La musique c'est ma contribution, pour vous "Jah Prince"

Large_large_jah_prince_header_kisskiss

Présentation détaillée du projet

Les porteuses du projet

 

Nous sommes Lucille, Marie- charlotte, Emma, Yu et Maëlly, membres de l’association JAHPS. Notre projet, est l'enregistrement du nouvel album d'un artiste complet (auteur, compositeur, interprète et musicien ) : Jah Prince.

 

 

 

Après "Prisonniers de Babylone": un second album

 

"Prisonniers de Babylone" est le titre de l'album auto-produit par Jah Prince et sorti dans les bacs en 2003. Cet album salué par la critique pour sa maturité est toujours d'actualité. Annonçait-il le passage difficile de l'artiste par la case prison (novembre 2012- octobre 2013), comme sur la pochette de l'album?   

 

Mondomix-juinjuillet13

 

 

Toujours est il que si notre projet est apprécié du public, de vous donc, Jah Prince pourra rebondir de cette difficile expérience (en plus de son arrestation, l'artiste a été dépossédé de son matériel de musique et de sa production de CD en République de Côte d'Ivoire) et continuer de faire ce qu'il aime le plus: la Musique. Nous comptons sur vous pour que ce projet prenne vie!

 

Nouvel album

 

Jah Prince a plein de nouveaux sons dans la tête. Après onze mois d'enfermement dans des conditions plus que difficiles, quel ton va t-il donner à ce nouvel album? 

 

Jah Prince: 30 ans dans la musique

 

Jah Prince est l’un des pionniers de la scène reggae made in Africa, il commence sa carrière en 1977 période où le reggae roots battait son plein en France. Jah Prince a choisi le reggae afin de véhiculer  « un message pour la paix des nations ». Ses textes, il les écrit pour qu'enfin « l'Afrique se libère de ses chaînes et pour que cesse toute forme d'oppression ». 

 

Agé de 21 ans, il plaque ses études en génie civil pour la musique et entreprend le trajet retour : back to Zion ! Nous sommes 1985 et ses dread-locks jusqu’aux reins lui valent les foudres de l’ancien président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny. A l’époque Bob Marley n’était pas permit de venir en Côte d’ivoire lors de sa tournée africaine. Jah Prince est arrêté et détenu à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), il est relâché un mois plus tard mais dépourvu de ses locks rebelles ! Cet épisode a inspiré la chanson « Prisonniers de Babylone » et qui est une dédicace à tous les hommes abusivement emprisonnés. 

 

 

Concerts en Côte d'Ivoire et en Europe

 

Il se distingue alors dans des concerts comme Tambo 93, le Rocking Marlboro de Korhogo, avec Tiken Jah en première partie, et joue sur la scène du festival Rock de Cocody où il triomphe en 95 avec le groupe “Ying ô yang”. Il participe également en vedette au mémorial de Bob à Treichville à la ITACI.

 

En 1998, il entreprend la production de son premier album " First Mystic Revelation in the Roots " en Côte d'Ivoire puis au studio Kos & Co à Paris.  En août 2003 après 5 années de travail, il nous apporte un nouveau message d'amour et continue à défier l'injustice dans son deuxième album " Prisonniers de Babylone " enregistré en live, sous le nom de Jah Prince and The Prophets, une grande famille de 7 à 12 musiciens qui s'est produite dans bon nombre de salles et festivals en Europe. 

 

 

 

 

 

Des projets pour l'Afrique avortés

 

En 2010, Jah Prince prépare des projets pour l’Afrique : avec l'association Jahps, il veut construire une école de musique, monter un festival et donner une série de concerts pour réconcilier une Côte d’Ivoire déchirée par des intérêts politico-économiques. Jah Prince a été arrêté à son domicile le 21 novembre 2012 puis condamné à une peine d’emprisonnement d’une durée de un an, dans des circonstances complexes et quelque peu confuses (dépossession de tout son matériel artistique) en République de Côte d’Ivoire. 

Malheureusement, Jah Prince ne bénéficiera d’aucune indemnité quand à son matériel musical confisqué (matériel de musique et de sonorisation, production de 3000 cds) d'une valeur de 200 000 euros.

 

 

 

Nous avons bataillé contre l’oublie de l’artiste notamment en organisant des manifestations diverses et en multipliant les rencontres, ce qui nous à valu le soutien de Freemuse et Amnesty international. Après onze mois d'enfermement, Jah Prince a été gracié et recouvre la liberté le 17 octobre 2013. 

 

A présent

 

 

Désormais, il nous annonce un retour artistique haut en couleur, avec l'enregistrement de ce nouvel album et  la préparation d'une tournée prévue pour l'année 2014.

 

 

Jah Prince est un artiste original, qui à le gout du risque, du challenge et de la réussite, et qui, nous sommes sûrs vous fera vibrer!!

 

À quoi servira la collecte ?

Nous sommes partis sur un objectif modeste de 4 000 euros, ce qui nous aidera déjà dans un premier temps pour ce projet. 

 

Cette somme prend en compte les frais liés à l'enregistrement de l'album en live pour 10 morceaux.

Préenregistrement à Abidjan

 

Si par bonheur notre collecte dépasse le montant que nous nous sommes fixé, les fonds seront investi dans la réinsertion des prisonniers en Côte d'Ivoire à travers l'action de l'association Jahps sur place.

 

Thumb_logo_jahps-black
JAHPSY

Jah Prince est un artiste complet : auteur, compositeur, interprète, musicien et leader du groupe « Jah Prince and the prophets ». Jah Prince est l’un des pionniers de la scène reggae made in Africa. A l’âge de 12 ans, il quitte la Côte d’Ivoire pour la France, il rejoint alors son père expert-comptable pour Citroën. Il grandit à Aulnay-Sous-Bois... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
JAH RASTAFARI est tout puissant !
Thumb_default
Fière d'avoir participé et soutenu ce projet !
Thumb_default
Un bon moyen de lutter efficacement contre la liberté d'expression... et le rapprochement des familles... On ne peut pas nous couper de nos racines, Jah Prince est Ivoirien ... Mon coeur encourage cet artiste a avoir suffisamment de moyen pour diffuser son message, au-delà des frontières...