" est un webdocumentaire participatif sur l'intégration des immigrés roumains dans la société française. Les auteurs racontent huit histoires, de l'intégration réussie à l'insertion impossible. Ces histoires sont complétées par des contributions d'internautes, sous la forme de vidéo, postées via webcam par d’autres Roumains.

Large_visuelkkbb

Présentation détaillée du projet

Depuis quelques mois, un lien quasi systématique est trop souvent fait entre immigration et délinquance. Cette association d’idées stigmatise les étrangers, dont ceux de nationalité roumaine. "Paroles de Roumains" raconte huit histoires d'immigrés en France, des anciens qui sont bien intégrés, mais aussi des nouveaux, qui cherchent encore leur place. En voilà un avant-goût :

 


Paroles de Roumains, le teaser par Parolesderoumains


Ils sont médecin, actrice, journaliste, en recherche d'emploi, ouvrier... Ils racontent leur arrivée et leur quotidien. Quel a été leur parcours ? Comment se sont-ils intégrés ? Se sentent-ils concernés par le traitement médiatique de l’immigration roumaine ? Comment perçoivent-ils la politique d’immigration du gouvernement ? Quels liens gardent-ils avec leur pays d’origine ? Ont-ils l’impression que le regard porté sur eux a changé ces derniers mois ?

 

C'est un webdocumentaire participatif : en parallèle de nos huit personnages, nous souhaitons recueillir un maximum de témoignages en vidéo. Nous avons lancé un appel à contributions via Dailymotion pour donner la parole à d'autres Roumains de France ou resté au pays.

 

Vous pouvez suivre l'avancée du projet, rendez-vous sur notre page Facebook, où vous trouverez des images de nos tournages, ou sur notre compte Twitter.

Qui suis-je ?

Les auteurs, Marianne Rigaux et Jean-Baptiste Renaud ont 25 ans. C'est leur premier projet de webdocumentaire depuis leur sortie de l'école de journalisme de Lille en juin 2010. Ils travaillent dessus depuis novembre, en parallèle de leur travail de journaliste (lui est JRI et rédacteur en télé, elle est pigiste multimédia).

 

Marianne a vécu un an en Roumanie, pays auquel elle est restée très attachée. Jean-Baptiste est passionné par les questions d'immigration et di'ntégration. Tous deux explorent les nouvelles formes d'écriture multimédia en reportage et en documentaire. Jean-Baptiste tourne les vidéos et Marianne gère la prise de son et les photos.

 

À quoi servira la collecte ?

Ce webdocumentaire représente un an de travail pour nous et nous tient à coeur.

 

Nous avons commencé et nous terminerons les tournages et le montage à nos frais. Nous avons besoin d'un petit coup de pouce finaliser le webdocumentaire, c'est à dire payer les "techniciens" qui feront le développement web (navigation, animation, graphisme).

 

En tant qu'auteurs, nous nous sommes résolus à ne pas nous rémunérer, mais nous avons besoin de ces 2 000 euros pour faire travailler des amis qui vont baisser leurs tarifs pour nous.

 

Postes de dépenses dans le détail

Développeur web (conception de la navigation, animation, réalisation technique) : 1 000 euros

Graphiste (maquettes, charte graphique) : 500 euros

Achat de la licence du logiciel 3Wdoc : 300 euros

Déplacements pour les tournages (train) : 200 euros

 

Merci à tous!

Thumb__mg_0801
Marianne Rigaux

Journaliste indépendante et auteur de webdocumentaire, j'ai financé ma première réalisation en partie avec Kisskissbanbank, avec 2 000 euros collectés. Notre webdocumentaire "Stigmatisés" a ensuite reçu le soutien du CNC, de Bruxelles et de l'Acsé. Il est sorti le 30 avril 2012 sur www.stigmatises.com, sur RFI et sur Rue89. Je suis aujourd'hui mentor... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_169_orig
Il y a un buzz de dingue sur votre projet sur twitter...allez encore un peu d’énergie !
Thumb_default
Nous on prend les mici, la moutarde et la gratitude éternelle !
Thumb_default
Hello, Je viens de découvrir ce projet qui me parle plus particulièrement, étant donné que je suis moi-même d'origine roumaine. Peut-être pourrons-nous collaborer ensemble, qui sait. Bon courage pour sa réalisation en tout cas! Theo