Financez la création de la pièce "Partir" par L'Idée Sensible qui débouchera sur 6 premières représentations en février 2014 au TNT à Nantes

Large_partir15nov_09h45_fond-noir1

Présentation détaillée du projet

Work in progress

 

Partir nait de l'envie de l'auteur Sylvain Renard et du comédien Claude Kagan de travailler ensemble suite à des conversations qu'ils ont sur le banc d'un jardin public tandis qu'ils surveillent leurs enfants qui jouent ensemble. 2009 : le projet germe.

 

L'auteur commence à écrire une pièce pour l'acteur. À chaque étape de travail : lecture, discussion et réécriture. Puis le temps des lectures publiques vient. Il y en a plusieurs à une voix d'abord, puis à deux... (L'Autre Salon à Grigny, Théâtre du Champ de Bataille à Angers, CIT à Saint-Sébastien-sur-Loire, salle Vasse à Nantes). Le texte suscite l'émotion du public. À chaque fois, il est retravaillé. La pièce parait chez Color Gang Edition en 2012 avec le soutien du Centre National du Livre.

 

Couverture_partir

 

Aujourd'hui, nouvelle étape, Partir va être jouée !

 

En 2013, la compagnie L'Idée Sensible a produit une première pièce de Sylvain Renard, OpenSpace, avec succès : 13 représentations, 1250 spectateurs dans 4 théâtres de la région Pays de La Loire dans 4 départements, des répétitions publiques, des ateliers d'écriture, des rencontres. La compagnie souhaite poursuivre sur sa lancée avec une seconde pièce dès 2014. À l'issue de répétitions qui s'étaleront sur 4 mois de novembre 2013 à février 2014, 6 représentations au TNT à Nantes constitueront un premier rendez-vous crucial avec le public. À partir de ces représentations, l'équipe cherchera une résidence de création pour remettre sur le métier l'ouvrage et peaufiner l'esthétique. Dès à présent, la compagnie cherche d'autres lieux où jouer la pièce. Elle compte faire venir un maximum de diffuseurs lors des représentations au TNT.

 

Résumé de la pièce

 

Cool Man est un homme désocialisé. Il sauve une jeune femme désespérée, Crystal, des eaux de la Seine où elle tentait de se noyer. Aide-comptable dans une grande société, Crystal habite avec sa mère en banlieue parisienne. Entre Cool Man et Crystal, rien de commun, deux mondes aux antipodes, ils s’attachent pourtant violemment l’un à l’autre. Elle vient vivre dans la caravane abandonnée qu'il squatte depuis des années, puis ils s’installent dans un appartement que Crystal loue en banlieue. La jeune femme reprend goût à la vie et Cool Man ne vit que pour Crystal. Survient alors Sam, un collègue de Crystal, qui travaille aux ressources humaines. Rien ne va plus dans le couple. Un jour, Crystal demande à Cool Man de quitter son appartement. Tandis que Cool Man peine à boucler sa valise, il bavarde une dernière fois avec Crystal. Longuement, il évoque son amour pour elle, leur relation passionnelle, sa stupéfaction et sa douleur d’être mis à la porte et Crystal se tait obstinément... La mort rôde.

 

Note d'intention du metteur en scène

 

Cool Man et Crystal nous touchent. Leurs destins brisés nous touchent.

Ce sont des personnages, en marge, décalés, inadaptés, chacun à leur manière.

Ils cherchent à partir ailleurs, à vivre tel qu'ils l'entendent ou à mourir.

Mais leurs désirs ne coïncident pas du tout avec l'univers social dans lequel ils sont tombés.

Ils ne parviennent pas à exister autrement qu'en se conformant aux stéréotypes qui les entourent... Ils errent, ils font les mauvais choix jusqu'au bout, et, en personnages tragiques, jusqu'à la mort. Par contrecoup, la société avec, le chômage d'un côté, et, de l'autre, ses appartements aux décos soignées, le travail et les horaires, les soirées d'entreprise, se révèle incroyablement carcérale.

 

 

Dsc04506

Photos de répétition © Alice Proisy

 

 

 

Spectres, banc public, éternel recommencement...

 

 

Dsc04501

Photos de répétition © Alice Proisy

 

 

Dans la mise en scène du texte, on retrouvera Cool Man des années après le drame passionnel. Il est retourné à sa vie errante. Il dort là où il peut. Il vit échoué sur un banc, dans un jardin public peut-être, ou à un carrefour de grande circulation, seul, avec ses sacs en plastiques, dans sa tenue de soirée usée jusqu'à la corde avec ses chaussures dont la semelle se décolle... Seul, mais pas si seul que ça justement parce que, ce jour-là, un spectre vient le hanter alors qu'il cherche le sommeil.

Crystal revient en effet, interprétée par Lola Coipeau.

C'est peut-être le petit matin. Il y a de la brume, un climat propice à l'apparition d'esprits.

Et le passé semble alors revenir d'un coup.

Tout se rejoue à nouveau : leur rencontre, la passion physique, la jalousie, le Copacabana club, le meurtre.

Les temps se mêlent : le passé, le présent... pour un éternel recommencement.

On entre alors dans la tête de Cool Man.

Le soliloque de cet homme à la rue n'en est pas un... Il s'entretient avec un fantôme. Et le spectateur découvre au fil de la pièce le passé chaotique de cet homme qui se rejoue là à nouveau.

 

Nous nous attacherons particulièrement au jeu des acteurs.

Qu'il touche au cœur le spectateur par l'humour inattendu se dégageant de ces personnages inadaptés, l'émotion attachée au tragique de la situation, la violence des enjeux relationnels...

 

 

L'équipe

 

Sylvain Renard, auteur et metteur en scène

 

Sylvain_renard2

 

Né en 1971. Après des études littéraires, il suit une formation théâtrale auprès d’Alain Knapp, il est un temps acteur, puis attaché aux relations publiques du Théâtre de la Tempête (Cartoucherie). Aujourd'hui, il vit à Nantes et se consacre à la création théâtrale

Color Gang Edition publie ses pièces : Allô en 2006 pour laquelle il reçoit l’aide d’encouragement de la DMDTS, Haut Débit en 2007, une commande du Phénix-Scène Nationale de Valenciennes, OpenSpace en 2008 qu’il écrit en résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon et Partir en 2012 avec le soutien du CNL. Ses pièces sont remarquées par différents comités de lecture (Théâtre du Rond-Point, Théâtre Athénor, Association Orphéon...) Il collabore régulièrement avec la compagnie TMScène pour laquelle il écrit trois spectacles : L’Étonnante agence de voyage de la famille Debleu, L’Étonnante collection de la famille Debleu (une commande du musée du château des ducs de Bretagne à Nantes) et l'Irrésistible Apocalypse.

En 2011, il fonde L'Idée Sensible, compagnie avec laquelle il met en scène OpenSpace en 2013 avec le soutien de la Région Pays de le Loire, de la Ville de Nantes, du Kiosque – Centre d'Actions Culturelles de Mayenne, du Théâtre du Champ de Bataille, du Théâtre de l'Écluse.

En 2014, il réalisera la mise en scène de Partir.

En projet : L'Homme-Machine, une quatrième comédie technologique dans laquelle le théâtre emprunte à la science-fiction (publication prévue à L'Atalante).

Il anime des ateliers, des stages d’écriture, il donne des lectures publiques de ses pièces.

 

 

Claude Kagan, comédien

 

Claude_kagan2

 

Comédien formé à l'Espace Acteur, il a travaillé sous la direction de Guy Shelley, Yves Comeliau, Philippe Duchesnay, Rodolphe Leiserson, Cathie Boyd et Marie-Pierre Hornn. Il a suivi des stages avec Yves Adler et Alain Knapp et a par ailleurs interprété des rôles à la télévision, sous la direction de Jean-Claude Charney et Roger Kahane. Claude Kagan a joué Abel dans Abel et Bela de Robert Pinget, spectacle créé au Fanal de Saint-Nazaire, dans Le Voyage à la Haye de Jean-Luc Lagarce créé à l’Arc de Rezé. Il a également incarné Henri Barbe bleue dans Barbe Bleue Espoir des Femmes de Déa Loher au Théâtre Quartier Libre d’Ancenis, joué dans Qui va là d’Emmanuel Darley, spectacle en appartement, dans Les 3 Jours de Molière, d’après Mikhaïl Boulgakov, ou encore dans Comment j’ai Mangé du Chien d’Evgueni Grishkovets. Enfin, il a interprété Nunzio Pino dans Nunzio de Spiro Scimone au TNT et a récemment joué dans OpenSpace de et mis en scène par Sylvain Renard pour la Compagnie l’Idée Sensible. Il anime également de nombreux ateliers avec des collégiens et des lycéens ainsi que des adultes.‬

 

 

Lola Coipeau, comédienne

 

 Lola_coipeau2

 

Issue du cycle spécialisé du Conservatoire National à Rayonnement Régional de Nantes, elle se forme auprès de différents intervenants dont notamment Laurent Brethome sur Meurtres de la princesse juive d’Armando Llamas (projet de sortie de promotion). Elle multiplie les expériences : stage d’assistanat à la mise en scène avec François Chevallier sur la création La Ville d’Evguéni Grichkovets, stage sur Catégorie 3.1  de Lars Noren avec la Compagnie LTK, et projet professionnel, Je serais heureux de vous rendre service en me rendant service, votre ami Jean Cocteau. Elle joue avec la compagnie CFPC  Et les poissons partirent combattre les hommes  d’Angelica Liddell.

 

Thierry Mathieu, lumières

 

Alice Proisy, communication et diffusion

 

 

Partir dans la presse

 

L'article d'Éric Pessan dans "Encres de Loire"

 

Partir_couleur

À quoi servira la collecte ?

Les dons des kissbankers permettront de financer en partie ce premier set de travail de la pièce de théâtre Partir. Cela comprendra :

 

- le coût de la scénographie : un banc public, une machine à fumée lourde, les costumes (peu de choses sur scène mais significatives et belles)

 

- les salaires des artistes (les représentations seront payées, les artistes sont tous des professionnels)

 

- le salaire du collaborateur artistique, créateur lumière

Thumb_id_e_sensible
L'Idée Sensible

Sur l'impulsion de l'auteur de théâtre Sylvain Renard, la compagnie L'Idée Sensible est fondée en 2011. Elle cherche à promouvoir le théâtre contemporain à travers différentes actions : écriture de textes théâtraux ; production, création, diffusion de spectacles vivants ; organisation de lectures publiques, de rencontres publiques avec des artistes ;... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Beau projet, qu'on soutient avec conviction !