"Le voyage d'une équipe cinématographique de Berlin vers l'Afrique Orientale à la recherche d'une juste redistribution des ressources mondiales". Nous voulons traverser plusieurs pays d'Afrique pour montrer le courage de certaines personnes voulant restructurer leur pays, tout en préservant leurs traditions.

Large_share_titelbild_xi

Présentation détaillée du projet

Tous les ans, des millions de personnes meurent de maladies tout à fait curables. C'est avant tout la grande région du Sud de l'Afrique qui souffre de carences chroniques, de manque de moyens et de structures. On peut donc difficilement parvenir à des résultats favorables pour le rétablissement de la santé de ces peuples. Un tiers de la population mondiale n'a pas accès aux soins médicaux de première nécessité. Mais ces personnes meurent aussi du fait que l'industrie pharmaceutique produit des médicaments de première nécessité hors de prix.

C'est pour cela que "Médecins Sans Frontières" a entrepris une grande campagne. "Son but est de travailler sur une solution globale pour l'amélioration des soins médicamenteux accessibles à tous et de ce fait, remettre en question la responsabilité de la recherche, de l'économie et de la politique", dit Olivier Moldenhauer, chef de la campagne « Europe ne touche pas à nos médicaments ».

Nous avons déjà eu la possibilité de participer et de filmer le dernier Sommet de OMS (Organisme Mondial de la Santé) à la Charité de Berlin. Nous avons pu interviewer des personnes intéressantes qui travaillent depuis de nombreuses années pour l'amélioration de la santé mondiale.

En ce qui concerne notre prochain film dont le thème et difficile et douloureux, nous voulons par-dessus tout en faire un film plein d'espoir. Nous désirons avant tout aller à l'encontre des populations, des associations qui arrivent à restructurer des villages, des camps, des quartiers, des villes...
Fin Février, nous serons à Mombasa au Kenya. Nous devrons récuperer notre Pajero au port, avec le container comprenant notre équipement pour six mois de route à travers la partie Est de l Afrique. Durant le trajet, nous devrons souvent faire de longues haltes de 2-3 semaines, voire plus...
Cela nous permettra de vivre au sein même des villages avec des habitants de diffrents pays ou régions, afin de bien comprendre ce qu'il s'y passe. Nous pourrons ainsi, faire de nombreuses prises de sons et d'images pour restituer au mieux la faune et la flore dans notre film. 

Puis, nous nous dirigerons vers l'Ouganda.
Enfin, nous descendrons vers le Rwanda, traverserons le Burundi, pour allez juqu'en Tanzanie. Notre point d'arrivé est la Zambie.

Qui suis-je ?

Fabian Michaïlova






J'habite à Berlin, et il y a quelques années de ca j'y ai rencontré Michael Stock qui voulait faire un reportage sur moi. Le film est sorti sur ARTE et sur plusieurs chaînes allemandes. Puis il a fait un autre film, je l'ai vu travailler le découpage, et le son de nombreuses heures durant. J'ai donc décidé, de faire une formation de sound-designer (technicien du son) à Berlin. Le succès mondial du dernier film de Michael Stock lui a donné l'envie d'en faire un autre. C'est ainsi que nous nous retrouverons en Afrique ! Cette fois ci, je travaillerai le son, la musique mais je serai également acteur.

Je suis un amoureux de la nature et je dispose d'une formation polyculture élevage en Agriculture Bio-Dynamie. J'aime énormément la musique, la peinture et j'ai plusieurs fois exposé mes oeuvres sur Berlin. J'apprécie également la danse (Capoeira) que je pratique depuis longtemps et bien d'autres arts encore... Autant vous dire que j'aime le milieu artistique !
 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

2500 € : ordinateur portable, petit materiel audio, carte son.

500  € : achat de materiel et batteries sur la route.

Materiel absolument nécessaire pour pouvoir enregistrer sur place des sons (nature, animaux...) de la musique (locale, ethnique, de rituel) et les interviews, afin de tout partager.

 

 

 

Thumb_0639.1_-_kopie
ahzak

Le voyage d'une équipe cinématographique de Berlin vers l´Afrique Orientale à la recherche d'une juste redistribution des ressources mondiales avec, pour objectif principal, les médicaments génériques.

Derniers commentaires

Thumb_default
j'espère que ça va marcher Fabian....te souhaite beaucoup de courage et de FORCE......
Thumb_default
Bon, allez bon vent Fabian, j'aurais préféré le bijou mais il y a Vergèze et vla, t'en as fait les frais mais bon, te souhaite le meilleur... un temps fou pour finaliser le truc là je sais je suis un vrai boulet...ça se dit... Kiss Pat
Thumb_0639.1_-_kopie
Nous avons un peu changé le parcours prévu. Nous voulons rencontrer une guérisseuse qui sait que nous voulons la voire, elle demeure en Zambie. Nous irons du Kenya direct en Zambie par la Tanzanie. Plus tard de la Zambie, si on peut remonter le Lac Tanganyika en République Démocratique du Congo se serai bien. Sinon on remontera le même lac par la Tanzanie, pour le Burundi, Ruanda, Ouganda, et de nouveau Kenya d´où le voyage se finira. On traversera beaucoup de villages et tribus. Il nous ai difficile de tracer un itinéraire précis, les situations politiques et sociales changent souvent, et le moindre éventements pourra nous faire changer de route.